Autres journaux :


mardi 1 décembre 2015 à 08:36

Arnaud Danjean en campagne à Montceau-les-Mines (politique)

La tête de liste départementale UMP-UDI répond aux grandes problématiques !



La Région en grand c’est 21 propositions pour le 21ème siècle. Ça c’est le slogan ! Montceau news a voulu en savoir plus. Nous avons donc posé nos questions à Arnaud Danjean à l’Hôtel Konine à Montceau.

 

 

Montceau-news.com : quel est votre programme économique pour la grande région ?

 

 

« La Bourgogne Franche-Comté est la seule région française en récession avec une chute de notre produit intérieur brut entre 2008 et 2013. Et pourtant notre région dispose de nombreux atouts économiques pas assez valorisés et accompagnés, faute d’une politique régionale efficace et lisible.

 

 Nous n’envisageons pas de lutter contre le chômage par de la création d’emplois publics. Ce ne sera pas notre priorité. Cette dernière sera d’utiliser les leviers régionaux de la commande publique, point essentiel pour relancer l’investissement public. C’est le tracteur, le moteur du développement des entreprises de BTP. Parce que nous pensons qu’il faut favoriser et développer l’emploi privé en investissant dans les infrastructures, dans les équipements structurants, en apportant des aides aux collectivités. Nous mettrons en œuvre une charte PME pour un meilleur accès à la commande publique. »

 

 

Pour François Sauvadet et Arnaud Danjean, nous dit ce dernier, « une des priorités c’est la rénovation énergétique des bâtiments avec un plan quinquennal de rénovation énergétique de tous les bâtiments publics, avec des aides aux collectivités. Ceci créera un effet d’entrainement pour la création d’emplois pérennes. L’emploi public n’aura pas les mêmes conséquences durables et le même impact économique que l’emploi privé. Et cela est vrai aussi pour le contribuable. Ce que je veux que les gens comprennent c’est que nous serons des facilitateurs, nous établirons un environnement favorable au développement économique. La Région a dorénavant seule la compétence économique. Nous ferons en sorte que le système soit plus simple et plus identifiable. Car à l’heure actuelle c’est un maquis de dispositifs (une quarantaine) qui rebute et qui freine   les acteurs économiques. Pour tout ce qui concerne la création, la transmission, la reprise, des entreprises ou exploitations et l’exportation nous simplifierons la grille des dispositifs et la rendrons plus accessible. Nous entendons associer les acteurs bancaires indispensables dans ce domaine. Nous voulons constituer une véritable banque régionale d’investissement. Nous voulons mettre en place une cellule régionale d’intervention pour les entreprises en difficulté, et créer un guichet régional des PME.  Nous ferons preuve d’innovation en matière de politique énergétique avec la création d’un passeport énergétique créé sous forme numérique (sur le modèle de la carte Vitale) avec obligation d’un audit par des personnels ayant de l’expérience et labellisés. Le montant alloué à ce passeport sera de 1 000 € et permettra de couvrir les frais préalables aux travaux (études préalables, rédaction du rapport, visites de chantier…) »

 

 

MN : En matière d’aménagement du territoire quelles sont vos propositions ?

 

Premier sujet évoqué dans ce domaine et qui semble important pour Arnaud Danjean : l’attractivité du territoire, du nouveau grand territoire. Il explique qu’à l’heure actuelle il existe en Bourgogne une agence pour le développement touristique et deux pour celui du tourisme.

 

Pour François Sauvadet et Arnaud Danjean et les membres de sa liste la solution est encore dans la simplification : une seule agence qui porte et défende la marque « Bourgogne Franche-Comté »

 

 

Deuxième sujets importants sur l’aménagement du territoire l’équilibre territorial, la lutte contre le centralisme des métropoles. Arnaud Danjean regrette vivement que « dans le mandat qui se termine Dijon ait tiré la région à elle. La région doit savoir réaliser l’équilibre entre rural et urbain de façon à ce qu’il n’y ait plus de territoires délaissé comme maintenant. C’est la région qui doit irriguer l’ensemble de son territoire. »

 

Troisième point et non des moindres : le transport. Arnaud Danjean explique qu’à la tête de la région sa liste reverra tout en ce qui concerne le TER, qu’il n’y aura pas de lignes oubliées comme actuellement. Il veut que cela se fasse « de manière homogène et équilibrée. C’est aussi un levier de développement de la région tant sur le plan de l’économie que de la structuration des territoires. »

 

 

MN : l’enseignement supérieur et la formation sont deux domaines importants pour l’avenir global d’une région, quelles sont vos propositions dans ce domaine 

 

Pour Arnaud Danjean la formation professionnelle est la base, la fondation du développement de l’emploi. « Les entreprises cherchent à embaucher, il y a beaucoup d’emplois à pourvoir qui ne le sont pas pour cause d’inadéquation entre la demande et l’offre. Nous travaillerons à la région à une adéquation entre les capacités d’embauches et les filières de formation. Mieux nous veillerons à ce que cette adéquation soit réalisée géographiquement et par secteurs d’activité. Et pour adapter les besoins et les filières, nous re développerons l’apprentissage, tant négligé par la majorité socialiste –moins 10%-, pour l’adapter aussi aux bassins d’emplois, aux bassins de vie. Ceci sera au cœur de nos préoccupations, car c’est l’avenir de l’emploi en Bourgogne. Nous voulons initier un plan de gestion prévisionnel t territorialisé des emplois. Nous supprimerons les formations qui ne débouchent pas sur un emploi. Nous mettrons en place des contrats régionaux d’objectifs de filière ayant vocation à faire correspondre, par filière, l’offre de formation aux besoins des territoires ainsi qu’à accompagner les actions de développement économique

 

 

MN : Garantirez-vous les budgets de soutien au monde associatif, à la culture et à la jeunesse ?

 

 

« Nous entendons faire de la culture un levier du rayonnement de la région et de l’épanouissement de chacun et promouvoir le développement du sport pour tous.
Comme en toutes choses nous voulons privilégier une approche équilibrée et homogène sur l’ensemble du territoire. Beaucoup d’efforts ont déjà été consentis, nous les reconnaissons, et nous les continuerons. Ce que nous voulons c’est qu’il n’y ait ni trous ni failles. Nous porterons nos efforts sur le Handisport, le sport féminin pour rechercher une parité avec le sport masculin. Mais ce que nous voulons c’est une approche équilibrée qui optimise les moyens. »

 

Une rencontre qui s’est poursuivie à l’AFPA où le candidat a évoqué  divers sujets parmi lesquels évidemment la formation et cela avec les stagiaires et leurs formateurs. Discussion non pas à bâtons rompus mais très concrète quant à l’adéquation nécessaire entre besoins et « nécessités » de formation(s).

 

Annabelle Berthier et Gilles Desnoix 

 

 

 

ump region 0112152

 

 

ump region 0112153

 

 

ump region 0112154

 

 

ump region 0112155

 

ump region 0112157

 

 

ump region 0112158

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Arnaud Danjean en campagne à Montceau-les-Mines (politique)”

  1. catalogne dit :

    C’est bizarre, il n’a pas visité l’entreprise PERRIN!

  2. montcellienbis dit :

    Qui était au courant de cette visite ? pas moi en tout cas ..
    j c rey