Autres journaux :


samedi 21 novembre 2015 à 08:50

Après les attentats de Paris : « Refuser la logique de guerre ! (Politique)

Dit le parti communiste, membre du Front de gauche !



 

« En février 2003 plus de mille personnes manifestaient à Montceau-les-Mines, comme partout dans le monde, contre la guerre en Irak annoncée par les Etats Unis. Un collectif s’était constitué pour dire « non à la guerre » et il affirmait : « La guerre en Irak serait un véritable désastre humanitaire avec des conséquence planétaires. Les extrémistes terroristes pourraient accroître leurs attentats criminels en frappant des innocents y compris en France ».

 

 

Construire une société du bien commun constitue le rempart le plus efficace contre la violence et le chaos nés de la crise systémique du capitalisme et de ses contradictions

 

 

Les méthodes para-militaires employées par ces mercenaires d’un nouveau genre, galvanisés par l’obscurantisme, ne doivent pas nous abuser sur la nature des problèmes que nous affrontons. Tous ceux qui, dans notre pays, parlent maintenant de « France en guerre sur son propre territoire » prennent de très lourdes responsabilités. L’objectif recherché par Daesh est celui d’un engagement plus important de la France et des « Occidentaux » sur le terrain militaire au Proche-Orient, en Syrie et en Irak particulièrement. Cette implication militaire occidentale, dont on connaît les résultats puisqu’elle est une des causes principales de l’effondrement de l’Irak ou de la déstabilisation de la Libye, conforte Daesh sur le plan stratégique et idéologique. Sa stratégie de « guerre à tout prix » consiste notamment à polariser la situation en marginalisant les forces démocratiques et progressistes d’Irak et de Syrie et en se plaçant au centre du jeu comme seule alternative aux ambitions des puissances internationales sur la région.

 

 

Riposter à la violence terroriste par la seule voie militaire et sans stratégie politique visant le retour de la paix et le développement de toute la région serait une erreur grave et permettrait à Daesh d’atteindre ses buts de guerre : la conquête de territoires et de richesses, et le contrôle de populations pour former son califat bâti sur les ruines de l’Irak et de la Syrie. Car Daesh a un projet politique pour cette région du monde. Promoteur et artisan de la logique de « guerre des civilisations », Daesh tend un piège à la société française, aux peuples du Proche et Moyen-Orient – qui est, lui, le théâtre de la guerre – et aux peuples du monde.

 

 

Il est nécessaire de travailler dès aujourd’hui à créer les conditions d’un cadre régional de coopération et de sécurité collective visant la paix par de grands projets de développement et d’infrastructures au bénéfice des peuples et pays de la région. À court terme, stopper les sources de la violence disséminée impose de mettre un terme à la guerre en Syrie et en Irak par une action simultanée sur trois registres : militaire (sous égide de l’ONU), diplomatique (la réussite des discussions de Vienne est déterminante) et économique (répondre aux immenses besoins sociaux, humains et économiques des peuples de la région).

 

 

Notre pays doit prendre la tête d’un mouvement de désarmement multilatéral, cesser de contribuer au commerce des armes et, à l’image de l’accord sur le nucléaire iranien, œuvrer à l’éradication complète des armes nucléaires et de destruction massive. La France doit retrouver son indépendance en matière de politique étrangère et de défense nationale pour promouvoir une culture de la paix.

 

 

Le PCF est mobilisé pour faire vivre ce combat primordial pour la liberté, l’égalité, la fraternité et la paix, et contre la violence et la haine »

 

 

NOUVEAU PCF 20 04 15

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




11 commentaires sur “Après les attentats de Paris : « Refuser la logique de guerre ! (Politique)”

  1. chimel dit :

    bjr ,

    on peut aussi aller vivre « en théorie » c’est un pays encore plus merveilleux que les paradis des chretiens ou des musulmans .

    bon we camarades !

  2. lebonsens dit :

    Le PCF est mobilisé pour faire vivre ce combat primordial pour la liberté, l’égalité, la fraternité et la paix, et contre la violence et la haine »

    et la conn…. qui vous anime !!

    Allez dire cela aux familles qui ont perdu des êtres chers…..

    Il y a au moins une chose qu’on doit vous reconnaitre :

    c’est la constance dans la bêtise…… pour être poli !

  3. Babs210 dit :

    Il faut être plus que stupide pour ne pas se rendre compte que NOUS SOMMES DEJA en guerre ; et que ce n’est pas forcèment nous qui l’avons déclenchée !!L’obscurantisme, l’intolérance -bref des choses qui rappellent singulièrement la période stalinienne – sont les causes des drames actuels ; pendant que vous y êtes, nouez des « relations diplomatiques » comme le demande un soi-disant philosophe, avec ces monstres qui manient bien mieux les armes que les stylos….

  4. montcellienbis dit :

    en lisant les commentaires ci-dessus j’ai trouvé inutile d’en rajouter , ils sont amplement suffisants.
    j c rey

  5. sillabruno dit :

    La « coalition » locale anti-PCF se déchaîne avec des propos désolants sans avancer aucune analyse sérieuse. Karl Marx écrivait à la fin de la préface de l’œuvre « Le Capital » :
    « Tout jugement inspiré par une critique vraiment scientifique est pour moi le bienvenu. Envers les préjugés (…) j’ai pour devise, après comme avant, la parole du grand Florentin :
    Segui il tuo corso, e lascia dir le genti ! »
    (« Suis ton chemin et laisse dire le gens » – Dante : La Divine Comédie – Le Purgatoire)

  6. Electron libre dit :

    A l’attention de « Jean montceau » !

    Je m’adresse à monsieur « Bruno » et c’est monsieur « Jean » qui me répond !
    Etonnant … non ?

    Il était donc logique que ce soit ce dernier qui se « prenne la foudre » !!

    Plus sérieusement …
    Si mes propos (quelques fois acerbes , je vous le concède ) vous ont blessé , je vous prie de bien vouloir m’en excuser !

    Je suppose que tout comme moi , vous exécrez la polémique stérile !

    En vous réitérant mes plus humbles excuses , je fais le vœu que nos prochains échanges seront empreints de la plus élémentaire et délicate courtoisie !

    Très cordialement !