Autres journaux :



dimanche 14 avril 2019 à 17:30

Saint-Vallier : Conseil municipal

Un vœu adopté sans la majorité !






 

Lors du dernier conseil municipal du jeudi 11 avril, Thierry Mallot a représenté un vœu dans les questions diverses.

 

Un vœu, déposé lors du conseil municipal du 13 février 2019.

 

 

Vœu de Thierry MALLOT Conseiller municipal PS – Un autre visage pour Saint-Vallier – Commission santé – Conseil du 13/2/2019 «

 

« Que nous soyons élus ou administrés, que nous soyons de Gauche ou de Droite, nous sommes tout un chacun très inquiet sur le devenir de notre centre hospitalier Jean Bouveri. Depuis environ quelques années, nous abordons épisodiquement le thème de la santé en conseil municipal.

 

 

Je pense être parmi celles et ceux qui initient le débat et évoque ce sujet le plus régulièrement. Par exemple, à l’été 2016, j’ai expliqué comment le décret 524 pouvait permettre au maire de devenir acteur de la santé hospitalière et enfin sortir de la seule emprise de l’ARS. Il me semble aujourd’hui que toutes les possibilités et autres initiatives d’élus, de corps intermédiaires, d’usagers, de personnels hospitaliers sont vouées à l’échec et à se perdre dans le brouillard des informations quasi quotidiennes et contradictoires tout en étant toujours plus pessimistes.

 

 

 

Je veux pour exemple, évoquer la venue du Docteur Prudhomme à la salle Raymond Devos qui n’aura finalement mobilisé que peu de personnes. Nous voyons bien que la population est finalement tombée dans une sorte de fatalisme contagieux. Je crois que nous subissons trop les flux d’informations, que nous ne faisons que réagir et toujours en vain. Je vous propose aujourd’hui la création d’une commission municipale dédiée au devenir de notre centre hospitalier pour agir plus que pour réagir. Cette commission dédiée, aura pour vocation de regrouper les informations, de ne plus être dans l’attentisme, de proposer, de structurer une réponse intra municipale, et pourquoi pas travailler au-delà de notre simple commune et au-delà des conflits politiques. Ouvrir cette commission à la réception d’acteurs locaux de la santé.

 

 

Cette commission permettra également de mesurer l’impact économique de l’activité hospitalière, son importance sur les courbes démographiques, sur l’attractivité du territoire etc… Je suis certain qu’une telle structure municipale nous permettra beaucoup d’autres actions que je n’imagine pas au jour de la présentation de ce vœu. En synthèse, je vous propose de passer à l’offensive et de créer une structure qui sera force de propositions structurantes et d’analyses pertinentes. Gageons ensemble et aujourd’hui que le devenir de notre centre hospitalier n’est pas scellé, que nous pouvons encore agir et croire en sa survie, voir en sa reconquête. Nous le devons aux patients, au personnel soignant, à nos enfants.

 

 

Nous le devons à l’ensemble de notre territoire. Je souhaite conclure ce vœu en affirmant que ma démarche se veut simplement constructive, sans aucune critique ni attaque politique sur ce qui a, ou n’a pas été fait. Le sujet est trop complexe pour être certain d’être porteur de la bonne parole. Mais il demeure tout aussi primordial que compliqué. C’est pourquoi je suis persuadé qu’une commission dédiée, à l’esprit ouvert et composée de bonnes volontés, pourrait apporter un indéniable outil d’attaque et de défense pour notre centre hospitalier. Elle pourrait favoriser voire promouvoir les liens entre notre ville, notre hôpital, l’ARS et notre ville voisine dont la maire est présidente du conseil de surveillance. Soyons force de proposition, innovants et ambitieux. »

 

 

Les conseillers municipaux n’ont pas pris part au vote. Une rencontre entre les présidents de groupe sera organisée.

 

Il avait donc été décidé de se réunir avec des représentants de chacun des groupes pour voir et étudier les possibilités et les suite possibles à donner à ce vœu.

 

 

Thierry Mallot précise qu’il serait question de créer une commission de santé sur l’hôpital afin de créer une dynamique ville-hôpital- ARS.

 

 

Denis Beaudot : « Les groupes se sont réunis et qu’il a été décidé d’attendre la loi Santé.

 

Ouvrir un bloc sera compliqué. On peut être force de proposition pour la suite. Un vœu pour être constructif.

 

 

Danielle Lucien précise que dans les propositions de Thierry Mallot, il n’y a rien de pratique, aucune proposition. »

 

 

Richard Taiclet ajoute : « Concernant le contenu, j’aime bien l’abstraction en peinture, mais dans un vœu ? On utilise des mots… Il faut être innovant. Il y a le CODEF. Je ne comprends pas le vœu de Mr Mallot.

 

Le CODEF a une réunion prochainement et à partir de là, nous nous engagerons. Il faut réfléchir sur la loi Santé. On ne voit rien de concret. »

 

 

Thierry Mallot : « Il y a des choses à travailler ensemble. Des pistes de travail pour faire évoluer cette piste de santé. Il faut trouver plusieurs angles. Une fois de lus la majorité est frileuse et ne veut pas s’engager ! » »

 

 

Alain Philibert : «Ce n’est pas dans nos compétences ».

 

 

Le vœu est soumis au vote : 5 Pour (l’opposition)et la majorité s’est abstenue et 1 voix contre

 

Hésitations à la fin du vote , le vœu est-il validé ou pas ?

 

Il semble bien que Oui.

 

Suite au conseil municipal, Thierry Mallot nous demande d’insérer ce communiqué :

 

« A la fin du dernier conseil municipal, le voeu que je présentais en questions diverses a finalement été adopté. Il concerne le domaine de la Santé et vous concerne aussi.

 

Rares sont les communes à disposer d’une instance qui pourra peser sur la santé et notamment pour l’Hôpital Jean-Bouveri. A force d’éléments, la majorité a reconnu le bien-fondé de cette création. Son objectif est de créer un lien utile entre la municipalité de Saint-Vallier, l’ARS, l’hôpital, la ville de Montceau et les représentants des usagers.

 

Je souligne que le positionnement de Jean-Bouveri sur notre commune, apporte un atout supplémentaire à notre municipalité.

 

Ce vœu étant par nature innovant, nous réfléchirons ensemble aux éléments qui pourront y être traités, d’autres communes l’ont fait, ne reculons pas face à ce défi.

 

Il y a tout à bâtir, j’ai déjà des idées de thèmes à étudier qu’il faudra maintenant concrétiser.

 

Soyons force de propositions, innovants et ambitieux, notre hôpital le vaut bien ! »

 

 

Thierry MALLOT
Conseiller municipal

 

 

 

 

 

Thieery Malot, conseiller municiapl Saint-Vallier Montceau-news.com 140419

 

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer