Autres journaux :



samedi 13 août 2016 à 04:53

Un peu d’histoire…

Quand Toulon sur Arroux Ă©tait Bel-Air-sur-Arroux...



La RĂ©volution Française dĂ©clencha de nombreuses rĂ©formes comme la DĂ©claration des Droits de l’Homme et du Citoyen ou encore la mise en place du calendrier rĂ©publicain.etc.. Mais elle entraĂźna Ă©galement le changement de nom de certaines communes certaines communes. Ceci fut mis en place par souci de dĂ©christianisation (les noms contenant Notre-Dame, Saint/Sainte, ÉvĂȘque, Abbaye, etc.) ou de suppression des rĂ©fĂ©rences Ă  l’Ancien RĂ©gime (nom contenant Roi/Roy/Roye/RĂ©al/Louis/…, ChĂąteau/Castel/…, Comte, Noble, etc.). Et puis aussi Bourbon qui fut le nom de famille d’une dynastie royale, et qui disparut du nom des communes durant ces annĂ©es agitĂ©es.

À l’arrivĂ©e de NapolĂ©on au pouvoir, la grande majoritĂ© de ces communes reprirent leur ancien nom. Mais certaines le conservĂšrent. Quelques exemples : l’Île-Bourbon demeura l’Île-Maurice et prĂšs de chez nous, Saint-Sorlin restera La-Roche-Vineuse.

Penchons-nous sur le secteur de l’Arroux et du Morvan.

Bourbon-Lancy Ă©tait logiquement devenu Bellevue-les-Bains.

A Issy-l’EvĂȘque, la pĂ©riode fut assez agitĂ©e. Son curĂ© l’abbĂ© Jean-François Carion, avait pris la tĂȘte du Tiers-Etat. Il rĂ©digea un code de 90 articles, sorte de mini-constitution faisant une Ă©bauche de petite RĂ©publique appelĂ©e Issy-la-Montagne . Le CurĂ© Carion accusĂ© de crime de lĂšse-nation, fut arrĂȘtĂ© et sauva sa tĂȘte grĂące aux interventions de Robespierre et Mirabeau. Les gens du peuple allĂšrent chercher leur curĂ© en sabots Ă  Paris.

TrÚs logiquement aussi, Saint-Léger-sous-Beuvray fut rebaptisé en Beuvremont,

Saint-Didier-sur-Arroux devint Mont-d’Arroux et Saint-Romain-sous-Versigny prit le nom d’un de ses Ă©carts : Raveau-sur-ArriĂšre.

Idem pour Sainte-Radegonde qui s’appela durant ces annĂ©es-lĂ  Chassigny.

Saint-Symphorien-de-Marmagne hĂ©rita sans doute aussi du nom d’un de ses lieux-dits puisqu’il devint Le Pelletier.

De mĂȘme, Saint-Prix se vit renommer Prix-sous-Beuvray et Saint-Nizier devint Scaevola. Par contre, lĂ , nous ignorant pourquoi, car en latin cela signifie « gaucher » !

       Mais ce qui nous embĂȘte et dĂ©passe notre savoir, c’est, pourquoi Toulon-sur-Arroux s’est retrouvĂ© un beau matin affublĂ© du nom de Bel-Air-sur-Arroux.

Bien sĂ»r, un coin du village s’appelait Bel-Air, mais la question qui nous taraude est : qu’est-ce qui pouvait bien gĂȘner les dirigeants rĂ©volutionnaires dans le nom « Toulon » ?

Y avait-il une consonance religieuse ou monarchique lĂ -dedans ?

Si vous avez la rĂ©ponse, ou mĂȘme seulement un dĂ©but de rĂ©ponse, n’hĂ©sitez pas Ă  nous contacter…..et nous nous endormirons moins bĂȘtes la nuit suivante ! Si vous souhaitez rĂ©pondre Ă  cet « appel du pied », Ă©crivez Ă  :

 

 

pascalberthier@montceau-news.com

 

 

Evidement, nous transmettrons Ă  qui de droit…

MK

 

 

mk 12 08 16

mk 12 08 161



Laisser un commentaire

Vous devez ĂȘtre connectĂ© pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Un peu d’histoire…”

  1. petitbar dit :

    Bonjour
    C est peut-ĂȘtre dĂ» Ă  la bataille de Toulon prise par des royalistes et livrĂ©e aux anglais je crois, Ă  verifier il y avait pas mal de pays contre nous et notre rĂ©volution quand mĂȘme. On me dit que NapolĂ©on devait y ĂȘtre, lĂ  aussi Ă  verifier mais ça pourrait expliquer le changement de nom .