Autres journaux :



lundi 26 septembre 2016 à 06:58

Après le départ de Martine Durix du PS (Saint-Vallier)

La réaction de M. Thierry Mallot



De retour d’un déplacement professionnel, Thierry Mallot, désormais l’unique conseiller municipal de l’opposition du parti socialiste, commente la démission de Martine Durix à la tête de la section locale et son départ du PS. Un divorce devenu inéluctable.

 

Que vous inspire la décision de Martine Durix ?

 

Thierry Mallot : « Le départ de Martine Durix est un peu surprenant. Il est peut être opportun de revenir en arrière pour mieux comprendre. Quand en juin 2015, Lionel Magnin démissionne de la présidence de la section locale à Saint-Vallier et du conseil municipal, Martine Durix est la seule candidate au poste. Je n’ai pas voté pour elle. Elle a voulu s’approprier la section ce qui a provoqué des tensions. Elle a manqué de « maturité ».  Elle pensait qu’on lui en voulait, qu’on tentait de prendre sa place. Avec Lionel Magnin, nous étions une trentaine d’adhérents à la section, aujourd’hui si nous sommes cinq, peut-être sept… »

 

La tension entre Martine Durix et vous-même a été palpable lors du dernier conseil municipal, le 28 juin dernier. Expliquez-nous.

 

T.M. : « Effectivement, ce jour-là, j’ai proposé un vœu des élus socialistes au sujet de la santé hospitalière, le GHT afin que Saint-Vallier soit impliquée dans le dispositif. J’ai envoyé un mail à Madame Durix pour l’avertir mais je ne l’ai pas envoyé à la bonne adresse mail. C’est sa fille qui l’a reçu ».

 

Quel avenir pour la section PS à Saint-Vallier désormais ?

 

T.M. : « Nous devons y réfléchir. Pour l’instant, nous n’avons pas d’idée. Le départ de Martine est encore frais, il faut le digérer. Bien, elle n’est plus là, on ne va pas la rattraper. Mais je me pose la question : a-t-elle agi seule ? Avec son départ, d’autres peuvent revenir. Et puis Lionel Magnin est toujours présent au sein de la section, il est membre aussi du bureau fédéral. Reste maintenant à définir comment nous pouvons reconstruire. Jusqu’à maintenant nous avions une opposition silencieuse, en quelque sorte ».

 

Etes-vous intéressé pour diriger la section PS à Saint-Vallier ?

 

T.M. : « Pour l’instant, je ne sais pas. Nous allons en discuter. Mais effectivement, il faudra bien désigner un responsable de section parce qu’il va falloir aussi penser aux primaires du PS pour la présidentielle et que Saint-Vallier a été identifié comme bureau de vote pour ces primaire fin janvier 2017 ».

 

Recueilli par J.B.

 

 

 

thierry-malot-25-09-16

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Après le départ de Martine Durix du PS (Saint-Vallier)”

  1. sillabruno dit :

    En octobre dernier, lors de l’examen du projet de Loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016, François ASENSI, Député du Front de Gauche, affirmait:« Avec ce projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016, le Gouvernement s’inscrit résolument dans une logique comptable où les économies priment sur les besoins sociaux et de santé de nos concitoyens (…) Les hôpitaux publics, dont beaucoup sont déjà dans une situation critique, seront, une fois de plus, lourdement pénalisés, et avec eux leurs personnels et leurs patients. »

    Thierry Mallot, secrétaire fédéral PS à la santé, affirmait en juin 2016 : « Cette mise en place (le GHT) est également synonyme d’économie et bien que les dépenses de santé aient déjà baissé, il faut continuer »

    Visiblement M. Mallot est dans la droite ligne du gouvernement Hollande – Valls ! On comprends que de nombreux adhérents du PS quittent le parti.

  2. pascal dit :

    Eh oui Mr Silla,les économies doivent se faire ;on ne peut gaspiller à tout va.La comptabilité d’un état ,c’est comme dans une association cela se gère.
    Je pense également que vous et vos amis du Front de gauche n’ont eu de cesse de critiquer et encore et encore les actions de gouvernement que vous avez élu .Les Français ne sont jamais contents ;ils râlent tjrs et là le râle risque d’être encore plus long car avec vos critiques incessantes ,vous allez ramener la droite au pouvoir sans coup férir.Ce n’est pas la droite qui va gagner le pouvoir mais c’est très triste à dire ,c’est une partie de la gauche (Front de gauche ,les « Frondeurs »,Arnaud MONTEBOURG ) qui va leur offrir cette victoire même si je ne la souhaite pas.