Autres journaux :


mercredi 29 juillet 2015 à 06:04

« La ronde de nos villages »

Aujourd'hui : Toulon-sur-Arroux



 

 

 

 

Aujourd’hui : Toulon-sur-Arroux

 

Le Maire, Bernard Labrosse a accepté avec plaisir de nous recevoir pour nous faire découvrir sa commune, ce Bourg qui est depuis des siècles un lieu de rencontres, un nœud de circulation.

 

Ce gros village de 1600 habitants qui s’étale sur 43,72 km2, est de majorité rural avec, sur son territoire, encore 21 exploitations agricoles, mais aussi 53 artisans ou commerçants. Le Maire regrette que les commerces disparaissent peu à peu, il reste cependant à Toulon encore 1 boucherie, 3 boulangeries, 1 pâtissier, un maxi-marché, 1 bar, 1 restaurant, 1 fleuriste, 2 coiffeurs, 1 maçon, 2 artisans fabricants, poseurs de portes et fenêtres, 1 carrossier automobile, 3 garagistes et une pizzéria. Son regret dont il nous parlait précédemment vient de la fermeture du magasin Vival et du Restaurant Le Méridien. Même le camping ne fait plus le plein, seuls les habitués et le passge lui donnent vie. La concurrence des Campings d’Etang et surtout de Gueugnon est difficile à contrer du fait de l’agrément par ce dernier de la Communauté de Communes « Pays de Gueugnon » dont est membre la commune de Toulon sur Arroux.

 

 

La Vie Associative se porte bien dans la commune avec 32 associations qui se répartissent dans le sport (foot, pétanque, cyclo…), dans le culturel (foyer rural, multi activités, Moulin des Roches, échange des savoirs, Toulon Oxygène et ses « châtaignes », dans les loisirs avec Diverti Parc, parc de loisirs pour les familles, qui propose 15 nouvelles attractions pour son 15ème anniversaire. Et puis, il y a l’église romane du 11ème siècle qui a été rachetée par les Amis du Dardon.

 

 

Et puis, Toulon sur Arroux, c’est la nature à l’état pur avec sa rivière, l’Arroux, sa campagne environnante où foisonnent, prairies et forêts, étangs et sentiers de randonnées. On ne peut pas s’ennuyer à Toulon, il y a toujours quelque chose à faire, quelque chose à découvrir.

 

Un peu d’Histoire :

 

En 58 avant notre ère, Toulon sur Arroux a été un passage présumé et le campement des troupes romaines avant la bataille de Bibracte, qui se serait déroulée dans le secteur de Montmort. La place appelée « Place du Camp Romain » attesterait de ce fait historique, à l’origine de la Guerre des Gaules (de 58 à 51 av J.-C.)1.

 

En 1686, la paroisse reçoit les religieuses bénédictines de Saint-Eugène, dont l’Abbaye fut fermée. Elles s’installent dans de nouveaux bâtiments qui constitueront le prieuré « Notre-Dame de Chanchanoux « . Parmi les possessions du prieuré, il y a des terres ayant appartenu à l’Abbaye de Saint-Martin d’Autun, dont la terre de Champ-Chanoux ou Champchanoux, à Saint-Pierre-l’Étrier, dont la chapelle est aliénée en 1676. Cette maison sera fermée par ordre royal en 1777, et les bâtiments transformés en hôpital. La dame de Granchamp, religieuse de ce prieuré y décède le 3 mars 1771, âgée de 107 ans, elle avait 87 ans de profession religieuse. En 1789 le maire Jean Philippe Saclier et le conseil municipal demandent dans l’article 10 du cahier de doléances l’abolition de l’esclavage.

 

Faisons un peu de tourisme :

 

Toulon-sur-Arroux est un village dans lequel on peut remarquer quelques maisons anciennes, une maison de bois avec galerie, quelques restes de l’ancien château féodal (XIIIe siècle), un pigeonnier du XVIIe siècle restauré au XIXe siècle…
On peut aussi y admirer ses 2 églises , l’une du XIXe siècle, néo-gothique, l’autre, une église romane classée monument historique en 1971, l’église Saint-Jean-Baptiste, datée des XIe et XIIe siècles.

 

Il faut voir aussi le iieu de passage incontournable, le vieux pont de treize arches, dit « pont du diable » (daté 1140, élargi au XIXe siècle)qui traverse l’Arroux, petite rivière qui s’écoule dans sa vallée verdoyante. Deux légendes sont liées au pont sur l’Arroux :

 

 

– Le pont du diable serait nommé ainsi car le maçon qui devait le terminer, pactisa avec le Malin pour qu’il l’aide à terminer son ouvrage dans les délais.
– On dit aussi que ce pont fut construit pour éviter à la fille du Duc de Bourgogne de traverser l’Arroux en soulevant ses jupes, ce qui l’obligeait à révéler son pied-bot.

 

 

Les environs de Toulon sur Arroux abritent quelques jolies surprises (étangs, châteaux, cascade, rochers, sentier botanique). Il suffit de partir à l’aventure sur les nombreux chemins de randonnée balisés au départ de Toulon. Cette ville accueille aussi le premier parc de labyrinthes en Bourgogne. En plus de plusieurs labyrinthes végétaux, une ferme ouverte présente une vingtaine de races de vaches (spécimens vivants) et aussi des attractions et de l’hébergement familial et atypique…à découvrir !

 

On ne peut pas parler de Toulon sans évoquer les noms de personnages célèbres qui y sont nés, morts ou qui y ont vécu.

 

– Nicolas de Tholon (XIVe siècle), fut chancelier de Bourgogne et évêque d’Autun. Il était le fils d’un pauvre meunier de Toulon, il fit ses études à Autun puis à Paris au collège d’Harcourt. Chapelain à Notre-Dame (1331) puis Chanoine (1363). Il devient conseiller au Parlement de Beaune puis Chancelier du Duc de Bourgogne (1376-1384). Nommé évêque de Coutances en 1386 puis évêque d’Autun en 1387. Il le restera jusqu’à sa mort en 1400. Il est appelé l’évêque au geai blanc. Enfant, il aurait dit à sa mère qu’il deviendrait évêque, cette dernière lui aurait alors promis sans y croire un geai blanc s’il y parvenait. Il est toujours représenté avec sa mitre et l’oiseau. Une petite rue de Toulon porte toujours le nom de « rue du Geai Blanc ».
– Antoine Marie Bard (1759-1837), général des armées de la République, est né à Montmort et est décédé dans la commune.
– Philibert Commerson, médecin et botaniste, c’est lui qui a rapporté la bougainvillée du Brésil. Il était né le 18 novembre 1727 à Châtillon-les-Dombes dans le département de l’Ain. Il se fixa en 1760 à Toulon-sur-Arroux par son mariage avec Mlle Anne-Vivante Beau. Après le décès de sa femme, il partit en 1764 pour Paris. Il fit partie de la troisième expédition de Bougainville dans les terres australes en tant que botaniste et naturaliste du roi Louis XV. Il est mort en mars 1773.

 

 

– Jeanne Baret l’accompagna déguisée en homme, elle est ainsi la Première femme à avoir fait le tour du monde.
– Jean Laville, homme politique français, maire de Gueugnon de 1919 à 1938, conseiller général du Canton de Gueugnon de 1919 à 1938, député de Saône-et-Loire de 1928 à 1938 est né à Toulon-sur-Arroux en 1880.
– Henriette Dussourd (1921-1988), historienne est née à Toulon-sur-Arroux.
– André Pourny, est né le 30 novembre 1928 à Toulon-sur-Arroux, il a été Sénateur jusqu’en 2004.
– L’Amiral Émile Miguet ; un pétrolier lancé le 12 avril 1937 à Dunkerque, à l’époque le plus grand du monde (22 000 t), a porté son nom et fut coulé par un sous-marin allemand, le 12 octobre 1939, dans l’Atlantique au large des Cornouailles. Une place porte son nom dans une commune près de Dunkerque.

 

 

Toulon sur Arroux reste une commune vivante grâce, par exemple à son école qui compte environ 150 élèves répartis dans 3 classes de Maternelle et 4 classes de cours primaires et aussi à l’association AJT, association de jeunes qui proposeront du 31 juillet au 3 août prochains le « Festival Toulon sur Art’ dont nous mettons l’affiche ci-joint et qui proposera le programme suivant pour ses 20 ans d’existence, pour ses 20 ans de fête, programme présenté par le Président Val Laupin :

 

 

Vendredi 31 Juillet :

 

19H30 Cipango (www.compagnie-cipango.com])
21H TEKPAF (www.tekpaf.fr])
23H Boeuf musical (Scène ouverte à tous avec présence de musiciens de la compagnie Cipango)

 

 

Samedi 1 Août :

 

 

 

Jeux géants en bois pour enfants et adultes, Gonflables pour les enfants avec Diverti Parc sur l’ensemble de la journée !
En soirée le graffeur Snare sera présent pour une présentation de son art en live sur une voiture !
19H30 Les Enclumés (www.lesenclumes.net])
21H Chapakuaï (FB : Chapakuaï)

 

 

 

Sur l’ensemble du week end des expositions artisanales de peintures, photos, monde associatif, … seront présentes !

 

Une buvette sera à disposition durant tout le week end, 36 heures non stop du Vendredi 31 Juillet 18H au Dimanche 2 Août 06H !

 

Sans oublier les mythiques 36H des crêpes, la vente de crêpes sera assurée sur l’ensemble du week end !

 

Les AJT seront heureux de vous accueillir nombreux pour fêter cette 20eme année d’existence au Moulin des Roches à Toulon Sur Arroux !

 

Entrée Gratuite pour tous sur l’ensemble du Week End !

 

Venez voir Toulon sur Arroux,

 

Cà sent si bon la France !

 

Jean Michel Lendel

 

 

 

toulon 2807159

 

 

toulon 2807152

 

 

 

toulon 2807153

 

 

toulon 2807154

 

 

toulon 2807155

 

toulon 2807156

 

 

toulon 2807157

 

 

toulon 2807158

 

 

 

 

 

toulon 28071510

 

 

toulon 28071511

 

 

toulon 28071512

 

 

toulon 28071513

 

 

toulon 28071514

 

 

toulon 28071515

 

 

toulon 28071516

 

 

toulon 28071517

 

toulon 28071518

 

 

toulon 28071519

 

 

toulon 28071520

 

 

toulon 28071521

 

 

toulon 28071522

 

 

toulon 28071523

 

 

toulon 28071524

 

toulon 28071525

 

toulon 28071526

 

toulon 28071527

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “« La ronde de nos villages »”

  1. beauregard dit :

    Très jolie petit village que j’aime beaucoup
    M le Maire est très sympathique ainsi que ces concitoyens !
    Beaucoup d activités diverses comme le troc aux plantes , panier etccc
    merci a ceux qui font vivre ce village

  2. michel260365 dit :

    ah tiens ya plus de bureau de tabac presse a toulon ? ca cest nouveau !!!!!! mr le maire a omis de dire dire qu il y a bien un bureau de tabac presse loto pmu a toulon apparemement tous les commercants ne sont pas a la meme enseigne !!!!!!! cest bien triste et apres on dira qu il n y a plus de commerces a toulon c est normal on les oublis meme dans le journal

  3. roussillon dit :

    Fabuleux ce reportage, superbes les photographies…Et tout ça à nos portes ! (De Montceau , s’entend )

  4. duca71@hotmail.fr dit :

    il est dommage que la grande route soit pris a grande vitesse parce que les 50 kilometres heures ne sont pas respecter qun jour y auras des morts vers la pencarte toulon sur Arroux c est dangeureux en plus la nuit ont etteind le jour ou quelq un tombe en panne c est obliger d aller reveiller des gents il y a risque de se faire ecrasser