Autres journaux :



jeudi 4 avril 2019 à 07:03

Saint-Vallier : réunion publique

Organiser la transition énergétique du territoire Plan Climat Air Energie Territorial (CCM)



 




 

Mercredi soir, au centre René Rousseau, la CCM a présenté aux habitants au cours d’une réunion publique, les enjeux, les perspectives et les orientations envisagées du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) par la voix de Jean-François Jaunet, vice-président (développement durable, plan climat territorial, politique des déchets)

 

Une réunion qui a rassemblé une quinzaine de participants.

 

 

 

La CCM comme tous les EPCI de plus de 20 000 habitants à la charge d’organiser la transition  énergétique du territoire en élaborant un plan  climat air énergie territorial

Les intercommunalités deviennent coordinatrices de la transition énergétique en construisant un projet politique vivant mobilisant l’ensemble des secteurs d’activités et des parties prenantes du territoire.

 

 

 

J.F Jaunet a tout d’abord précisé le contexte global (national), puis le contexte et les enjeux sur le territoire de la CCM, le PCAET communautaire, les objectifs et les principales orientations.

 

 

 

Au niveau national, la consommation d’énergie a été multipliée par 6 en 60 ans. Il est prévu une augmentation de 2° à 5° d’ici la fin du siècle avec une émission de CO2 croissante.

 

 

Au niveau local, on note déjà des précipitations irrégulières et plus intenses, un débit des rivières plus faible (-20 % sur le bassin de l’Arroux), … On importe pour 256 millions d’euros d’énergie. En 2030, on serait à  500 millions si on ne fait rien.

 

 

La CCM compte 97 000 habitants sur 34 communes qui dépensent 270 000 000 d’euros pour l’énergie.

 

 

 

J.F Jaunet indique : « L’objectif du plan n’est pas forcément très ambitieux. Il se veut réaliste et réalisable. En 2030, réduire la consommation d’énergie de 20 % et augmenter la production d’énergies renouvelables pour 64 millions d’euros. C’est également un enjeu social  et économique. 25 % des ménages, sont en précarité énergétique. Les économies réalisées pourront être réinjectées dans l’économie locale. »

 

 

 

Les multiples enjeux énergétiques et climatiques appellent des réponses à l’échelon national et international, mais ils verront leur concrétisation à l’échelon local. Des réponses qui passent par des changements des comportements, à travers tous les aspects de la vie quotidienne (les modes de déplacements, de production, de consommation, d’habitat…).

 

 

C’est pour cette raison que ce plan doit impulser une dynamique pour que tous les acteurs du territoire se sentent concernés et impliqués. Les citoyens doivent se l’approprier pour répondre collectivement aux défis de la transition énergétique.

 

 

 

Le plan d’actions du PCAET, d’une durée de 6 ans, portera sur les questions de rénovations et de renouvellement de l’habitat, d’adaptation des mobilités, de développement des énergies renouvelables et de récupération, en particulier en lien avec les acteurs économiques du territoire (valorisation de la chaleur de process industriels, méthanisation de déchets agricoles, développement du solaire sur les grandes surfaces de toiture, etc.), de préservation des ressources en eau…Il va également permettre de réduire les émissions de polluants atmosphériques.

 

 

J.L Pradines

 

 

 

 

 

ccm 0404192

 

ccm 0404193

 

ccm 0404194

 

 

ccm 0404195

 

 

ccm 0404196

 

ccm 0404197

 

ccm 0404198

 

ccm 0404199

 

ccm 04041910

 

 

 

 

 

 




 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer