Autres journaux :



samedi 2 juillet 2016 à 07:01

Collectif pour une alternative à gauche, écologique et sociale

Rendez-vous du 1er vendredi du mois à Blanzy



Après celui du 3 juin dernier celui-ci se tient le 1er Juillet, 1er jour des vacances d’été… nous avons eu la curiosité de voir si le collectif fonctionne pendant l’été.

 

http://montceau-news.com/politique/320476-collectif-pour-une-alternative-a-gauche-ecologique-et-sociale-politique-2.html

 

 

Bilan : oui, il est au rendez-vous et ce soir 2 nouveaux intervenants. L’un d’entre eux est là pour voir de quoi il retourne. « Je ne veux pas mourir idiot ». Excellente résolution.

 

 

Les fidèles des fidèles sont là aussi.

 

 

Gérard Foucherot (gerard.foucherot@orange.fr) représente la démarche aux nouveaux venus. “Construire un projet et une candidature commune à gauche, c’est l’objectif de « l’appel pour une primaire des gauches et des écologistes » lancé début janvier par un certain nombre de personnalités. Après avoir vu un président et un gouvernement soi-disant socialistes s’aligner sur la politique de la droite et renoncer à l’essentiel des valeurs de la gauche, après avoir eu tant de raisons d’être déçus, découragés, voire résignés, comment reprendre confiance et retrouver des raisons d’espérer ? »

La démarche si elle est comprise amène quand même le questionnement sur le phasage : le constat oui, mais l’action ?

 

 

Gérard Foucherot explique que toutes les propositions qui émergent de ces réunions publiques sur tout le territoire national sont envoyées au site https://laprimaire.org/

 

Ensuite elles sont incorporées au travail collectif.

 

 

Ce soir la nouvelle participante, après avoir demandé où étaient les jeunes dans ces réunions publics, aborde un sujet très étayé et documenté portant sur les effets néfastes de la loi NOTRe dans le cadre des regroupements de communes et d’intercommunalités. « On supprime des postes de fonctionnaires mais jamais d’élus ? Pourquoi ?, on conserve toutes les strates de collectivité, pourquoi ? »

 

« Le management dans les collectivités devient aussi anxiogène et destructif que dans le privé. Les regroupements de collectivités sont synonymes de stress et d’instabilité. On a commencé par l’hôpital et on en vient maintenant aux collectivités territoriales. »

 

 

Des exemples de souffrance au travail non prises en compte émaillent le dialogue. Et la question revient : que propose-t-on ?

 

 

Une proposition est ébauchée par l’ensemble des participants présents…

Toute la réunion se passe ainsi en évoquant des problèmes, en dialoguant sur les constats et en ébauchant ensemble des propositions.

 

 

Voilà une bonne manière d’entamer les vacances

 

 

Gilles Desnoix

 

 

gilles 0207162

 

 

gilles 0207163

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Collectif pour une alternative à gauche, écologique et sociale”

  1. isabel dit :

    Bonjour,

    Je rejoint la personne présente qui à demandé Ou sont les jeunes !!!!!

    Messieurs soyez sérieux !!! Pourquoi n’y a t’il pas de jeunes ??? Mais parce que les vieux ne veulent pas laisser la place. Pourquoi ne laissez vous pas les jeunes décidez pour leur avenir, et investir aujourd’hui la scène politique.

    Ce qui à été, ne pourra plus être. Avec la mondialisation, vos idées ont votre âge et sont obsolètes. Comment pouvez vous prétendre à réfléchir et faire le monde de demain alors que vous n’en ferez pas partie « de ce monde » .