Autres journaux :


mardi 30 août 2016 à 17:11

Politique

Marie-Claude Jarrot à Chatou à côté d’Alain Juppé pour parler d’Education



 

« Marie-Claude Jarrot, Maire de Montceau les Mines et présidente de l’Association des Maires de Saône et Loire était l’invitée d’Alain Juppé ce samedi pour une table ronde consacrée à « La réforme de l’Education, mère de toutes les réformes », en présence de l’ancien Premier Ministre, d’Axel Poniatowki, Député du Val d’Oise et d’Hervé Gaymard, député de Savoie et coordinateur du projet d’Alain Juppé.

 

 

Elle a pu partager son expérience d’élue locale mais aussi de professeure agrégée d’économie et gestion pour alimenter une réflexion globale, à partir du livre « Mes chemins pour l’école », rédigé par Alain Juppé.

 

 

Le Maire de Montceau les Mines a rappelé l’importance de l’expérience du terrain pour trouver la capacité à réagir en déjouant toutes les embuches semées sur les chemins qui mènent à l’Education.

 

 

Elle a mis en avant l’importance d’une indispensable communauté éducative élargie rassemblant les enseignants, les parents, l’Etat, les collectivités locales mais aussi les animateurs et les agents territoriaux qui doivent être associés à cette réflexion, parce qu’ils en sont les acteurs les plus directement concernés.

 

 

Elle a réaffirmé, avec Alain Juppé, l’exigence de l’acquisition par les plus jeunes élèves, des savoirs fondamentaux, lire, écrire, compter, comprendre ce qui se passe, découvrir.

 

 

L’éducation, c’est aussi s’ouvrir aux autres, c’est partager. Et notamment les symboles et les valeurs de la République.

 

 

L’éducation n’a pas pour but de transformer un esprit vide en un esprit plein mais plutôt en un esprit ouvert. C’est d’abord former l’esprit critique des jeunes gens pour qu’ils ne se laissent plus intoxiquer, pour qu’ils ne soient plus manipulés.

 

 

Marie-Claude Jarrot a souhaité apporter un éclairage précis par le biais de deux exemples qui ont suscité de nombreuses questions : le dispositif d’accueil des enfants de moins de trois ans et le temps périscolaire, regrettant que ce second point ait fait l’objet d’une réforme imposée aux acteurs locaux de terrain, au lieu d’une concertation et d’une contractualisation globale comme le préconise aujourd’hui et à l’avenir le candidat à la primaire.

 

 

Alain Juppé se veut très pragmatique et demande, dans ce domaine, comme dans d’autres, à être jugé sur des résultats et non sur des effets d’annonce qui, additionnés les uns aux autres, ne parviennent jamais à construire une politique éducative globale et cohérente.

 

 

JJ 30 08 16

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Politique”

  1. Eul vieux Dan dit :

    C’est qui qui a pris la photo, elle est toute floue!

  2. henri dit :

    Laisser la place au jeunes pour un vrais
    Changements mercie

  3. Daniel Z dit :

    «  »qu’ils ne se laissent plus intoxiquer, pour qu’ils ne soient plus manipulés » »

    Quand j’étais jeune, j’ai dû être manipulé car les instituteurs nous enseignaient qu’une condamnation nous priverait de tous nos droits civiques …..

    « comprendre ce qui se passe »… éclairé ceux qui savent, (ce qui n’est pas confirmé par l’évolution du pays) ?

    Amitiés