Autres journaux :



lundi 9 mai 2016 à 15:16

Collectif pour une alternative à gauche, écologique et sociale (Politique)

Prochaine réunion publique le vendredi 3 juin 2016



Le Collectif pour une alternative à gauche, écologique et sociale a organisé une réunion publique vendredi 6 mai, à la salle des fêtes du Bois-du-Verne, pour commencer à réfléchir à un programme sur lequel devront s’engager les candidats à la primaire de la gauche alternative en vue des élections de 2017.

 

Il a d’abord été décidé de soutenir localement les salariés en lutte contre les suppressions d’emplois ou la répression syndicale, ainsi que de faire fonctionner la démocratie participative au niveau local en participant aux comités de quartiers et en assistant aux conseils municipaux de sa commune.

 

Il a été proposé :

 

– d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés par une augmentation des salaires, notamment une revalorisation conséquente du Smic ;

 

– d’instaurer une égalité de pouvoir des représentants de salariés dans les conseils d’administration des grandes entreprises pour leur permettre d’intervenir sur les orientations de l’entreprise ;

 

– de mettre en place un contrôle des élus par les citoyens en supprimant les indemnités en cas d’absentéisme, en comparant leur action et les promesses électorales et en organisant un non-cumul effectif des mandats ;

 

– de ne pas valider une élection quand le taux d’abstention est trop élevé et ne signifie pas une réelle adhésion des électeurs au candidat élu ;

 

– d’aider les petites entreprises (artisans, commerçants, agriculteurs) plutôt que les multinationales et les entreprises du CAC 40 ;

 

– d’augmenter les dotations aux collectivités locales pour relancer les investissements des entreprises de travaux publics et relancer l’emploi dans ce secteur ;

 

– de favoriser l’économie sociale et solidaire, à l’exemple des Sociétés Coopératives de Production (SCOP) où les salariés polyvalents reprennent le contrôle de l’entreprise, avec des décisions prises collectivement ;

 

– la mise en place d’un plafonnement obligatoire des rémunérations des grands patrons ;

 

– de contrôler l’usage des subventions publiques et demander un remboursement en cas de promesses non tenues en matière de création d’emplois ;

 

– de favoriser l’indépendance financière de la Presse et des médias, gage de leur indépendance politique et d’information ;

 

– de faire une réforme visant à démocratiser le fonctionnement du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) ;

 

– de prendre en compte d’autres modalités de vote (par exemple le vote électronique)

 

À la fin de la réunion, quatre participants ont adhéré au Collectif.

 

La prochaine réunion du Collectif aura lieu le vendredi 3 juin, à partir de 17 heures 30, à Saint-Vallier. »

 

 

col 09 05 16

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “Collectif pour une alternative à gauche, écologique et sociale (Politique)”

  1. clovis dit :

    apparement il y avait foule

    • jean montceau dit :

      Si vous y étiez allé celà aurait fait une personne de plus.
      Il y a ceux qui essaient de faire avancer les choses et ceux qui critiquent systèmatiquement sans s’impliquer en quoi que ce soit. Moi je choisis les premiers.

  2. Daniel Z dit :

    «  »une augmentation des salaires » »
    Donc une augmentation des prix.

    «  »une égalité de pouvoir des représentants de salariés » »
    Donc ceux qui n’ont pas été en capacité de créer leur emploi pourront décider de ce qui est bien pour l’emploi ?
    Et dites moi, comment un salarié du privé se positionne face aux salariés de l’ Etat en matière d’ égalité ?

    «  »ne pas valider une élection quand le taux d’abstention est trop élevé » »
    Et dans ce cas, il se passe quoi, qui dirige ?

    «  »Sociétés Coopératives de Production (SCOP) où les salariés polyvalents reprennent le contrôle » »
    Il y a eu des coopératives ouvrières à Montceau, elles sont devenues quoi ?
    Avez vous vu ces ouvrières qui réclament un patron pour relancer l’entreprise ?

    «  »le vote électronique » »
    «  »Vote électronique, nouvelles d’une «mauvaise solution à un problème qui n’existe pas
    Il coûte plus cher que le vote papier, a été abandonné par plusieurs pays comme l’Irlande qui y a renoncé après plus de 50 millions d’euros de frais, » »
    Sans parler des facilités pour le falsifier et qui ont fait l’objet de démonstrations.

    «  »d’augmenter les dotations aux collectivités locales » »
    On prend l’argent où ?
    Mais j’ai entendu plus fort ; l’arrivée massive de migrants serait une richesse car elle obligerait à créer des emplois….
    Une suggestion peut être, à ce stade, faire vider et remplir les écluses au seau (sot?)

    Beaucoup de bonne volonté apparente, mais la bonne volonté, c’est ce qui reste quand les compétences font défaut non ?

    Amitiés

  3. pivert dit :

    Ambiance , Ambiance !!!!

  4. sloup dit :

    J’ai relu vos souhaits, et je pensais à ce qu’aurait pu faire Coluche de tel propos. Mais j’ai noté un oubli : les RETRAITES……
    Vous avez écouté Flamby 1° jeudi dernier :
    « Pas d’impôts nouveaux en 2016  »
    Un oubli la CSG devrait passer de 6,8 à 10,6% au 1er Juin, soit moins 2,8% pour les retraites.
    Pour une retraite de 1300 euros,donc 436 euros/an de moins et pour 2000 euros soit 672.
    De plus cela devrait entrainer une hausse des impôts liés à la GSG non déductibles.
    Je fais peut être partie des nantis, comme l’a écrit un internaute. Je lui dirai simplement que j’ai eu la chance (et peut être le courage) de travailler 15 ans aux HBB et 34 ans dans le privé, en faisant des dimanches et « des redoubles ».
    Alors , Messieurs, on manifeste, on défile……..