Autres journaux :


jeudi 17 mars 2016 à 12:04

« Michelin : quel avenir pour le site de Blanzy ? » (Politique)

S'interroge le PCF de Montceau, membre du Front de gauche !



« L’ancien directeur du site de Blanzy, Gérard Brunel, déclarait en 2006 « Notre taille est un facteur de pérennité important. Nous disposons d’un bon potentiel de feu, nous livrons l’Europe, nous sommes spécialisés dans le pneu de tourisme et le génie civil ». En 2009 fermeture de l’atelier tourisme, 477 suppressions d’emploi et la disparition de nombreux emplois induits !

 

L’actuel directeur, Christian François, affirmait récemment « Sur les 15 sites de Michelin en France, nous avons la particularité d’être l’un des deux seuls qui produisent à la fois des produits semi-finis et des produits finis ». Or l’avenir de la fabrication des produits finis semble être menacé. En effet les deux organisations syndicales du site de Blanzy ont alerté les salariés , chacune à sa manière, sur l’éventualité de la fermeture de l’atelier « génie civil », car depuis quelques temps l’activité est fortement réduite.

 

Le groupe Michelin restructure ses sites de production en Europe.

 

En novembre dernier le groupe Michelin annonçait dans un communiqué « Michelin renforce sa stratégie de compétitivité au service de sa croissance en Europe pour faire face aux mutations des marchés. En Europe, Michelin emploie plus de 65 000 salariés et dispose de 40 sites industriels, qui représentent 40% de l’activité du Groupe.

 

Depuis plusieurs années, le contexte concurrentiel et la crise économique ont durablement affecté le marché européen des pneumatiques, en particulier le marché des pneus Poids Lourd neufs et rechapés. Afin de préserver sa position de premier manufacturier et poursuivre sa croissance en Europe, Michelin souhaite consolider son positionnement sur des productions à forte valeur ajoutée ». Dans le même communiqué sont annoncés des fermetures. L’usine de Fossano (Italie) , qui emploie 400 salariés, sera fermée d’ici fin 2016. L’usine de Ballymena (Royaume-Uni), qui emploie 860 salariés, sera fermée d’ici mi-2018. L’ usine d’Oranienburg (Allemagne), qui emploie 180 salariés, sera fermée d’ici fin 2016. Dans un communiqué daté du 1er mars, le groupe Michelin annonce la fermeture de l’atelier de rechapage Poids Lourd de son site de La Combaude (Clermont-Ferrand), qui emploie 330 salariés, d’ici fin 2017.

 

La stratégie industrielle. Jean-Dominique Senard, Président du groupe Michelin, affirmait récemment « En 2015, nous avons réussi le pari de la croissance profitable, supérieure à celle des marchés, et pris des parts de marché dans toutes nos activités, grâce à la qualité de l’offre du Groupe. Notre croissance et notre rentabilité ont progressé significativement ». La « santé » du groupe Michelin est bonne, alors pourquoi ces fermetures annoncées? C’est simple, en réduisant les site de production et en augmentant l’exploitation des sites restants, le groupe Michelin veut augmenter encore plus les profits dans l’intérêt des ses actionnaires!

 

Agir en urgence pour l’emploi. Pour répondre au défi de l’emploi et de la transition écologique, nous voulons relancer la production en France en promouvant un nouveau mode de développement et de production basé sur la réponse aux besoins, sur la planification écologique et sur un nouveau statut de l’entreprise. Nous voulons faire de l’émancipation des travailleurs le moteur de la transformation sociale et de l’extension de leur pouvoir d’intervention dans l’entreprise. »

 

 

NEW PCF 17 02 16

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




7 commentaires sur “« Michelin : quel avenir pour le site de Blanzy ? » (Politique)”

  1. moijedisca dit :

    pourquoi dire ça aux lecteurs de MN ? c’est à ceux ( hollande , valls) que vous avez contribués à faire élire qu’ils faut vous adresser! si la droite était au pouvoir , vous seriez tous dans la rue!!, là, uniquement un petit communiqué local, et en 2017 , vous louerez encore les vertus de la gauche réunie pour 2 semaines!!!
    bon , on approche de pâques et vous prendrez votre…!

  2. cervap dit :

    achètez des actions ,vous pourrez beneficiez des profits

  3. Daniel Z dit :

    Ça fait rêver (?)
    «  »Michelin va proposer un dividende de 2,85 euros par action. » »
    La cote actuelle de l’action est à 89.5 €. Rendement 3.18 % » »
    Saine gestion.

    P.C. : «  »En 30 ans, l’électorat ouvrier du PC a été laminé :
    1973 : 40% des ouvriers votaient pour le PC
    2002 : ils ne sont plus que 4% » »

    Ça fait rêver…. patronat et capitalistes non ?
    A l’évidence, pas une gestion à la Michelin.

    Amitiés

    • chimel dit :

      bjr ,

      3.18% avant impots on est loin de la voracité de certains fonds de pensions qui promettent 15% .mais certaines voix archaiques sont encore convaincues que l’amalgame stupide milite pour leur idées sans vouloir se rendre compte que depuis un moment déja ‘leurs croyants « sont lassés de leurs mensonges et sont partis voir ailleurs.
      comme vous le prouvez perdre 90% de ses « actifs » n’eqt p

  4. cntrbbl71 dit :

    Michelin est bien géré, malgré les allégations ci-dessus.
    Il vaut mieux une entreprise rentable, avec des actionnaires qui ne retirent pas « leurs billes » que l’inverse.
    Chercher à démoraliser les salariés est une façon de les rendre moins heureux, moins productif, et à terme pousser à une fermeture d’usine.