Autres journaux :



mercredi 20 mai 2015 à 10:14

Conseil départemental Saône-et-Loire (Politique)

Les élus du groupe Gauche 71 vigilants sur l’évolution du dossier RCEA !



« Le Programme d’accélération de la RCEA avance à grand pas dans notre département. Mais, à l’image de l’aménagement à 2×2 voies du tronçon Prissé/ Mâcon, des conditions sont encore à réunir pour une réussite totale du programme enclenché par l’Etat.

 

 

Annoncé en juillet 2013, ce plan prévoit l’aménagement à 2×2 voies de 32 kilomètres supplémentaires sur des sections prioritaires en termes de sécurisation et de développement de nos territoires. En dehors du Col de Vaux dont les travaux seront bientôt terminés, trois secteurs font l’objet de 88 millions d’euros de travaux notifiés par des marchés. Cela contribue d’ailleurs grandement à maintenir l’emploi pour les entreprises de travaux publics. L’Etat, il faut le souligner, assume 85% des 209 millions d’euros d’investissement prévus dans la première phase de ce programme et les collectivités (Conseil départemental, Conseil régional, Communauté urbaine) 15%. En trois ans, les sections Charolles/ Paray, Paray Ciry, Blanzy/ Montchanin et La Chapelle au Mont De France/ Col des Vaux seront aménagés. Il faut donc rappeler combien la mobilisation auprès de l’Etat des élus de l’ancienne majorité de gauche du Conseil départemental, engagés pour la gratuité de cet axe et pour un réinvestissement public à la hauteur des enjeux de sécurité et de développement, a porté ses fruits puisque l’Etat a classé la RCEA comme un itinéraire national prioritaire. Celles et ceux qui niaient la réalité par posture politicienne en sont pour leur frais, en constatent maintenant que les engagements pris sont suivis d’actes, et devront faire preuve du même volontarisme dans l’avenir.

 

 

Pour autant, la situation de la section Prissé/Mâcon doit recueillir aussi la même mobilisation. Elle était intégrée au plan de relance autoroutier négocié en contre partie de l’allongement de la durée de concession des autoroutes. Or, la Commission Européenne n’a autorisé que l’aménagement du raccordement à l’autoroute A406. Autrement dit, il faut trouver d’autres financements pour les 20 Millions d’euros non pris en charge par APRR pour le linéaire entre Prissé et Charnay les Mâcon.

 

Alors que tous les aménagements de la RCEA en traversée urbaine sont cofinancés par les agglomérations (traversée de Blanzy, Rond Point Jeanne Rose par la CUCM, Droux/Cortelin par le Grand Chalon), il est difficile d’imaginer que cette logique ne soit pas également appliquée dans le mâconnais, et que la CAMVAL ne participe pas à cet investissement. Le développement économique du mâconnais et son contournement par le Sud méritent que cette collectivité investisse dans une infrastructure qui confortera son essor.

 

 

Encore un effort, donc, pour garantir un plan de relance à la fois efficace et équitable !

 

Evelyne Couillerot

 

Présidente du groupe Gauche 71

 

 

ccm 17041312

 

Photo d’archives

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer