Autres journaux :



lundi 30 novembre 2015 à 13:13

Accident de la rue du Creusot : « La polémique lancée par Mme Jarrot est indigne et déplacée »

Communiqué du Parti Socialiste Montceau le 30/11/15



« Montceau News relatait ce mercredi 25 novembre, l’effondrement d’un escalier dans une propriété de la ville située au 25 rue du Creusot. Mme le maire tenait dans cet article des propos accusateurs indignes et déplacés. Nous regrettons cette polémique engagée sur les lieux, alors qu’une victime nécessitait l’intervention des pompiers.

 

Ne disposant d’aucun élément, Mme Jarrot cherchait une nouvelle fois à faire porter la responsabilité de cet accident à ses prédécesseurs. Après 20 mois de mandat, il serait temps, sur ce sujet comme sur d’autres, que la municipalité prenne et assume ses responsabilités, sans chercher en permanence à remettre en cause le travail réalisé par ses prédécesseurs.

 

Ce bâtiment fait partie d’un « patrimoine historique » qui date d’une époque, déjà bien ancienne (largement avant 1995), où la ville était un bailleur social important. Lorsque l’OPAC de Saône-et-Loire a repris la gestion de l’ex-office municipal chargé de gérer les logements sociaux de Montceau, la municipalité de l’époque (M. Jarrot en était le maire) a choisi de conserver au nom de la ville un patrimoine immobilier locatif important plutôt que de l’inclure dans cette cession.

 

Nous mesurons aujourd’hui encore le poids de cette décision. Montceau n’a ni la vocation, ni les compétences pour être un bailleur en capacité de répondre à la gestion moderne d’un patrimoine locatif important et ancien. C’est pourquoi, depuis 1995, la municipalité de gauche a choisi, chaque fois qu’elle en avait la possibilité, de vendre ce « patrimoine » : rue de Brest ou sur le quartier de La Lande et plus récemment en 2013, avec la vente aux compagnons d’Emmaüs des locaux d’habitation situés impasse de Perrecy. La ville a également, chaque fois que cela en était nécessaire, assumé son rôle de bailleur en réalisant les travaux qui lui incombait.

 

Lors du précédent mandat, à chaque vente d’un bâtiment, Mme Jarrot, conseillère municipale d’opposition, qualifiait ce patrimoine de « bijoux ». Devenue maire elle le considère maintenant « insalubre ». Un changement de vocabulaire brusque et peu sérieux. En fait depuis 20 mois, la municipalité n’a pas fait ce qu’elle aurait dû : continuer à investir pour entretenir ce patrimoine. Le budget réel d’investissements est ainsi passé de 2 646 422 € en 2013 à 1 838 474 € en 2014 soit une baisse de 30,5 % !

 

Les élus de « la Gauche Rassemblée » n’ont cessé de dénoncer cet abandon au conseil municipal … sans doute auraient-ils mérité d’être, seulement, écoutés … »

 

 

LOGO PARTI SOCIALISTE 20 11 15

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Accident de la rue du Creusot : « La polémique lancée par Mme Jarrot est indigne et déplacée »”

  1. catalogne dit :

    Je pense que la météo défavorable ces années ci n’est pas due au réchauffement climatique mais à l’ancienne municipalité.

  2. chimel dit :

    bsr ,

    mme jarrot aurait elle aussi succombé aux charmes des sirènes « du droit d’inventaire » tres prisé des socialistes depuis mai 2012 ?

  3. popofafa dit :

    MRS ET MMES LES SOCIALISTES CE N EST PAS EN 20 MOIS QUE L ON PEUT REPARER VOS ERREURS COMBIEN DE TEMPS AVEZ VOUS ETE AU POUVOIR?……?