Autres journaux :



jeudi 10 décembre 2015 à 11:58

« Liberté, égalité, fraternité : la République en danger ! »

Ecrit le PCF, membre du Front de Gauche !



 

« La participation au 1er tour des élections régionales a été particulièrement basse au niveau national comme dans notre bassin de vie. A Montceau-les-Mines l’abstention a enregistré un taux de plus de 60% : 8.216 personnes inscrites sur les listes électorales n’ont pas voté. Si l’on ajoute les personnes qui pourraient voter mais ne qui sont pas inscrites, estimées à 2.000, on peut dire que 10.000 personnes du corps électoral n’ont pas exprimé leur choix.

 

 

Dans ce contexte «d’anesthésie politique », la liste « L’ALTERNATIVE A GAUCHE » obtient des résultats significatifs localement: Blanzy 5,89%, Montceau-les-Mines 6,62%, Saint Vallier 11,63%. Certes ces résultats sont appelés à se renforcer pour atteindre un rapport des forces capable d’entamer une véritable alternative à la politique néolibérale du gouvernement. De plus l’actuel mode de scrutin de liste à deux tours avec une prime majoritaire ne permet pas une représentation proportionnelle des forces politiques au sein du Conseil régional. Une représentations proportionnelle permettrait une expression plus large et plus démocratique.

 

 

La liste Front National a atteint un seuil qu’on peut considérer comme un seuil d’alerte. Son programme libéral, populiste et corporatiste constitue une mise en cause explicite des valeurs d’égalité, de liberté et de fraternité de notre République. Concernant les syndicats des salariés le programme du FN affirme « Une grande réforme des syndicats sera mise en œuvre (…) ils seront en effet plus à même d’entrer dans des logiques de concertation constructives et moins tentés de recourir à un rapport de forces (grève, manifestation) pour pallier leur manque de légitimité »

 

 

Pour battre la droite et écarter le danger extrême du Front National, la seule possibilité qui est donnée aux électrices et électeurs est de voter au deuxième tour pour la liste de Marie-Guite Dufay. Alors allons voter le plus massivement possible pour ouvrir un nouveau chemin d’espoir.

 

 

Pierre Laurent déclarait après le premier tour « Le grand défi de la nouvelle période politique qui s’ouvre sera celui de la construction d’un nouveau projet de gauche solidaire et fraternel pour notre pays et pour notre République. Ce projet doit être un projet de solidarité, de prospérité partagée et de paix et non un projet de guerre, de concurrence et d’égoïsmes réciproques. Dans les semaines et les mois à venir, les communistes prendront à gauche, avec toutes les forces citoyennes, sociales et politiques disponibles, toutes les initiatives nécessaires à la construction politique de ce nouveau pacte d’avenir pour la France, pour la conduite duquel les dirigeants actuels du pays sont totalement défaillants »

 

 

NOUVEAU PCF 20 04 15

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




16 commentaires sur “« Liberté, égalité, fraternité : la République en danger ! »”

  1. montcellienbis dit :

    et voila ils gueulent pendant de mois contre les socialistes et comme par hasard aux élections ils demandent au bon peuple de voter pour eux, en un mot il ne faudra plus les Coire quand ils s’offusqueront de la politique socialiste et de plus ils se foutent de nous.Et ils ont le culot de conclure »un nouveau pacte d’avenir pour la France pour la conduite duquel les dirigeants actuels du pays (c’est à dire les socialistes-note personnel)sont totalement défaillants », mais vous voyez ces retournements de situation chez ces gens là m’a toujours fait rire , mais là c’est de la haute voltige , du grand guignol, en fait ils vous demandent de voter pour des gens incapables…..ah la gauche…. de la gauche…. de la gauche de la gauche…
    jc rey

  2. Festivallier dit :

    Cela vous offusque que l’on appelle à voter ici pour la liste socialiste, mais cela ne vous offusque pas que dans le nord nous allions voter Xavier Bertrand contre Le Pen, en PACA Christian Estrosi contre Maréchal Le Pen, comme nous l’avons fait en 2007 avec Chirac contre Le Pen.
    Voyez vous nous sommes républicains, bien que certains se soient accaparés ce terme, comme d’autres se sont accaparés la nation et la drapeau.

    AU premier tour on exprime un choix, Au second on ELIMINE le pire !

    • montcellienbis dit :

      si vous votez contre vos convictions socialistes , vous êtes des toutous et c’est dommage, comment pouvez vous admettre que pendant la campagne du premier tout Estrosi a été traité de tous les noms par vos amis socialistes de PACA et qu’ils demandent de voter pour lui ? votez blanc ou ne votez pas .
      Mais chacun fait comme sa conscience lui demande en attendant cela prouve une chose dans les deux exemples que vous donnez , c’est que le PS est en perte de vitesse et il faut bien qu’il aille à la pêche avec les verts, l’extrême gauche, le PC etc….

      Un mot encore , avez vous remarqué que je signe mes commentaires , pas comme certains qui se cachent derrière un anonymat de pauvre figure.

      jc rey

      • catalogne dit :

        Je comprend tout à fait votre raisonnement car vos idées sont, chez certains « républicains », très proches de celles du FN. Et je signe: MOI.

        • montcellienbis dit :

          Quelle caricature vous faites, je ne pensais pas vous voir dans votre commentaire tomber aussi bas en signant « MOI »,je pense que c’est l’effet « vite à moi les gauchistes  » qui est aujourd’hui le cri de ralliement de ceux qui sentent que le PS VA DISPARAITRE DANS DEUX DES PLUS GRANDES REGIONS DE FRANCE…
          Vous pouvez être heureux un de vos frères dans les pseudos vous dit « bravo ».
          j c rey

          • catalogne dit :

            1/ je ne suis pas membre du PS
            2/vous me connaissez très bien
            3/je persiste quand jr dis qu’ une partie non négligeable des soit-disant « REPUBLICAINS »(en premier lieu Nicolas SARKOZY) est très proche des idées du FN. Que ce soit réel ou tactique, cela me scandalise. Mais je pense que, du fait du désistement républicain d
            ans le NORD et en PACA, le FN ne prendra aucune région .

          • jean montceau dit :

            Restez calme, camarade malpoli, ou la prochaine fois vous vous débrouillerez avec le FN dont vous partagez beaucoup d’idées.

  3. Jorge Ferreira dit :

    Mis à l’écart, Christian Picquet (PCF) dénonce une «trahison»
    Publié le 10/12/2015 à 03:54, Mis à jour le 10/12/2015 à 08:31
    Elections régionales
    Christian Picquet et Dominique Satgé./Photo DDM, NSA
    Christian Picquet et Dominique Satgé./Photo DDM, NSA
    Zoomer
    Ecarté de la liste «Notre Sud en commun» après la fusion des listes de Carole Delga et Gérard Onesta, Christian Picquet, conseiller régional sortant PCF, a dénoncé hier la «trahison de la parole donnée». Il attaque en particulier la conseillère régionale communiste Marie-Pierre Vieu, responsable selon lui de son éviction : «J’ai, en effet, été victime d’une trahison de la parole qui m’avait été donnée. La constitution finale de la liste Nouveau Monde pour le premier tour avait été accompagnée d’un engagement collectif de placer mon amie Dominique Satgé et moi-même parmi les candidats éligibles, et cet engagement avait été repris par Gérard Onesta (…) Cette trahison a été tout particulièrement l’œuvre de Marie-Pierre Vieu, chef de file des communistes sur la Région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Dans la nuit du 6 au 7 décembre, à l’occasion des discussions entre les représentants de toute la gauche, cette dernière a consacré plus de temps à m’évincer du futur conseil régional qu’à travailler aux meilleurs équilibres possibles pour la représentation des communistes et pour la liste de la gauche unifiée elle-même face à la menace du Front national». Cofondateur du Front de gauche, Christian Picquet avait pourtant conduit la liste du Front de gauche lors des régionales de 2010 en Midi-Pyrénées. «Mon éviction ne doit d’ailleurs pas à mon bilan, mais au désaccord que Marie-Pierre Vieu a estimé publiquement avoir avec moi sur la situation du Front de gauche», précise le conseiller régional sortant, adhérent de fraîche date au PCF. «Il est vrai que, ces dernières années, je n’ai cessé de mettre en garde mes amis sur une mélenchonisation des comportements, qui a rendu la gauche anti-austérité, et singulièrement le Front de gauche, inaudibles et qui leur a valu une longue succession d’échecs politiques et électoraux depuis les législatives de 2012.»

    Marie-Pierre Vieu n’a pas répondu à nos sollicitations.

    S.M.
    ELECTIONS RÉGIONALES
    La Dépêche du Midi

  4. longchamps71 dit :

    Bonsoir ,
    Quel beau commentaire , superbe , magnifique , extraordinaire , et tellement …..je ne préféré pas en écrire plus je pourrais devenir vulgaire.
    Enfin oui il est largement préférable de demande au « bon peuple » de vote pour une liste qui ne vous empêchera pas de vivre .
    Ou est la voltige ou sont les grands guignols ou les incapables …..vous le savez peut être vous Montcellienbis ….en tout cas savoir faire la différence serait une bonne chose.
    Dimanche comme a chaque fois je serais en bureau de vote.

  5. le misanthrope dit :

    Pierre GATTAZ, Pierre LAURENT, l’union sacrée.

    • Cervantes dit :

      dans le même panier effectivement, après cela ils s’étonnent que les français ne se syndicalisent plus. Bienvenu dans le cirque des copains du système où l’on jongle avec les promesses non tenues et les vieux stéréotypes d’un autre temps. Ils n’ont rien compris, le syndicalisme doit être indépendant de la politique et du patronat en toute circonstance, sinon il ne sert que de fusibles opportuns à ceux ci et certainement pas aux salariés.