Autres journaux :



vendredi 21 août 2015 à 06:23

Menus de substitution…Suite

Communiqué de Marie-Claude Jarrot



 

 

 

J’ai fait le choix, au moment de briguer le mandat de maire de Montceau les Mines, de réunir autour d’un projet municipal des femmes et des hommes motivés par l’unique dessein, et c’est là l’essentiel, de construire l’avenir de notre ville.

 

 

 

 

Cette équipe, qui a aujourd’hui cette immense responsabilité et dont chaque membre remplit sa mission avec assiduité et compétence, est donc constituée d’élus, dont les sensibilités, je le savais, étaient et restent différentes et les positions sur des sujets d’envergure nationale, parfois diamétralement opposées.

 

 

C’est la richesse d’une liste « a-politique » au seul service des habitants d’un territoire.

 

 

Ce choix comporte des risques. Celui notamment d’une parole publique locale libre et passionnée sur des thèmes de société.

 

 

Je l’assume et continue à croire en cette opportunité, en cette chance pour la ville parce qu’encore une fois l’ambition pour les Montcelliens n’est ni de droite ni de gauche.

 

 

Je n’ai pas pour habitude de brider de quelque manière que ce soit la parole des uns et des autres même si j’aurais préféré en l’occurrence qu’elle s’exprime en leur nom plutôt qu’en qualité d’élu local dont les positions engagent, de fait, le groupe dans son entier.

 

 

Ce n’est pas le cas. Je le sais.

 

 

Mais il est vrai que le sujet des repas de substitution et plus généralement de la laïcité appellent parfois des réactions d’émotion.

 

Je peux les comprendre. Je les respecte.

 

Ce respect qui est si capital.

 

 

Avec, en amont, cette éducation qui doit préparer chacun à vivre avec les autres.

 

 

C’est comme cela que l’on apprend, que l’on comprend ou que l’on tolère la différence. Mais toujours avec respect.

 

 

C’est peut être cela, la laïcité de l’intelligence, de la compréhension. Celle de l’ignorance faisant naître des boucs émissaires ou la peur de l’inconnu.

Bien sûr, il y a le ressenti d’un territoire. Bien sûr, il y a une histoire propre à chaque lieu de vie en commun.

 

 

Mais la mission d’un élu, avec responsabilité et obligation, par delà ses sensibilités propres et ses aspirations morales ou culturelles, participe de cette construction et de cette pédagogie d’un avenir en commun.

 

 

Un avenir au sein d’une société, fût-elle une rue, un quartier ou une commune, qui doit garantir, à tous, cette éducation si indispensable à relever les défis d’un monde en mouvement.

 

 

Le respect de la laïcité est l’un de ces défis. Parce que cette laïcité est exigeante et nous tend des pièges. Ceux de quelques renvois à des dogmes ou des habitudes qui n’ont plus leur place dans la sphère publique.

 

 

On peut s’en émouvoir, chacun dans son for intérieur, celui de ses racines. Mais c’est la loi.

 

 

Celle que doit appliquer et faire appliquer un élu. Avec rigueur et pragmatisme au seul service d’un lien social si fragile.

 

 

Comme nous ne devons plus considérer la religion comme un objet politique, il n’est pas souhaitable, je le crois, à la lumière de mon expérience quotidienne sur un territoire de sangs mêlés, d’utiliser la laïcité comme La question générique de nos sociétés contemporaines.

 

 

Où quand l’universalité doit s’imposer comme une norme locale, ne faisons pas d’un repas, forme sociale de rencontre et d’échange, ou d’un choix de repas, un argument qui réveillerait tant de passions inutiles.

 

 

 

Marie-Claude Jarrot
Maire de Montceau les Mines

 

 

jarrot 1108152

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




13 commentaires sur “Menus de substitution…Suite”

  1. Daniel BOBIN dit :

    Ça veut dire quoi « a-politique » ? Jamais compris. Faire de la politique en étant a-politique…
    Et la fin de ce « communiqué » : « Où quand l’universalité doit s’imposer comme une norme locale, ne faisons pas d’un repas, forme sociale de rencontre et d’échange, ou d’un choix de repas, un argument qui réveillerait tant de passions inutiles. » à qui s’adresse-t-il finalement ? Ses adjoints et conseillers ? M. Platret ?
    J’ose croire qu’il s’agit de M. Platret, qui a fait du choix d’un repas un argument qui a réveillé des passions inutiles.
    Supprimer, par voix de communiqué, les repas de substitution dans les restaurants scolaires châlonnais, alors qu’ils existent depuis plus de 30 ans, sans que PERSONNE n’y trouve à redire, c’est allumer des passions inutiles.
    Ne reprochons pas à ceux qui prennent position sur cette suppression d’allumer des passions inutiles.
    La suppression était démagogique.
    La pétition est populiste.

  2. visiteur dit :

    « C’est la richesse d’une liste « a-politique » au seul service des habitants d’un territoire »
    chez vous cette phrase n’a aucune valeur: vous faites la guerre contre M. Mathus ou contre les socialistes qui vous entourent?

  3. staifi71 dit :

    Bravo Mme JARROT je suis 100% d’accord avec vous et tant que les politiques chercherons a diviser la population au lieu de chercher a trouver des solutions a leurs problèmes on avancera pas.

  4. montceau ma vie dit :

    Montceau ma vie est particulièrement surpris par la l’amalgame fait par certains entre la décision de Monsieur Platret, Maire de Chalon sur Saône et les élections régionales.
    Nous n’entrerons pas dans ce débat, mais en aucun cas nous pouvons considérer la religion comme un instrument politique.
    Montceau-ma-vie rassemble des personnes de tout horizon, comme d’ailleurs le Conseil municipal de Montceau-les-Mines.

    Nous approuvons pleinement la position de Madame Jarrot en ce domaine et nous souhaitons que la raison l’emporte.

    Le Pdt

  5. jean montceau dit :

    Mesdames et messieurs  » les Républicains » débrouillez vous entre vous. C’est dur de se mettre une partie de son électorat à dos… Je ne vois pas là dedans l’a politisme mais la démagogie.

  6. Le Montcellien dit :

    Personnellement j’ai beau avoir relu plusieurs fois,j’ai rien compris!!!Si quelqu’un peut me donner la position de Mme La Maire?

  7. Eul vieux Dan dit :

    L’art du tout et son contraire!….

  8. Babs210 dit :

    Je n’ai rien compris !! Que de bla-bla pour ne rien dire !! Mme Jarrot apporte son soutien à qui ? Le message des élus était clair lui ; à force de vouloir ménager la chèvre et le chou , tout devient incompréhensible ; et le seul à se réjouir c’est le loup !

  9. Cyrille71300 dit :

    Afin de répondre à Mr Bobin, une liste a-politique signifie que cette liste comprend des personnes de différents horizons.
    Malgré ce que certains veulent faire croire, il n’y a pas que des Républicains dans la majorité de Mme JARROT.

    Maintenant, je souhaite apporter mon soutien à notre maire qui souhaite faire de la diversité de notre ville, un atout.

    Pour moi, il n’y a aucun message pour ou contre qui que se soit, il me semble que Mme JARROT donne son avis par rapport a un fait de société.
    Malheureusement il y a toujours des personnes pour déformer les paroles, et interpréter les choses de travers… c’est dommage.

    • roussillon dit :

      les parents d’élèves désireraient ils que ces derniers soient nourris pour presque rien , selon leur régime (de santé) , le confort diététique, leur goût personnel voire leur caprice ?

      Un gestionnaire d’intendance sérieux ne saurait y souscrire.

      Et puis, la mission de service public de l’Education mérite mieux, comme grande querelle !

      • Cyrille71300 dit :

        Ai je dis cela ?
        Ai je parler des menus ?
        A moins que je ne sache plus lire, il me semble que vous soyez hors sujet avec mon commentaire cher Roussillon.

        Aux dernières nouvelles, il me semble que ce problème ne concerne que Chalon/Saône non ?

        Je suis Montcellien, je m’intéresse a ce qui se passe dans ma ville, maintenant ce n’est pas à nous de réagir, c’est au chalonnais de voir si la décision de Mr PLATRET leur convient ou non.
        Cyrille.C

    • jean montceau dit :

      C’est ce que l’on veut nous faire croire, car pour être sur la liste de quelqu’un, il faut souscrire à une bonne partie de ses idées, sachant que quand les grands électeurs ont à s’exprimer, c’est la ligne politique du maire, en l’occurrence, qui l’emporte.

      • Cyrille71300 dit :

        Donc pour vous, il est impossible que des personnes de différentes opinions puissent s’unir, créer un projet de vie afin de répondre au mieux aux attentes de la population ?

        Vous avez une vision beaucoup trop partisane, comme beaucoup de monde. Vous êtes persuader que seul la couleur politique compte…
        Et bien permettez moi de vous dire que vous vous trompez, les gens en ont plus rien à faire de la couleur politique.

        Maintenant, pensez ce que vous voulez, mais pour moi la politique des partis à fait son temps, ouvrons nous vers la politique des hommes, je pense qu’à l’heure actuel, c’est la meilleur solution pour ramener les citoyens aux urnes.
        Cyrille.C