Autres journaux :



dimanche 18 octobre 2015 à 09:10

Parti socialiste : Oui ou non au référendum ? (Montceau)

Mais surtout oui ou non à l’unité ?



 

Au local PS de la rue des oiseaux ce matin, alors que la CGT a investi la ville de ses affiches, drapeaux, cortège, de ses festivités au syndicat avec réception en Mairie, les militants socialistes viennent voter.

 

 

Ce référendum a été organisé par plusieurs partis de gauche : partis socialiste, Front démocrate, génération Ecologie, Union des démocrates et écologistes, Ecologistes.

 

Il a été lancé vendredi et se terminera dimanche et pourtant il y a déjà des contestations, des irrégularités dont on ne sait qui les a commises. Le PS a annoncé porter plainte contre X pour faux et usage de faux et usurpation d’identité.

 

 

En même temps Christophe Sirugue, Jean Claude Lagrange, Hervé Mazurek sont venus pour soutenir la section Montcellienne et lancer la campagne des régionales au niveau des troupes.

 

 

Chacun de vouloir mobiliser les troupes. Laurent Selvez après avoir analysé le contexte national et local explique qu’il est important que le PS fasse un bon score et que pour cela l’unité à gauche est essentielle.

 

 

Il a réuni un bureau, puis ouvert le bureau de vote, et maintenant il préside à une séance de questions-réponses entre les militants et ses invités.

 

 

Le Député Christophe Sirugue encourage vivement les militants à y croire. Pour lui la région Bourgogne-Franche Comté est une de celles que la gauche peut gagner.

 

 

Il explique que « depuis que la gauche est à la tête de la région Bourgogne les politiques menées ont été un réel bien pour les habitants, tant au niveau de la politique de la ville que dans l’aménagement du territoire. Comme il y a une réelle différence entre la droite et la gauche, il y a une vraie différence entre la gestion de la gauche et la gestion de la droite, quoiqu’en disent certains pour qui PS et les républicains c’est la même chose. »

 

 

Pour Christophe Sirugue la nouvelle région étant plus vaste, la campagne s’en trouve complexifiée. La région passe en effet de 4 à 8 départements. Il va falloir départementaliser la campagne. Car Christophe Sirugue explique que la région se gagne en Saône et Loire et que donc il faut une mobilisation maximum et surtout une unité de la gauche. « À cultiver nos différences plutôt ce qui nous rassemble, nous ferions la victoire de la droite ».

 

 

Il déplore l’atmosphère négative qui règne en France, l’habitude de tout dévaloriser, de fustiger l’adversaire, de le mépriser. Il prend pour exemple l’attitude du Maire de Chalon qui refuse ostensiblement de rencontrer Mme Taubira la garde des sceaux ou celle de l’ex-Président Sarkozy qui utilise sciemment la formule « la chienlit » pour faire un appel à l’ordre.

 

 

« Face à ces attitudes nous devons marquer les choses, défendre nos positions clairement, militer avec conviction et nous confronter aux arguments inexacts et fallacieux de la droite. Quand le PS est arrivé aux affaires, le pays était dans une situation catastrophique. Nous avons remis les choses dans le bon sens et maintenant nous commençons la redistribution, pas autant que l’on voudrait, mais nous faisons quand même de la redistribution quoiqu’en disent l’opposition et les médias qui lui appartiennent »

 

 

Christophe Sirugue insiste sur le fait que « le référendum n’est pas lié au premier tour des régionales puisque nos listes sont prêtes et connues, je ne vois pas les autres listes alors qu’il reste 7 semaines de campagne »

 

 

Les militants répondent à l’appel et viennent discuter avec leurs élus.

 

 

Avant de voir si les régionales disent oui ou non pour le PS, le référendum bat son plein ( ?) et les urnes livreront leur verdict dimanche soir.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

ps 1810155

 

ps 1810152

 

 

ps 1810153

 

 

ps 1810154

 

 

 

 

ps 1810156

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




14 commentaires sur “Parti socialiste : Oui ou non au référendum ? (Montceau)”

  1. dody1946 dit :

    je pense que les français ont compris face à tous les mensonges délivrés par les dirigeants du ps en période électorale;tous ceux qui se lèvent le matin pour aller bosser et les retraités en ont ras le bol de cette politique de M……

  2. pascal dit :

    Il est vrai que la politique actuelle n’est pas irréprochable mais au moins elle permet d’avancer , de réformer ,il faut surtout éviter de voir revenir la droite et pire voir l’extrême droite qui n’a aucun programme économique arriver à prendre le pouvoir ce qu’il ne FAUT pas souhaiter; demander aux habitants des villes administrées par l’extrême-droite.

  3. dody1946 dit :

    je constate simplement que la politique gouvernementale ,contrairement à ce que vous dites Pascal ne nous permet pas d’avancer loin s’en faut:Seuls ne compte les migrants et les assistés(RSA et autres) les actifs , les retraités quant à eux ne voient pas leur salaire ou pension bougé,tout est bloqué.On réforme quoi ,oui, avec l’application du 49-3,cen’est pas de la démocratie mais du paszsage en force. La gauche,j’y ai cru longtemps mais voilà avec la politique de Hollande,de Walls et autres,j’ai franchement été déçu comme beaucoup de français y compris des socialistes

  4. jeanmichel71 dit :

    Just for fun…

    Ambiance apparemment joyeuse en début de réunion… Mais alors après, p’tain, les zygomatiques se sont coincés et les sourires tombés en berne… Et sur la dernière photo, j’entends presque M. Sirugue, joignant le geste à la parole, expliquer qu’il ne reste qu’un espoir pas plus grand que çà…
    C’est aussi ce qu’a dit Philippe Saint André, l’entraineur des bleus, à ses joueurs à la mi-temps hier soir… On connait la suite…
    Bonne soirée
    Jean-Michel 71

  5. gilbert71 dit :

    tout ce beau monde rève encore car la fin d’année sera terrible pour eux ,donc une dissolution de l’assemblée s’imposera