Autres journaux :


jeudi 7 juillet 2016 à 08:52

Nouveau recours au 49-3 pour la loi Travail : l’escalade autoritaire de Manuel Valls

Communiqué d'Edith GUEUGNEAU, Députée de Saône et Loire



« Après des mois de travail parlementaire, la loi travail a été adoptée ce mercredi sans vote par les députés. Le gouvernement ayant décidé d’engager sa responsabilité une nouvelle fois en usant de l’article 49-3. Je regrette cette démonstration d’autorité de la part du gouvernement de Manuel Valls, et dénonce une décision qui va à l’encontre du débat démocratique.

 

En agissant ainsi, le Premier ministre admet qu’il n’a pas de majorité à gauche pour voter ce texte.

 

Depuis plusieurs mois, les débats autour de ce projet de loi ont provoqué dans notre pays une profonde tension sociale. Comme une majorité des Français, je suis opposée aux risques graves d’atteinte à notre modèle social que comporte ce texte, à la consécration de l’inversion de la hiérarchie des normes et à la remise en cause du principe de faveur en droit du travail. Ces dernières mesures généraliseront la possibilité pour une entreprise de réduire le pouvoir d’achat des salariés (par exemple en abaissant la majoration des heures supplémentaires).

 

Nous avions pourtant tendu la main au gouvernement afin d’améliorer ce texte de loi et ainsi mieux protéger les hommes et les femmes qui seront concernés par ces réformes. Mais le gouvernement de Manuel Valls n’a pas voulu nous écouter.

 

Ce coup de force de l’exécutif et le recours inacceptable à cet instrument de contrainte du Parlement n’a plus sa place dans une constitution du XXIème siècle.

 

Ce gouvernement doit en tirer les leçons pour qu’il infléchisse ses positions et revienne aux promesses de campagne de 2012. Je veux notamment parler de la protection et du droit des salariés qui sont des valeurs de gauche essentielles. »

 

 

 

Edith GUEUGNEAU,

 

Députée de Saône et Loire  (2ème circonscription)

 

 

 

 

edith g 0707162

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




7 commentaires sur “Nouveau recours au 49-3 pour la loi Travail : l’escalade autoritaire de Manuel Valls”

  1. 71230 dit :

    BONJOUR ,DANS CERTAIN PAYS ONT DIT QUE C EST DE LA ?BAS ENCORE UN AN et apres cela va changer

  2. Globul dit :

    Qu’à cela ne tienne…
    Bientôt il recevra ce qu’il mérite : une « fessée » aux prochaines élections à venir !
    Devinez qui la lui donnera ?

  3. MT71 dit :

    Madame la Député

    Lorsque l’on est députée d’un parti de gouvernement et que l’on montre un désaccord avec celui-ci, on en tire les conséquences.. et on peut démissionner. Pourquoi ne le faites vous pas ? peur de perdre votre place ?
    D’autre part bien que n’étant pas du tout socialiste j’estime que Manuel Walls fait preuve de volonté . Il a le courage nécessaire pour entreprendre les réformes que vous ne sauriez faire par peur de perdre votre électorat.

    Soyez plus modeste, et pensez un peu plus à la France

    JT

  4. moijedisca dit :

    mais ,madame ,si vous n’étiez pas d’accord , il fallait voter contre la confiance au gouvernement, pas nous faire croire à des bobards!

  5. gilbert71 dit :

    pas la peine d’essayer de vous justifier , les carottes sont cuites dans 10 mois vous et vos amis bye bye

  6. bipper dit :

    Je suis d accord avec vous MT71 mais ces gens qui critiquent tout ont
    trop peur de perdre leurs avantages de parlementaire mieux vaut critiquer Meme si c est impopulaire pour certain fen….. il faut de la fermetee je suis d accord avec MR VALS

  7. montcellienbis dit :

    Démissionnez madame puis que vous n’êtes pas d’accord avec le gouvernement , mais cela vous n’y songez même pas , il est vrai que voir partir chaque mois quelques 11000 euros d’indemnités diverses ça ferai mal n’est ce pas ?
    jcrey