Autres journaux :


lundi 24 août 2015 à 07:00

Frangy pluvieux fête de la rose heureuse

L’Europe sur le métier



 

 

Ban Bourguignon, oui, même Yanis Varoufakis les mains en l’air, mais pas pour l’invité Grec, mais pour les bénévoles et les cuisiniers. Avant nous avions eu le Sirtaki et des convives enthousiastes essayant de danser, mais là, avec la meute des journalistes fallait oublier.

 

 

Denis Lamard, l’organisateur de la fête, explique qu’entre les deux tentes, la salle des fêtes et la tente sur le terrain dehors il sera servi 1200 repas. Le succès, le double effet Varoufakis

 

Panier cadeau avec cuvée Europe 2015, tablier pour cuisine. Yanis Varoufakis ne partira pas les mains vides, mais aussi le cœur plein d’un accueil délirant, d’une chaleur humaine plus méditerranéenne que bressanne pourraient dirent quelques esprits chagrins des médias parisiens.

L’an passé le fête de la rose a eu lieu  le 24 août, c’était la saint Barthélémy, bilan trois ministres dans la sciure. Cette année c’est le 23 août et la sainte Rose, alors…

 

Une demi heure au moins avant d’enquiller les bouchées de poulet de Bresse à la crème pour les vedettes de la journée. Ça bouscule sec, ça grogne tout en écrasant les arpions même des invités sur le dos desquels s’écrasent des photographes acharnés à la recherche du cliché parfait, pousse toi Coco.

 

La digestion quand on est un politique de premier plan à dimension nationale voire plus, faut oublier. 15H00 et des brouettes conf. de presse. Arnaud Montebourg la situe toute suite sur le plan de la presse internationale, donc échanges en Anglais. Sur le Poulet de Bresse ce n’est pas sur que la faculté de médecine conseille de parler rosbif. Mais bon.

La salle de presse est large comme une salle à manger et il y a quasiment des caméramans et photographes debout sur les rayons de vaisselier, en réalité sur des chaises et les appuis de fenêtre. Il fait aussi chaud que dans un souk saharien.

 

Et comme toujours avec Arnaud Montebourg on repart à l’assaut. La foule se presse, essaie de toucher les deux anciens ministres, d’attirer leur attention et on file dans l’herbe mouillée jusqu’au Village Made in France (4 stands). Courte visite sous les gouttes qui tombent et on fonce sur l’estrade avec une rose à la main. Devant plus de 1500 personnes, stoïques malgré le ciel qui leur tombe sur la tête, les  discours se succèdent.

 

C’est d’abord Stéphane Guiguet, le nouveau 1er fédéral du PS 71 qui ouvre le bal.

Après les remerciements à Varoufakis, à l’invité permanent Montebourg, à l’ensemble des élus présents sur l’estrade, aux bénévoles et tutti quanti, il dégaine contre les responsables socialistes qui claironnent haut et fort qu’ils n’ont pu venir cette fois, alors que ça fait des années qu’ils ne viennent pas pour moult raisons.

Il rend hommage au président Hollande pour avoir proposé de la zone Euro avec un budget autonome. Il évoque la suggestion de redéploiement de 8 milliards d’Euro sur les familles. Quelques ouh ouh ! dans la foule.

Il prône le combat en faveur des peuples contre l’Europe des banques. Il rend hommage à Jérôme Durain pour tout le travail accompli à la tête du PS 71.

 

Cécile Untermaier lui succède au micro. Elle place le débat sur le plan de la culture, de l’entente entre les peuples après avoir remercié les militants et les sympathisants.

Elle image son propos en évoquant ce raz de marée de la crise qui brise les solidarités et augmente les inégalités. Elle explique à Yanis Varoufakis qu’il est un résistant contre l’Europe néolibérale. Elle appelle a dépasser l’angoisse née de la crise et à promouvoir une Europe digne de ce nom protégeant ses citoyens.

 

Après elle et avant l’invité Grec, Arnaud Montebourg vient au micro. Et c’est le show du tribun. Jamais il ne cite le nom du Président, mais les critiques sont acerbes. « Les Français ont voté pour la gauche et se retrouvent avec le programme de la droite allemande au pouvoir »

« La zone Euro est le triangle des Bermudes du suffrage universel. »

« L’erreur fondamentale du septennat c’est de vouloir suivre absolument la voie Allemande »

« La France est le bon élève d’une Europe qui coule »

Il baptise Yanis Varoufakis « liberté » l’homme qui doit accomplir les 12 travaux d’hercule.

Il appelle à une refondation de l’Europe, de la zone euro, des méthodes et du fond.

 

Yanis Varoufakis termine la séquence des discours alors que la pluie redouble. Lui aussi se pose là comme orateur. Lorsqu’il décrit ses rencontres avec celui qu’il appelle le Dr Schäuble la foule gronde, le suit, s’indigne. Il explique que l’Europe des technocrates et des oligarques veut changer la maison commune en cage de fer. Il est venu pour lancer un grand mouvement progressiste européen d’Helsinki à Athènes. Mais après avoir taclé Michel Sapin, il livre un diagnostic peu flatteur. « L’élite française est autant à blâmer que l’élite allemande. Les diplômés des grandes écoles parlent de l’Europe comme d’un bien commun, mais dans la réalité ils sont prêts à sacrifier les intérêts de la majorité des Français pour leurs intérêts à eux et le reste de l’Europe devrait faire des sacrifices pour que la classe dirigeante française prospère. La France est le laboratoire de l’Europe, la Grèce l’a été aussi, pour des choses pas si bonnes. Pour que la France continue à produire de bonnes choses, la France a besoin de l’esprit du printemps d’Athènes »

Printemps d’Athènes qu’il dit avoir été écrasé comme celui de Prague, non par la troupe mais par les banques. Comme le dit Brecht « pourquoi envoyer la troupe quand on peut envoyer des greffiers » ou la troïka…

Lui aussi s’interroge sur la valeur du système européen qui passe outre l’expression du suffrage universel et de la volonté des peuples. Il demande que l’on en finisse avec l’arrogance et la toute puissance des oligarques européens.

 

Le public applaudit à tout rompre, sous le charme. Et pourtant chaque assistant a au moins un litre d’eau dans les poches.

 

Quelle journée, la cuvée de l’Europe et beaucoup d’eau.

 

De notre envoyé spécial sur les roses

 

Gilles Desnoix

 

 

rose 24081544

 

 

 

rose 2408152

 

 

rose 2408153

 

 

rose 2408154

 

 

rose 2408155

 

 

rose 2408156

 

 

rose 2408157

 

 

rose 2408158

 

 

rose 2408159

 

 

rose 24081510

 

 

rose 24081511

 

 

rose 24081512

 

 

rose 24081513

 

 

rose 24081514

 

 

rose 24081515

 

 

rose 24081516

 

 

rose 24081517

 

 

rose 24081518

 

 

rose 24081519

 

 

rose 24081520

 

 

rose 24081521

 

 

rose 24081522

 

 

rose 24081523

 

 

rose 24081524

 

 

rose 24081525

 

 

rose 24081526

 

 

rose 24081527

 

 

rose 24081528

 

 

rose 24081529

 

 

rose 24081530

 

 

rose 24081531

 

 

rose 24081532

 

 

rose 24081533

 

 

rose 24081534

 

rose 24081535

 

 

rose 24081536

 

 

rose 24081537

 

 

rose 24081538

 

 

rose 24081539

 

 

rose 24081540

 

rose 24081541

 

 

rose 24081542

 

 

rose 24081543

 

 

rose 24081545

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Frangy pluvieux fête de la rose heureuse”

  1. loupblanc dit :

    un beau spectacle , beaucoup de TV , on se croirait dans la télé réalité.
    Conclusion : une nouvelle Europe !!!! c’est quoi à part de la philosophie
    son homologue grec a résisté , puis démissionné ( drôle de résistance ) puis son collègue 1er ministre nous a coûté encore 83 milliards , une sacrée victoire. ( en plus des 320 milliards ).
    Représentants des gauche , droite , extrêmes vont tous voter pour que vous payez plus d’impôts , et les exemples sont nombreux . (ex: non respect du dernier référendum pour la France )
    une seule vérité , la place est bonne et tout profiteur vivrait aux dépends de celui qui l’écoute

  2. lenoir dit :

    politique spectacle mr Montebourg a besoin d exister aucun mandat
    electif

  3. jean montceau dit :

    Je vois que les rapaces sont de sortie, les commentaires fielleux fusent.