Autres journaux :



jeudi 3 août 2017 à 05:01

Cinécyclo (Sanvignes )

Pédaler tout en voyageant au Sénégal



 

 

Le public était nombreux ce mardi soir, sous le préau de la Trèche à Sanvignes, pour écouter Vincent Hanrion conter ses voyages et ses actions en Casamance (il a parcouru 3 000 km avec son vélo) une région historique et naturelle du Sénégal, située au sud-ouest du pays, entre la Gambie et la Guinée-Bissau. L’objectif était de faire découvrir aux populations le cinéma en toute autonomie. En pédalant sur le vélo pour faire fonctionner le matériel de projection.

Organisée par l’association Sel’Essentiel, cette soirée aura passionné les auditeurs. Par cette tournée, Cinécyclo (dont nous avons parlé dans nos précédentes colonnes) tient à sensibiliser et témoigner autour des thématiques de la solidarité internationale, du développement durable et des énergies. Privilégiant les zones rurales isolées, l’association participe également à faire vivre nos campagnes.

 

La première partie de soirée a vu la projection de « Cinécyclo aventure Sénégal et Panamericana » et la seconde a informé le public sur ce qui a été fait en matière de solidarité internationale avec les partenaires du Sénégal et de l’Amérique Latine.

 

Enfin, en 3e partie, un court-métrage de cinéma étranger (toujours Sénégal et Amérique Latine) en a fait réfléchir plus d’un dans la salle.

 

Et pendant tout le temps de la projection, les volontaires se sont succédés sur le vélo, pédalant de bon cœur, quelquefois pendant très longtemps (13km pour l’un deux !)

 

Même l’adjoint au maire Christian Lhote s’y est collé… 

 

Sur place, de nombreux enfants du centre de loisirs les Passerelles étaient présents. Nous notions également la présence de Mme Lucien, élue de Saint-Vallier, qui s’est posé la question avec beaucoup d’humour : « Je vais pédaler ou pas ? ». Finalement, ce sera non…

 

Les bénéfices de la tournée sont destinés à mettre en place la première étape du microprojet de Cinécyclo en Amérique du Sud (premières rencontres, fabrications locales de vélo du style « Cinécyclo », écriture du projet pérenne avec les acteurs locaux). Le budget visé est de 5 000 euros pour un projet prévu pour l’hiver 2017.

 

La soirée s’est terminée par quelques questions posées à Vincent Hanrion par les spectateurs. Questions auxquelles le jeune homme a répondu bien volontiers. Merci à lui de nous avoir fait voyager dans ce beau Sénégal.

 

ND

 

 

 

 

 

cine 02 08 17

 

 

 

cine 02 08 171

 

 

 

cine 02 08 172

 

 

 

cine 02 08 173

 

 

 

cine 02 08 174

 

 

 

cine 02 08 175

 

 

 

cine 02 08 176

 

 

 

cine 02 08 177

 

 

 

cine 02 08 178

 

 

 

cine 02 08 179

 

 

 

cine 02 08 1710

 

 

 

cine 02 08 1711

 

 

 

cine 02 08 1712

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer