Autres journaux :



dimanche 13 décembre 2015 à 21:48

« La Saône-et-Loire ancre la Bourgogne Franche Comté à gauche » (Politique)

Ecrit Jérôme Durain, tête de liste départementale



« La liste menée par Marie-Guite Dufay est arrivée en tête en Saône-et-Loire ce dimanche 13 décembre avec 78159 voix soit 34,91% des suffrages (*estimation préfecture à 21h30). Jérôme Durain se réjouit que le département permette à Marie-Guite Dufay, présidente sortante de Franche Comté, de diriger la future grande région Bourgogne Franche Comté. La fusion, déjà préparée avec François Patriat, président sortant de la région Bourgogne, bénéficiera de l’expérience d’une élue travailleuse, humble et respectée. Jérôme Durain sait pouvoir compter sur l’ensemble de ses colistiers pour permettre à la Saône et Loire de trouver toute sa place dans ce nouvel ensemble « Bourgogne Franche Comté ».

 

Ce résultat fait suite à un premier tour où la gauche était clairement apparue comme seule capable de faire barrage à l’extrême droite grâce aux bons scores de la liste Dufay mais aussi grâce à l’élan supplémentaire apporté par les listes menées par Mme Vermorel (alternative à gauche) et M. Lotteau (EELV). C’est une nouvelle rassurante après une année lors de laquelle le département avait surtout retenu l’attention des médias par les conséquences des polémiques lancées par M. Gilles Platret. Aujourd’hui, c’est la gauche qui est en tête à Chalon-sur-Saône.

 

La forte abstention observée au premier tour et le score toujours élevé du Front National nous rappellent cependant qu’une partie toujours plus grande de nos concitoyens exprime aujourd’hui sa défiance vis-à-vis des responsables politiques des partis traditionnels. Cette désaffection est aussi présente dans les territoires ruraux qui vivent avec inquiétude les réformes territoriales et les mutations économiques du pays.

 

La victoire d’aujourd’hui, si elle constitue une satisfaction, n’autorise aucune euphorie : Dès 2016, l’ensemble des élus de gauche de la grande région Bourgogne Franche-Comté devront travailler ensemble pour répondre aux besoins, notamment en termes d’emplois, qui ont été exprimés par nos concitoyens. Cela devra se faire dans une pratique politique transparente et rénovée. Les forces de gauche de Saône-et-Loire joueront toute sa part dans cette nouvelle page de l’histoire de notre territoire. »

 

senat durain 2409145

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




6 commentaires sur “« La Saône-et-Loire ancre la Bourgogne Franche Comté à gauche » (Politique)”

  1. moijedisca dit :

    encore une fois, la gauche se dit grande gagnante!!!!en étant unis, les partis de gauche ne font que 34,91%, ceux de droites moins, le fn étant le vrai gagnant derrière le parti des abstentionnistes-
    avec la plus petite région de France coincée entre Paris , Strasbourg , Lyon et Marseille passé à droite, l’avenir pourrait bien être sombre !mais c’est parti pour six ans , faudra pas pleurer!!!!!!!

  2. marius8 dit :

    Le front républicain a bien fonctionné cette fois contre le front national.
    Maintenant, j’espère que nos dirigeants et ceux qui aspirent à l’être vont comprendre que ce n’est pas normal que dans une démocratie la moitié du corps électoral ne veuille pas se déplacer et que beaucoup d’autres vont voter uniquement pour se protéger de l’extrême droite comme on met une capote pour se protéger du SIDA…
    En démocratie, un jour de vote, ça devrait être une fête : c’est devenu un acte pour repousser l’extrême droite…
    Ils nous ont tant menti, tant trahi, tant déçu que la fête est gâchée parce que le nombre des déçus qui sont prêts à se jeter dans les bras de l’extrême droite (qui promet « sécurité », « ordre » et « emplois »…) sont de plus en plus nombreux et que les digues du front républicain sont sérieusement menacées par les coups de butoir du front national…
    Certes, 14% du corps électoral , c’est sûr que ce n’est pas la majorité… mais l’extrême droite progresse aussi en pourcentage parce que beaucoup de gens ne veulent plus se déplacer pour élire des gens qui oublient leurs promesses sitôt l’élection passée…
    Et si nos dirigeants et ceux qui aspirent à l’être redevenaient fréquentables ? Et si au lieu de ne penser qu’à leur carrière, ils pensaient d’abord à nous ? Et si avant de se servir, ils retrouvaient l’envie de servir l’intérêt général ? Peut être que les élections redeviendraient une fête, un acte joyeux d’expression, sans arme et sans violence… Mais il est tard… je dois rêver…

  3. gilbert71 dit :

    il pavoise le jeunot mais maintenant ,au travail pour changer de cap , car hurler contre le FN (notre premier ministre ) çà ne prendra pas plusieurs fois ,c’est des actes que le peuple demande a chaque defaite vous dites « on a compris le message  » et rien sinon pire car 2017 arrive et là le deuxieme tour sera « la valise  » pour vous vous détenez les cartes du changement ,à vous de bien jouer

  4. moijedisca dit :

    Marius
    je ne suis pas adhérent fn, mais dire : le front républicain me gêne, car la république doit accepter l’opinion de TOUS les citoyens, pas seulement les idées de tel ou tel parti, car là , cela devient de l’autoritarisme, de la pensée unique etc… et de plus, c’est des ententes (éphémères) contre nature de gens qui ne pensent qu’à sauver leurs places et salaires où leurs idéologies perso!!!il faut mettre une proportionnelle totale et prendre des mesures contre ceux qui n’exercent pas leurs droits de vote , les Français veulent une mise à plat du système et éviter ces élus « à vie »

  5. montcellienbis dit :

    J’attend avec beaucoup d’impatience comment la charmante dame élue , va pourvoir gérer le conseil régional avec une voix d’avance en nombre de conseillers…
    jcrey