Autres journaux :


jeudi 16 juin 2016 à 10:28

« TEREX : du show à la réalité ! » (Social – Politique)

Ecrit le PCF de Montceau, membre du Front de gauche



« 20 mai 2015 la belle cérémonie: Ron DeFeo, President Directeur Général du groupe TEREX CORPORATION, était présent à Saint Vallier pour les vingt ans du site, après le rachat de Potain Poclain Matériaux (PPM). Il était accompagné de nombreux responsables du groupe et les élus étaient représentés par M. Philibert, Maire de Saint Vallier, et par Mme Jarrot, Maire de Montceau-les-Mines. Celle-ci lui avait remis la médaille d’honneur de la ville et une belle photo de « famille » était prise.

 

Dans son discours Ron DeFeo disait qu’il était bon de fêter ces vingt ans mais qu’il était bon aussi de regarder en avant. De son côté Steve Filipov affirmait que Terex-Montceau n’avait plus à s’inquiéter…L’avenir était peint en rose !

 

3 mai 2016 le coup de tonnerre: la Direction annonce 600 suppressions dont 50 à Saint Vallier. Depuis les informations sur le groupe TEREX vont bon train dans un contexte international très tendu: fusion, vente, tractations et rebondissements. La Direction pouvait-elle licencier dans une perspective de vente d’une partie de son l’activité? Apparemment non. Ces derniers jours la Direction a annoncé l’annulation du plan de licenciements. Pourquoi ce revirement? Essayons d’y voir clair. Le site chantierdefrance.fr  affirme « Renfloué par la vente de sa division Grues portuaires et de Manutention, qui lui a rapporté 820 millions de dollars US, 25% du capital de Konecranes et de se désendetter significativement, Terex Corporation n’exclut pas de trouver un autre partenaire pour poursuivre sa stratégie de fusion ». Après la « défenestration » de Ron DeFeo le nouveau PDG du groupe TEREX John Garrison affirme « le groupe conforte son attractivité tout en renforçant les intérêts des actionnaires ».

 

TEREX Bassin minier: La situation actuelle contraste avec éclat avec l’image que la Direction a voulu donner en mai 2015. A cette occasion François Truffier affirmait que la nouvelle gamme de grues et de stackers donnait de bons espoirs pour reprendre des marchés européens. Aujourd’hui, devant l’incertitude et le manque de visibilité sur l’avenir du site, le personnel devrait-il rester dans « une salle d’attente » ? Pourquoi les élus politiques ne s’expriment-ils pas ? Les personnels de Terex-Montceau et la population du Bassin minier doivent être informés. Ensemble nous pourrons mieux faire face à ce nouveau défi.

 

37ème congrès du PCF: pour un monde du commun

 

« La question du pouvoir est posée en grand : celui des citoyennes et des citoyens sur la cité et sur la politique, celui des travailleuses et des travailleurs sur la production (…) La construction de ce monde du commun appelle à inventer une société de partage des avoirs, des savoirs et des pouvoirs (…) Le capitalisme financiarisé s’en prend frontalement aux salarié-e-s, de l’ouvrier au cadre (…) Dans notre pays, le désir de se libérer du capitalisme grandit. Notre peuple attend une proposition politique nouvelle. Loin d’une recherche désespérée du -grand soir- ou d’une gestion sociale-libérale, nous proposons un processus de transformation sociale fondé sur les luttes, les batailles d’idées et les conquêtes de pouvoirs (…) L’entreprise n’est pas la propriété des seuls porteurs de capitaux. De nouveaux droits d’intervention des travailleuses et des travailleurs dans l’entreprise, dans l’organisation du travail en son sein, comme dans les choix de gestion et de production doivent être inscrits dans la loi pour définir l’entreprise comme collectif de travail »

 

 

NEW PCF 17 02 16

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer