Autres journaux :


mercredi 3 juin 2015 à 05:12

Opposition municipale de Montceau-les-Mines…



 

 

… un discours pour le moins « offensif »

 

 

 

L’invitation portait la mention « 18h mardi 2 juin à l’hôtel Nota Bene, conférence de presse des élus de l’opposition municipale Montcellienne de Gauche. »

 

 

 

Sont présents : Laurent Selvez, Elodie Vendramini, Marie Lise Grazia, Cyrille Politi, Julien Bretin. Mmes Decrozant et Leblanc sont excusées parce que retenues par d’autres obligations.

 

 

 

Et la conférence de presse a été saignante, le constat évoqué cinglant, le bilan tiré d’un an de magistère de Madame Jarrot déprimant.

 

 

Car le but de cette conférence de presse a été de dresser le bilan d’un an de fonctionnement de la majorité municipale au travers de 5 thèmes, bien que le discours dans ses transversalités entre les sujets ait débordé un peu de cet ordre du jour.

 

 

– TSB
– Service jeunesse et création nouveau lieu jeunes
– Point sur recrutements et gestion du personnel
– Politique scolaire et dossier de l’école Colette
– Développement économique.

 

 

 

C’est Elodie Vendramini qui ouvre la conférence. Le premier sujet abordé est le TSB suite à une réunion de la commission culture tenue il y a 15 jours.

 

 

 

« Nous ne jugeons pas la valeur ou la qualité de la programmation, ce qui nous inquiète grandement c’est la modification majeure, la transformation totale, du caractère même du TSB. L’ADN de ce genre de festival et donc du TSB c’est des concerts debout sous chapiteaux. C’est ce qui attire le public, les jeunes. 3 concerts sous chapiteaux à des tarifs attractifs c’est aussi ce qui a fait le succès du TSB, qui a permis l’équilibre. Le TSB faisait la fierté des Montcelliens et des habitants du bassin minier car son écho dépassait très largement notre territoire. »

 

 

 

Une fois que le test ADN est réalisé il faut maintenant décrypter le tableau des locis.

 

 

 

« On nous parle d’embargo politique des autres villes qui ne veulent plus s’associer au projet modifié tel que Madame le Maire leur présente. Il n’y a pas d’embargo politique, simplement les autres communes se désengagent à cause de cette transformation totale de l’esprit du TSB. Elles n’ont aucun intérêt ces communes à faire disparaître le TSB. »

 

 

 

Les autres élus d’opposition acquiescent et sont d’accord sur les éléments suivants :

 

« La qualité de la programmation n’est pas le sujet (même si eux, en aurait surement fait une autre), le désengagement des communes n’est pas non plus le sujet.

 

 

Le sujet c’est la volonté affirmée et réaffirmée de Madame le Maire de faire table rase de toutes les réalisations de l’ère Mathus. Le sujet ce sont les graves incertitudes et les voltefaces sur le budget réel du TSB. Le sujet ce sont les versions successives des raisons de l’annulation des chapiteaux et des concerts qui devaient s’y tenir.

 

a) Les subventions publiques baissent drastiquement donc il faut faire un choix drastique en supprimant le chapiteau.

 

b) Comme les organismes subventionneurs affirment publiquement que les montants des subventions ne vont pas changer, si l’on supprime les chapiteaux c’est parce que les communes qui se désengagent veulent sacrifier le festival. »

 

 

 

Mme Vendramini insiste sur le « flou le plus extrême régnant en matière de budget. Nous n’avons toujours pas de budget définitif. Le coût des chapiteaux et des concerts concerné est d’abord chiffré à 160 000€. Soit 50% du coût global du festival. Il faut rappeler que le TSB avait un bilan équilibré donc si les subventions restent les mêmes que fait on de l’ « économie » faite en supprimant les chapiteaux ?

 

D’abord on réinvestit cette « économie » dans les quartiers puisque l’on dispatche dans les quartiers. Mais là encore aucune précision budgétaire. Lorsque l’on demande des précisions sur le chiffrage de 160 000€ nous n’avons là aussi aucun document ou budget nous permettant de mieux comprendre. Donc on ne sait pas… »

 

 

 

 

 

 

Ses collègues renchérissent sur ce sujet budgétaire et ajoutent « que le TSB servait aussi de découvreur et d’incubateur de talents. L’organisation proposée reporte la foire aux grattons qui était un temps fort du festival mais aussi du commerce local. Une journée entière d’échanges amicaux en ville et donc beaucoup de monde au centre ville ce qui accroît la clientèle des magasins. »

 

 

 

Et tous de conclure sur « nous dénonçons une politique culturelle au rabais. »

 

 

 

 

Du coup on bifurque sur la programmation culturelle « nous n’en critiquons pas la qualité, simplement nous aimerions avoir un budget exact, sincère. Nous jugerons le bilan et pas la programmation. Nous reconnaissons bien là une politique de droite. Les francos gourmandes n’ont pas l’assentiment du Président du Conseil Départemental, Chalon dans la rue a vu son financement baisser de 25% et maintenant le TSB semble-t-il amputé de 50% de son budget. Nous n’avons pas la même vision de la culture que la majorité municipale. »

 

 

 

Le second sujet abordé porte sur le lieu-jeunes et sur le service jeunesse. Mme Vendramini présente le sujet. « Le lieu-jeunes a été créé en 2010, il a coûté 400 000€ entièrement auto financé (région, département, Etat) sans que cela coûte un centime à la ville. Nous avions mis une politique en place qui réorientait une partie des crédits des activités de consommation vers des activités responsabilisantes. Comme, par exemple, la bourse au code qui finance 80% du coût du code (dans le cadre du passage du permis de conduire) contre 30 heures de travaux manuels.

 

 

 

Il y a eu une baisse de fréquentation à cette époque, mais la structure disposait du personnel nécessaire pour maintenir une capacité d’accueil élevée.

 

 

 

Depuis un an la structure est passée de 6 à 3 encadrants, donc du coup la capacité d’accueil s’en est trouvée réduite. La majorité explique qu’il y a une baisse de la fréquentation et que cela tiendrait à notre politique.

 

 

 

Dans le même temps on lance le projet d’un nouveau lieu-jeunes aux ateliers du jour sans que nous disposions de budget, d’un dossier précis. Il y a des incohérences dans la politique jeunesse de la majorité.

 

 

 

En effet le lieu-jeunes existant sera fermé cet été, alors que Madame le Maire promet que le nouveau lieu jeune sera ouvert le dimanche pour accueillir les jeunes. Rappelons que la ville ne dispose plus des personnels nécessaires. Nous nous posons la question du devenir des jeunes dans le cadre de cette politique aléatoire. D’ailleurs y a-t-il un public pour ces ouvertures du dimanche ? Et comment ce travail dominical va-t-il s’inscrire dans la gestion des ressources humaines ? »

 

 

 

Il n’était pas question d’en rester là, donc la critique du bilan allait se déplacer sur le terrain des tarifications.

 

 

 

« La différence entre nous et la droite c’est que notre tarification était assise sur le quotient familial parce que nous étions conscients des difficultés de la population Montcellienne. Maintenant la tarification ne tiendra plus compte des possibilités financières des familles mais sera uniquement comptable. Des pourcentages de reste à charge seront fixés selon que les activités se passeront à Montceau, dans la région ou hors de la région. Un exemple simple : le séjour d’un enfant à Eurodisney coûtait à la famille 60€ pour deux jours, maintenant ce sera 90 €.

 

Donc les familles les moins aisées auront essentiellement accès aux activités proches. Plus la distance sera longue, plus le coût sera élevé. Pour nous les communes doivent répondre aux besoins des populations selon les moyens de chacun. »

 

 

 

Le troisième sujet porte sur la Politique scolaire et sur le dossier de l’école Colette.

 

 

 

Laurent Selvez ne mâche pas ses mots « d’abord il y a eu un oubli énorme, dès la constitution des commissions. Il n’y a de commission éducation. Lorsque nous avons soulevé le problème en séance, Madame le Maire a répondu qu’il n’y avait pas d’oubli mais que par transversalité l’éducation intégrerait la commission Culture et jeunesse. Malheureusement depuis plus d’un an aucune réunion de commission comprenant l’éducation n’a eu lieu. La première fois aura lieu à la réunion culture mercredi 3 juin. Il existe une réelle absence d’ambition en matière de politique éducative de la part de Madame le Maire et de sa majorité.

 

 

Il y a une adjointe, mais pas de commission, mais pas réellement de politique éducative. Nous aimerions en savoir plus sur les rythmes scolaires que l’adjointe envisageait de remettre en cause. Pas de nouvelles ! Si peu de temps avant les vacances scolaires cela ne facilitera la vie des familles surtout si elles l’apprennent à la rentrée.

 

 

 

La ville ne dispose plus d’activités périscolaires alors qu’avant les élections municipales nous avions mis en place le Projet Educatif Territorial (PEDT) et les choses fonctionnaient. Nous en sommes revenus à de la garderie. »

 

 

 

Laurent Selvez n’en a pas fini sur le sujet de l’éducation, il en vient à la fermeture de l’école Colette.

 

 

 

« Pour les 18 enfants, pour les familles, pour les assistantes maternelles du quartier encore aucune info de la part de la Mairie. Quelle école de rattachement, quel transport en commun ? Rien à un mois des vacances.

 

 

 

Nous ne remettons pas en cause la fermeture de l’école Colette car cette école nécessitait une gestion compliquée. Ce que nous contestons c’est la manière et surtout l’absence de concertation auparavant, l’incapacité de proposer des solutions. Ce que nous contestons c’est la disparition du poste d’enseignant. Il aurait fallu accepter la fermeture de l’école en l’anticipant et sauver le poste pour le redistribuer sur une autre maternelle où il manque un poste. Dès l’origine du dossier il existe un mensonge sur les responsabilités. La fermeture d’une école est de la compétence du Maire, la suppression d’un poste d’enseignant appartient à l’Etat. Donc la fermeture de l’Ecole Colette n’est pas du fait de l’Etat, mais du Maire de Montceau. »

 

 

 

Le point suivant traite du développement économique. C’est Cyrille Politi qui mène la charge « la commission du développement économique ne s’est jamais réunie, le comité stratégique de pilotage, dont l’opposition est exclue, ne s’est réuni qu’une seule et unique fois.

 

 

Il n’y a pas de politique de développement économique. Toutes les promesses de campagne ont été oubliées depuis longtemps.

 

 

 

Montceau en 20 ans avait acquis une image de dynamisme commercial, de développement de services, d’un rayonnement culturel. En un an les dégâts sont énormes. Le développement du centre ville a été purement et simplement abandonné. Zéro crédit sur 7 ans pour le centre ville. Chacun peut le constater dans les budgets de la ville et de la communauté urbaine.

 

 

Ce que nous reprochons à Madame le Maire c’est de tout casser pour le remplacer par rien.

 

 

 

Le développement de la zone de Chatillon est arrêté, nous craignons pour la pérennité de Brico dépôt car cette implantation devait s’accompagner de 3 ou 4 autres que Madame le maire a stoppées. »

 

 

 

 

Ensuite les recrutements sont abordés. « Où sont les emplois promis ? Nous trouvons le recrutement d’un chauffeur pour les élus, d’un journaliste, d’une chargé de com. (pourtant il avait été dit nous allons faire des économies sur la communication). Nous n’avons aucune précision sur ces recrutements.

 

 

 

C’est fini ? Non ! Il faut parler de la Dotation de Solidarité Urbaine. Il s’agit d’un instrument de péréquation qui permet à l’Etat d’abonder les budgets communaux de communes de plus de 10 000 habitants répondant à certains critères (revenu moyen des habitants, proportion de logements sociaux, etc.).

 

 

« Il suffit d’aller sur le site de la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL) pour trouver la mention des dotations versées à chaque commune. Lors de la préparation et lors du vote du budget nous sommes intervenus après de Mme le Maire pour lui préciser ce que tout le monde savait, la DSU allait être plus importante que ce qu’elle avait porté dans son document financier. Une circulaire de François Baroin, Président de l’association des Maire de France avertissait la maire d’une augmentation de 20% de la DSU. Madame le Maire a refusé de prendre en compte ce fait et a donc minoré volontairement son budget de 374 638€. Ce qui l’a conduite à demander aux services de minorer leurs budgets de 5%.

 

 

5% de moins dans les services rendus à la population.

 

Nous condamnons cette absence de vision politique remplacée par un esprit comptable aléatoire.

 

Triste bilan au bout d’un an. »

 

 

 

Et semble-t-il une opposition triste de ce bilan.

 

 

 

Propos recueillis pour Montceau-News par Gilles Desnoix

 

 

 

 

 

ps montceau 0306152

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




32 commentaires sur “Opposition municipale de Montceau-les-Mines…”

  1. valentine2012 dit :

    un journaliste à la mairie ! c’est nouveau comment peut on imaginer que la presse soit indépendante ?

    Note de la rédaction de Montceau-news.com : il ne s’agit pas d’un journaliste, au sens littéral du terme mais une personne chargée de rédiger les articles du bulletin municipal. Grosse nuance, donc !

  2. Mickaellito dit :

    Une ville et non un village se gère avec des hommes et femmes possédant bien sur des noms mais aussi ayant des capacités intellectuelles et de gestions, pas seulement politiques.
    Dommages qu’ici n’a pas été évoqué dans cet échange que l’entreprise Lamberet, actuellement basée à Saint-Cyr-sur-Menthon (Ain) voulait construire un nouveau site industriel de 20 000 m² pour y implanter (son) unité de véhicules utilitaires à Montceau-les-mines.
    Que par l’incompétence de ces élus, elle l’a fait ailleurs, privant ainsi Montceau de quelques centaines d’emploi, plus les sous traitances et l’impact du commerce sur notre ville et non village.

  3. ouioui dit :

    C est pour ça qu on les voit souvent en photo dans le journal.ça fait parti de la communication.Mais je peux vous dire pour ma part que c est enervant de les voir se faire prendre en photo alors que ce n est que de la pub.Nous ne sommes pas dupe.

  4. gilbert71 dit :

    Développement économique. le cas de Lemberet , c’est le Creusot -Montceau developpement qui pilotait l’affaire ………pour ST-Eusebe …..

  5. Daniel Z dit :

    Juste pour le fun :
    «  » Nous condamnons cette absence de vision politique «  »
    Si vous aviez, vous, vu clair, auriez vous été remerciés par les électeurs ?
    Excusez moi, mais Montceau rayonnant de dynamisme dans les années précédentes….. Adeptes de la méthode Coué ?
    Les dégâts ? Pas plus que dans tout le pays, quelle que soit l’étiquette des oligarques en poste.

    http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/montceau-les-mines/ville-71306/depenses

    Amitiés

  6. Alain.A dit :

    Mais qu’avez vous fait, messieurs et mesdames socialistes lorsque Mr Mathus était Maire ? Repeindre les façades des maisons, faire de la culture (socialiste bien sûr) et avec quel fric !! à voir le châpiteau de TSB. Hé oui cette « culture dirigée » à changé de visage !!

  7. grand dit :

    Bonjour,
    Bien sur , vous les socialistes , vous êtes tjrs contre tout ……sans propositions valables ……..dite moi ce que votre patron suprême à la tête de la FRANCE depuis 3 ans a fait ????????. je ne parlerais que d’un sujet que je connait et constate………la rénovation du centre ville , tel que vous le réalisiez ::franchement c dégueux Si Mde le maire a arrêté les travaux ….elle a bien fait … arrêtez de vous caresser le nombril……..soyez objectifs , et participez autrement dans l’essor de Montceau ……….que par des critiques !!!
    salutations !

  8. clovis dit :

    oui oui a parfaitement raison on les vois trop en photos et pourtant ils auraient du comprendre que les montcelliens(ennes) ne voulaient plus d’eus car je pense qu’il parle de l’opposition actuel et pour valentine je pense qu’elle ne croit pas a l’indépendance de la presse ?( tout au moins une certaine presse )

  9. pivert dit :

    Pas tout compris le clovis pour les photos ….
    Bien sur que la presse est indépendante la meilleure preuve est ce site !!

  10. cruella dit :

    Oh montcellien bis est rentré de vacances !!

  11. gilbert71 dit :

    ce qui compte pour les soces ,c’est TSB ,TSB ,chapiteau ,chapiteau le vide quoi