Autres journaux :



mardi 8 décembre 2015 à 06:57

Elections régionales 2015

Communiqué du Parti Communiste de Bourgogne – Franche Comté



« Les résultats du 1er tour des élections régionales, dans le pays et en Bourgogne Franche Comté, confirment le grave état d’alerte social et démocratique de notre Région et du pays.

 

Dans notre Région, où des centaines de milliers de personnes souffrent durement du chômage, de la précarité, du pouvoir de la finance sur nos vies et sur notre travail, où l’angoisse du lendemain ronge la vie de tant de nos concitoyens, où les attentats du 13 novembre ont ajouté la peur à toute cette insécurité sociale, la menace est réelle de voir la droite et l’extrême-droite diriger dimanche prochain la Bourgogne Franche Comté. Ce serait une catastrophe que la très grande majorité de notre peuple paierait cher.

 

 

Près de 50 % des électrices et des électeurs ont une nouvelle fois choisi de s’abstenir, marquant leur défiance massive et désormais structurelle à l’égard du fonctionnement de plus en plus défaillant de notre démocratie. La colère contre tous les manquements à la parole donnée, aux engagements pris aussitôt abandonnés dans les actes, continue de grandir.

Les résultats portent évidemment la marque de la situation exceptionnelle dans laquelle se sont déroulées ces élections. Les enjeux des élections régionales ont été sciemment marginalisés. Depuis les attentats du 13 novembre, la peur qu’ils ont suscitée et l’inquiétude provoquée par l’état d’urgence ont été largement instrumentalisées et ont compliqué encore le scrutin.

Pourquoi en sommes-nous là ? Parce que depuis des années, les attaques des pouvoirs de l’argent contre le monde du travail, les déréglementations de la mondialisation capitaliste, les politiques ultralibérales européennes ont démantelé les solidarités. Parce que la pensée unique dominante a matraqué toutes les tentatives d’ouvrir un nouveau chemin de transformation sociale.

 

 

La responsabilité des gouvernements successifs qui ont maintenu depuis dix ans, contre l’avis d’une majorité du pays, le cap de politiques d’austérité de plus en plus dures, appliquées avec des méthodes de plus en plus autoritaires, est immense. L’impasse politique, économique, sociale dans laquelle ils se sont acharnés à enfoncer le pays a nourri un rejet que plus rien ne semble pouvoir arrêter.

 

 

La montée du Front national s’est d’autant plus nourrie de ce rejet que la droite des Républicains et de l’UDI et les dirigeants socialistes se sont dépensés sans compter pour installer le Front national et en faire leur principal « concurrent », un repoussoir pour sauvegarder leur hégémonie. Ils ont eux-mêmes banalisé ses idées, espérant ainsi étouffer tout espoir de transformation sociale et favoriser leurs projets de recomposition politique. Le résultat, c’est le désastre politique auquel nous assistons.

 

 

Jamais les communistes ne s’y résigneront. Et nombreux avec eux sont les démocrates, les électeurs de toutes les familles de gauche à ne pas accepter ce scénario mortifère. Leur rassemblement dans l’action sera plus que jamais nécessaire.

La liste « l’Alternative à Gauche » a travaillé à ouvrir un autre chemin, contre l’austérité, pour la solidarité et le progrès humain partagé. Son score échoue de peu à franchir la barre des 5% st reste, certes, encore très insuffisant. Mais c’est un point d’appui pour les batailles à venir.

 

 

Dans l’immédiat, pour le second tour : dans la situation d’extrême gravité politique dans laquelle nous nous trouvons, il y a une urgence : tout faire pour faire barrage à l’extrême-droite, et empêcher la droite de faire main-basse sur la Région.

Leur victoire constituerait une nouvelle aggravation des politiques d’austérité, un nouvel approfondissement des souffrances pour les catégories populaires, avec de nouvelles attaques contre nos services publics. Ce serait un nouvel encouragement, pour le gouvernement, à mettre la barre « à droite toute ». Et ce serait un nouveau pas vers une conquête du pouvoir en 2017 par la droite et l’extrême-droite.

 

 

Ce scénario catastrophe, nous n’en voulons pas ! Voilà pourquoi nous appelons au rassemblement populaire le plus large face à la droite et l’extrême-droite. Dimanche, hors de question de leur laisser « les manettes » de la Région !

Cela passe, sans ambiguïté, par le vote pour la 3ème liste restant en lice au second tour, celle de Marie-Guite Dufay.

 

 

Et indissociablement, nous en appelons à tous les citoyennes et citoyens qui, conscients de l’abîme qui s’ouvre sous nos pieds, conscients de l’impasse politique dans laquelle nous conduit l’entêtement du gouvernement actuel dans une voie qui désespère les catégories populaires, veulent agir pour que continuent à vivre les valeurs de gauche et de progrès : plus que jamais, il est urgent de faire grandir une réelle « alternative à gauche » face aux politiques d’austérité. Ce projet doit être un projet de solidarité, de prospérité partagée et de paix et non un projet de guerre, de concurrence et d’égoïsmes réciproques.

C’est le grand défi de la nouvelle période politique qui s’ouvre. »

 

 

 

Parti Communiste de Bourgogne – Franche

 

 

 

pcf logo

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Elections régionales 2015”

  1. Jorge Ferreira dit :

    Pour la première fois il n’y aura plus de représentation communiste au Conseil Régional. Aujourd’hui comme hier aux municipales la démonstration de la stratégie perdant perdant est manifeste. Et tout ça pour appeler à voter PS au bout du bout. Un programme et des actions dans l’intérêt du monde du travail, qui auraient pu se discuter sur la base d’un accord établi avant le 1er tour, seront ignorés et oubliés.
    Tant pis pour ceux qui comptaient sur la voix et l’expression du PCF.
    En 2017 on rejoue la même comédie pour finir à l’appeller au vote du candidat socialiste qui pourrait être Hollande ?

  2. roussillon dit :

    Chic,dimanche prochain on pourra faire barrage à la fois au Front National et aux socialistes de l’austérité en votant à droite !

    Fins stratèges , notre Président Flegmatique et son Premier Ministre Furibard…

    Patience,quelques bombinettes lachées dans les sables du désert,perquisitions,dénonciations, et les sondages vont remonter d’ici 2017 !