Autres journaux :


vendredi 17 février 2017 à 05:03

Au conseil municipal à Saint-Vallier, jeudi soir

Esclandre entre la CFDT départementale et la majorité




Il était 21h48 ce jeudi 16 février 2017, la séance du conseil municipal à Saint-Vallier s’achevait. Moment choisi par des représentants de la CFDT interco 71 pour distribuer aux conseillers municipaux, la plupart encore à leur place, une lettre ouverte. Certains ont commencé à lire, d’autres n’y prêteront aucune attention comme Jean-Paul Lecoeur, adjoint au maire, qui en fera une boulette au grand désappointement notamment de Fabienne Coronel, la secrétaire départementale CFDT.

 

La suite fut plus confuse. Toujours est-il que les échanges montèrent d’un ton et un « Ta g… la vieille » fusa du camp de la CFDT à l’adresse de Danielle Lucien, adjointe au maire. Guy Berger, Richard Taiclet puis le maire, Alain Philibert réagirent immédiatement, indiquant la sortie aux représentants CFDT. « Dehors » lança le maire. Hier soir, Danielle Lucien souhaitait porter plainte.

 

 

Il faut savoir qu’entre la majorité municipale et la CFDT départementale, une tension existe. « La CFDT départementale souhaite être reçue par le maire, mais déjà qu’ils règlent leurs problèmes entre eux » stipulait le premier adjoint, Richard Taiclet. Aucun représentant CFDT des agents municipaux de Saint-Vallier était présent ce jeudi soir.

 

 

Pour tenter de comprendre la situation, voici un extrait de la lettre ouverte : « A plusieurs reprises, le syndicat CFDT Interco 71 et sa fédération nationale ont pourtant sollicité Monsieur le maire et vous ont interpellés sur la situation faite à nos représentants du personnel. Ces demandes de dialogue n’ont rencontré que silence et refus répétés ». Sachant également qu’il était mentionné au tout début de la lettre ouverte : « Depuis plusieurs mois le syndicat CFDT Interco 71 est alerté par un nombre croissant d’agents, de la dégradation de leurs conditions de travail au sein de votre collectivité ».

 

 

Difficile toutefois de cautionner la vulgarité du représentant CFDT Interco 71. « L’insulte est souvent l’argument final de celui qui ne trouve plus rien à dire ».

 

 

 

Jean Bernard

 

 

 

cfdt 1702177

 

 

cfdt 1702172

 

 

cfdt 1702173

 

 

cfdt 1702174

 

cfdt 1702175

 

cfdt 1702176

 

cfdt 1702178

 

cfdt 1702179

 

 

cfdt 17021710

 

 

 

 

 

 

 

 






Le commentaires sont fermés.