Autres journaux :



mercredi 3 février 2016 à 17:58

Réaction à la décision de Center Parcs (Politique)

De Gérald GORDAT, conseiller régional de Bourgogne-Franche Comté



On nous prie d’insérer :

 

« Le groupe Pierre et Vacances a communiqué ce mercredi sur le projet Center Parcs du Rousset. Il annonce vouloir prendre encore du temps pour valider le dossier en attente notamment d’une réponse claire sur les engagements du nouveau Conseil Régional.

 

 

Alors que depuis janvier, la région est la seule collectivité compétente en matière de développement économique, il n’est pas acceptable qu’elle remette en cause un engagement pris par les élus lors du mandat précédent.

 

Mme Dufay a fait campagne sur sa capacité à être opérationnelle dès le premier jour en étant Présidente sortante et en ayant préparé le processus de fusion de nos deux régions.

 

Nous constatons aujourd’hui que ce n’était pas le cas!

 

Deux mois après les élections, la nouvelle majorité est incapable de porter un message clair et fort sur un projet porteur d’emplois. J’espère que la frilosité de la région n’est pas le prix à payer des soutiens des écologistes et communistes entre les deux tours des élections!

 

Nous ne pouvons l’accepter car c’est tout un territoire qui porte l’espoir de relancer son économie et son attractivité touristique.

 

 

Je demande donc à Mme la Présidente de Région de clarifier très rapidement sa position sur ce dossier. Un tel comportement pourrait également être un très mauvais signal lancé aux acteurs économiques porteurs de projets. La Bourgogne-Franche Comté ne doit pas devenir une région renfermée sur elle-même. Il en va de son avenir et de celui de ses habitants.« 

 

 

Gérald GORDAT

 

Conseiller Régional de Bourgogne-Franche Comté

 

Élu du Charolais

 

 

Gerald Gordat

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Réaction à la décision de Center Parcs (Politique)”

  1. Raspoutine dit :

    La justice porte un coup d’arrêt au center parcs de Roybon dans l’Isère le 16-7-2015

    En 2003 le tribunal de Dijon annule l’implantation d’un center parcs sur les bords du lac de Chamboux dans le Morvan.

    En mars 2015 le C E S E R à donné un avis critique sur ce projet de center parcs.

    Dans la synthèse du maître d’ouvrage l’accès au Rousset est noté difficile, en plus il est noté la présence d’espèces protégés juridiquement par l’article L-411-1 qui empêche toute urbanisation

    Nos élus pourraient se poser des questions.

  2. roussillon dit :

    Que pèsent les garanties avancées par un groupe capitaliste quand les actionnaires estiment que ça ne rapporte pas assez ?

    Le feuilleton va se poursuivre quelques temps encore….Dame Dufay se fait juste un peu prier, parce que peu ont proposé une alternative sérieuse parmi les pêcheurs, les chasseurs, les cueilleurs de framboise, les amoureux, les baigneurs, les cultivateurs….

    Et puis les maires aux alentours du Rousset s’ennuyaient quelque peu, en seul tête à tête avec leur poignée d’électeurs…Voila que la presse est là, les photographes…et qui sai,t les forces de l’ordre si jamais il venait à l’idée de quelques innocents d’occuper les lieux..

    Bref, on se donne de l’importance …

  3. wicket dit :

    Ho la la ..comment peut on déclarer être contre un tel projet