Autres journaux :



dimanche 31 janvier 2016 à 05:15

Sanvignes (Politique)

Les voeux de l'opposition !



« Il est devenu de tradition d’avoir jusqu’à fin janvier pour vous présenter nos vœux, un peu tard mais les dernières actualités ont bouleversé quelque peu les codes. Nous voulons sur ce point bien sûr parler des attentats qui par deux fois en 2015 ont déclenché l’horreur parmi la population et surtout l’incompréhension totale de ces gestes, laissant des familles meurtries à jamais.Il est clair que nul ne souhaite voir de tels événements se reproduire.

 

 

D’un point de vue plus global, notre pays subit un chômage sans cesse en hausse, des augmentations d’impôts qui ne disent pas leur nom, cachées par des « cadeaux fiscaux » ici et là.La population n’est pas dupe,et a montré son mécontentement, par les urnes d’abord, dans les rues parfois quand emploi et stabilité sont menacés . Le dernier départ en date du gouvernement en place démontre une gestion fébrile de la politique nationale.

 

 

Au moment où l’on demande encore à tous de continuer les efforts, notre région fraîchement constituée avec une majorité de gauche, décide d’augmenter les indemnités des élus, alors que les dotations et les budgets sont en baisse partout et que la moindre augmentation se traduira par des coûts supplémentaires pour les contribuables que nous sommes, que vous êtes tous! Faut-il y comprendre une « compensation » ?! Nous vous laisserons juger.

 

 

Quant à Sanvignes, notre commune, à laquelle désormais nous participons et relayons des informations, des inquiétudes, des questionnements de votre part, car avec et grâce à vous nous pouvons enfin faire entendre une autre voix.

 

Une voix minoritaire, certes, mais nous avons un devoir, celui de donner la parole, à ceux qui nous ont fait confiance. Notre seule envie est de faire vivre notre commune et de ne s’occuper que de cela, notre désir n’est pas de faire de la politique et de cumuler les mandats, il faut pouvoir se consacrer à vous et pour cela, il faut être près de vous, c’est ce que nous nous efforçons de faire. Il ne sert à rien de critiquer sans cesse les maires des communes voisines qui cherchent à sauver et redynamiser leurs commerces, à développer leur potentiel industriel et créer de l’emploi. Seules présence et écoute des administrés nous paraissent des éléments fondamentaux.

 

 

L’éclairage public, la sauvegarde de la piscine, les décharges sauvages fleurissant çà et là, la gestion des voies communales, la sauvegarde des commerces, l’avenir de la résidence des personnes âgées, le développement des zones susceptibles d’accueillir des entreprises, autant de dossiers que nous suivrons de près, à condition d’en être mieux tenus informés, d’être considérés comme des membres de l’équipe municipale à part entière et non comme une minorité. Vivre ensemble est bien partager les idées, écouter l’autre, le reconnaître et non le rabaisser.

 

 

Pour 2016, il nous reste à vous souhaiter que votre santé et celle de vos êtres chers soient des plus prospères, que vous trouviez l’épanouissement entre vie personnelle et travail, que les difficultés financières s’estompent. 2017 et 2020 approchent, nul ne peut changer d’histoire mais chacun peut changer son histoire. Il incombe donc à tous de prendre les bonnes décisions. »

 

 

JOUTY 16 03 141

 

 

Jean-Pierre Jouty : photo d’archives

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Sanvignes (Politique)”

  1. roussillon dit :

    Monsieur JOUTY…On n’a pas trop la culture des minorités politiques dans notre pays…. » Vous avez juridiquement raison, mais politiquement tort »…
    A sanvignes j’irais bien faire un tour à l’Espace, inauguré le 13 février je crois…habillé de boiserie, il lui a été conféré une qualité supplémentaire de l’accueil.
    Sur les hauteurs dominantes de l’Etat, tout est entrepris pour détourner l’attention….Nos grands communicants entretiennent la saga TAUBIRA l’indépendantiste guyanaise, ou celle de Mme SAUVAGE que le Monarque de l’Elysée finira bien par grâcier, aidé par une opinion favorable.
    Il faut « tout changer pour tout conserver »….GISCARD-HOLLANDE même combat.

  2. Kikidilui dit :

    Vous avez bien raison Roussillon..depuis giscard,c’est la « chienlit »,la FRANCE est ingouvernable.Au lendemain du 13 novembre,notre cher françois IV a dit:nous sommes en guerre d’ou l’état d’urgence.Aujourd’hui on manifeste contre cet état d’urgence,sous prétexte que celà affecte nos libertés individuelles…à croire que ces manifestants sont du coté de l’ennemi…