Autres journaux :



mardi 2 février 2016 à 21:28

Conseil municipal de Montceau…

... ils l’ont dit !



Après lecture du budget et avant les votes :

 

 

Mme Vendramini demande la parole, Monsieur Selvez aussi.

Madame le Maire rappelle qu’il n’y a qu’une prise de parole par groupe Monsieur Selvez proteste et Mme Vendramini exprime son désaccord en demandant qu’on lui fournisse l’article du règlement intérieur. Monsieur Selvez Proteste à nouveau plus tard en précisant que tous les conseillers ont les mêmes droits de s’exprimer sur tous les sujets autant qu’ils veulent.
 
En ce qui concerne la maison médicale Laurent Selvez proteste contre la manière de faire, le manque de transparence. Il souligne l’absence de soutien des élus de la majorité au projet CARMI. Lui soutient le projet de la majorité, mais ce projet est très mal conçu. Certains exemples prouvent que les dépenses d’argent public n’assurent pas forcément la présence de l’offre de santé.
Il revient sur l’ensemble des éléments du budget et adresse de cinglantes remarques à Mme le Maire sur sa manière de diriger les débats du Conseil, sur le manque d’informations concernant les dossiers. Il démonte point par point le dossier de la maison médicale. Il explique qu’il ne prendra pas part au vote.

Mme Vendramini explique que le vote du Budget est un moment important. Elle insiste sur le fait qu’il s’agit du 2eme budget de la majorité et avec le temps qui passe l’argument utilisé encore aujourd’hui » ce n’est pas moi c’est les anciens, ce sont nos prédécesseurs » ne marche plus. « Madame Jarrot vous êtes, avec votre majorité, seule face aux choix.
Nous n’avons pas le Bilan de l’année précédente, et vous n’avez pas de marge de manœuvre. Bien sûr légalement vous avez jusqu’à juin pour présenter votre Compte Administratif. Pourquoi l’avez-vous fait pour 2014 et pas pour 2015; Manque de transparence? De volonté ?
Je ne partage pas tous les axes de lecture du projet de Budget. 3,9 M€ d’emprunt au lieu de 1M€, la ville mettra beaucoup plus longtemps à se désendetter. 5 ans en 2014, 12 ans en 2020. Vous diminuez votre fonds de roulement. Vous ne faites pas le choix de diminuer les dépenses de fonctionnement mais celui d’endetter la ville.
La masse salariale subit une augmentation importante de 8,4%, augmentation des agents ou augmentation du nombre des agents?
 
Pour les festivités, le budget augmente et les frais des élus aussi. Certaines Subventions sont à zéro. Alors où en sommes-nous ? Les dotations de l’Etat ne vont pas diminuer, ayez l’honnêteté de dire qu’elles ne baissent pas, surtout lorsque vous allez manifester.

L’Investissement est de 4,5M€ au niveau de l’entretien des bâtiments, cela veut dire que cela fait 0,5M€ de moins que l’an passé. Et donc 1M€ pour la maison de santé ! Le parc Auto dispose de crédits à hauteur de 0,4 M€ qu’est-ce?
 
Le montant annuel de l’emprunt a triplé et donc l’endettement devient dangereux en 2020, Cela s’accompagne d’un fonds de roulement qui baisse. Pour toutes ces raisons nous ne voterons pas ce budget ». 

Monsieur Noirot revient sur les orientations budgétaires du 7 décembre. Il appelle politique européenne, celle du gouvernement et la baisse des dotations de l’état, Il relève pour le budget 2016 une augmentation de la dette, même si c’est pour la maison de santé. Pour lui c’est important de privilégier le fonds de roulement,
« La Maison médicale reçoit toute notre attention, notre soutien. Nous demandons le desserrement du numérus clausus et proposons de former du personnel français. Ce doit être une force et un élément d’attractivité du territoire que la formation des professionnels de la santé du bassin minier se fasse ici. Nous proposons la en place une cellule consacrée à faire connaître l’offre de formation médicale
 
Il manque un projet de relance du centre-ville, quel projet avez-vous pour notre centre-ville, qu’en est-il des locaux pour les associations?
 
Avons-nous une base de données de nos locaux disponibles, pour aider les chefs d’entreprises, Qu’en est-il sur dynamisation commercial centre-ville? »

Mme Rames explique que « gérer une ville ce n’est pas aller au plus urgent, rafistoler, donner des subventions Il convient de conduire des réflexions et d’arriver à des compromis pour afficher les valeurs auxquelles nous tenons. Nous manifestons notre attachement à ne pas laisser à ceux qui viendront après nous une dette insupportable
 
A ne rien faire on laisse mourir sa ville. Nous faisons face à la situation et nous tenons bon, avec sobriété et modération pour agir afin d’améliorer la vie de nos concitoyens. Il convient de leur dire la vérité, de ne plus accepter les actions médiocres
 
Plan couleur n’a pas permis d’entretenir les logements de la ville. Remerciement aux élus ayant pris doublement leurs responsabilités face aux montcelliens pour redresser cette ville et en faire une ville qui bouge » 

Monsieur Duparay rappelle qu’il ne s’agit pas de 3,9M€ d’emprunt mais 2,7 car 1,2M€ sont en crédits reportés de l’an passé.
« La Subvention destinée à l’OT est une cotisation reprise par la CUCM, Il y aura un impact sur réversion par la CUCM. Donc zéro. Idem pour le Syndicat du bassin versant de la Bourbince, sans impact financier. »
 
Il rappelle qu’en 2008 la durée de désengagement était de 8,8 ans et en 2009 de 17 ans. Vu en bureau communautaire.

Mme Jarrot rappelle ses priorités: les écoles avec impérieuse obligation de les réparer, donc un budget important puisqu’elles sont en mauvais état. « Pour la Maison médicale je vous ai fait la synthèse du déroulement du dossier, nous passons de 9 à 20 praticiens, il a donc fallu agir, et cela avec la CARMI pour lutter contre désertification médicale.
 
Quant au Centre-ville je me suis exprimée sur le sujet, les montcelliens paieront deux fois, la CUCM accompagne la réparation du centre-ville tout neuf, je n’ai pas obtenu que la participation CUCM aille au-delà du budget accordé pour la voirie de la Ville par la CUCM, 300 000€ la CUCM ne reconnait pas son erreur.
Je travaille avec la CUCM à un projet incluant aussi le port, un projet global. Nous avons été ambitieux dans ce projet que nous validerons la semaine prochaine. Les Montcelliens paieront cher leur place de l’église et les erreurs passées.
Pour les locaux vacants nous avons un inventaire presque exhaustif. Nous avons su réagir pour une entreprise venant de St Vallier. Mais ce qu’il faut dire c’est que ces locaux vacants sont souvent en mauvais état.
 
Quant au Personnel, depuis le début notre principale préoccupation c’est l’acquisition de compétences. Nous voulons que les catégories C soient mieux payées, nous favorisons l’évolution des personnels dans la collectivité. Nous sommes en chemin, nous travaillons beaucoup là-dessus. Il ne s’agit pas d’augmentation pour de nouvelles embauches mais pour l’acquisition de compétences.
 
Nous votons le budget en début d’année et le DOB en année N-1, Nous sommes dans le Top 3 parce que nous accueillons systématiquement des stagiaires, de préférence montcelliens, nous accueillons des apprentis pour accompagner les départs. Je signale la reprise des travaux en régie par des équipes qui tournent en continu dans les écoles pour l’entretien. Nous produisons donc un effort de formation et donc pour l’acquisition de compétences. La situation n’est pas forcément idyllique, mais c’est grâce à l’engagement des élus par les rencontres et le dialogue qu’elle avance.

Pour en finir, les déclarations concernant les baisses des dotations je vous rappelle que je suis présidente de l’association paritaire des communes de Saône et Loire, je représente tous les Maires du département. Je fais mon travail de présidente »

 

 

conseil m 0202164

 

 

conseil m 0202166

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer