Autres journaux :


mardi 3 mai 2016 à 19:11

Gel du vignoble en Bourgogne (Politique – Agriculture)

Question d’actualité au Gouvernement posée par Marie Mercier, Sénateur de Saône-et-Loire, ce mardi 3 mai 2016



 

Ma question s’adresse à Monsieur le Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.

 

 

« Mercredi 27, jeudi 28 et vendredi 29 avril, le gel a frappé le vignoble de Bourgogne, mais aussi les vignes de nombreuses autres régions de France. Ces épisodes de gelées ont été particulièrement importants, et leurs impacts sont dramatiques voire irréversibles. Il s’agit de pertes de récoltes sèches estimées entre 50 et 60%, par exemple à Mercurey, Rully ou Bouzeron, en Saône-et-Loire, où 300 hectares de vignes sont impactés. En Côte-d’Or – Puligny-Montrachet, Chassagne, Meursault, Corton, Beaune -, et dans l’Yonne, de lourds dégâts sont aussi à déplorer. Certains domaines ont perdu jusqu’à 100% de leur récolte, mais les pertes sont très variables d’une parcelle à l’autre.

 

 

Ces gelées printanières sont extrêmement rares et graves, surtout lorsqu’elles ont lieu trois jours de suite. Les assurances récoltes restant chères, beaucoup de vignerons ne sont pas assurés.

 

 

Aussi Monsieur le Ministre, je souhaite votre intervention pour :

 

 

– classer en catastrophe naturelle ces 3 épisodes de gelées ;

 

 

– suspendre ou reporter le paiement des charges sociales à la MSA ;

 

 

– différer les subventions Agrimer pour permettre aux exploitations de se remettre sur pied financièrement avant d’engager d’autres investissements ;

 

 

– ajourner les remboursements d’emprunts des viticulteurs impactés auprès des organismes bancaires.

 

 

Monsieur le Ministre, pourriez-vous me confirmer que le Gouvernement prend toute la mesure de la catastrophe naturelle qui s’est abattue sur notre vignoble, et qu’il compte intervenir pour soutenir nos vignerons ? »

 

Marie Mercier 03 05 16

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Gel du vignoble en Bourgogne (Politique – Agriculture)”

  1. sloup dit :

    Chere Madame la Senatrice.
    Arrêtez, je vous prie, vous allez me faire pleurer!!!!!! Pendant l’automne je vais régulièrement me promener dans ces vignobles et je suis stupéfait, chaque année, de voir l’amélioration de l’habitat (pas une retouche de peinture!!!!), de somptueuses voitures (au pluriel) dans les cours dallées en pierres plates.
    Les assurances coûtent chères dites vous. J’ai une assurance voiture,assurance incendie,assurance dégât des canalisations eau courante,assurance débouchage tout a l’égout.
    Et pourtant, coup de vent, tuiles envolées, plafond et tapisserie tachées. Bilan, toiture pas couverte, papier peint et peinture -20% de vetustete (fait depuis 5 ans).
    C’est désolant, mais arrêtons il y a mieux à faire. J’ai dans ma cave un Meursault acheté 9,00euros en 2003, l’identique aujourd’hui 25,00euros.
    Bonne journee.