Autres journaux :


jeudi 10 novembre 2016 à 08:39

Editorial

Election de D. Trump : the great politique swindle ?



Vous avez dit paradoxal ?

 

Effectivement la question se pose quant à l’élection de M. Donald Trump !

 

Avec 200 000 voix de moins que Mme Clinton mais avec une majorité de voix de soit-disant « grands électeurs », le premier l’a emporté sur la seconde ! Celui qui dénonçait à « longueur de micros » durant cette campagne, un certain establishment, est donc le principal et unique bénéficiaire de ce que l’on peut qualifier de déni de démocratie ! Où et que pèse la voix du peuple qu’il prétend représenter ? 

 

Et la « dénonciation » ne vient pas que de « nous » puisque même la Figaro a été « obligé de constater » : Il s’est posé en adversaire du système et c’est pourtant ce système qui permet à Donald Trump de devenir président des Etats-Unis. Alors que le milliardaire a remporté 290 grands électeurs, soit plus que la majorité absolue nécessaire pour être élu (270), Hillary Clinton, qui a reconnu mercredi soir sa défaite, a pourtant obtenu davantage de voix dans les urnes: 59.624.426 pour la candidate démocrate contre 59.424.248 pour le républicain. »

 

La messe est dite : la plus grande démocratie du monde, ou soit-disant telle, va être dirigée par un président élu non par le peuple mais par ces quelques « grands électeurs » sur lesquels ne peuvent planer que des doutes quant à leur(s) « intérêt(s) » vis à vis de cette élection !

 

Les Sex Pistols (référence sic..) avaient sorti un album intitulé « The Great Rock’n’ Roll Swindle » (La grande escroquerie du Rock’n’ Roll) , les Etats Unis, ne viennent-ils pas de sortir the great politique swindle   ?

 

Sans doute à méditer…

 

Ravachol

 

Il va sans dire que si vous voulez réagir à cet édito, vous pouvez et même devez le faire, soit en laissant un commentaire, soit en écrtivant à !

 

pascalberthier@montceau-news.com

 

Inutile de vous reidre que…

 

savoir

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




17 commentaires sur “Editorial”

  1. jasmin dit :

    Bonjour
    Et chez nous en FRANCE..

    LE FRONT NATIONAL..
    Premier parti de FRANCE et deux députés à l’Assemblée Nationale..!!!
    Qu’en pensez vous….
    Cordialement.

  2. Nonmerci dit :

    Bonjour,
    Vous oubliez une chose, un américain reste un américain,qu’il soit démocrate ou pas.
    Une autre aussi, le congrès est républicain depuis des lustres donc le président démocrate ne fait pas ce qu’il veut.
    Peut-il faire pire que d’anciens présidents ?

  3. henri dit :

    que voulez vus il on pris deux on qu un changement des promesse non tenu comme cher nous des belle parole on y vas en 2017 pour quoi pas sa ne peux ai tre pire si on veux vraiment du changement

  4. gilbert71 dit :

    on a pas a critiquer les Américains , chaque pays a sa constitution mais partout il y a un gagnant et un perdant , il faut s’y faire çà regarde qu’Eux après tout , il faut attendre ce qu’il va faire il faut dire que tout nos « journaleux etaient pour Mme Clinton  » et jasmin a raison ,çà déplait aussi aux memes ils feraient bien d’analyser pourquoi

  5. Realiste dit :

    Jasmin a très bien dit …. et pourtant je ne vote pas FN …

    Mais cela ne gène certainement pas l’éditorialiste de la particularité du système français.

  6. jean montceau dit :

    et c’est bien assez.

  7. Daniel Z dit :

    «  »voix de soit-disant « grands électeurs » » »

    La présidentielle américaine est une élection au suffrage universel indirect ; les électeurs désignent des représentants qui sont ensuite chargés d’élire le président et le vice-président.
    Et ces représentants sont appelés grands électeurs.

    Mais en France ?

    «  »Les sénateurs, élus au suffrage universel indirect, sont les « élus des élus », puisqu’ils sont élus par les « grands électeurs ». «  »

    Amitiés

    • pascal dit :

      A Daniel Z : Oui mais les Sénateurs français n’élisent pas le Président .
      Grosse différence.

      A Jasmin : Bien assez de 2 qui de toute manière n’apporte rien au débat ; à part être raciste , sans programme , un Parti a rayé du paysage.

      • Daniel Z dit :

        Bonjour Pascal.

        Ça paraissait évident non ?
        Simplement, cela existe aussi chez nous, pourquoi ?
        Sauf erreur, ce sont les américains qui décident de leur mode de scrutin non ?
        Nous pouvons penser qu’ils étaient informés ?
        Qui sommes nous pour leur donner des conseils ?

        « Un parti à rayer du paysage » : ces deux là représente le « raz le bol » de nombre de français. (6,5 millions exprimés à la présidentielle)

        Rayer ce parti de la carte ?
        Supprimer les partis, (qui émergent du peuple, en fonction de ce qu’il subit), ça s’est déjà fait sous Mussolini, Hitler, Staline, Pétain, Franco…..

        Votre conception de la démocratie ?

        L’évolution nationaliste étant planétaire, peut être faudrait il se poser d’autres challenges ?

        Amitiés

        • jean montceau dit :

          Et si le FN arrive au pouvoir,que restera t il de la démocratie?

          • Daniel Z dit :

            Bonjour Jean.

            Le F.N. ne peut arriver au pouvoir que démocratiquement, à l’issue de votes.
            Je crois que nous sommes d’accord ?

            En quoi ce parti serait il moins démocratique que ce qui existe aujourd’hui ?
            Regardez autour de vous. Il y a les paroles …. et les actes.

            Comment en sommes nous arrivés là sinon grâce à notre nonchalance, notre désintérêt envers la chose publique avec, au final, le vote pour des acteurs en fonction de leur médiatisation et non de leurs bilans ?

            Ne vous y trompez pas, Jean, nous ne sommes pas en démocratie mais en oligarchie.

            Cherchez la liste des « politiques » inculpés, condamnés, et toujours en place, quand ce n’est promus , les liens des uns et des autres, avec une mention spéciale pour cet acteur de théâtre (au sens propre) propulsé pour prendre la direction de l’ EPAD…

            L’heure est grave, Jean, mais l’existence du F.N. est peut être une chance, exactement comme la fièvre qui fait comprendre à l’organisme qu’il se passe quelque chose.

            Amitiés

          • jean montceau dit :

            Si je vous comprends bien, Daniel Z, le FN , c’est comme une fièvre qu’il faut combattre, alors, combattons le ensemble. Nous serons l’antibiotique…

    • chimel dit :

      slt ami ,

      les français ne changeront jamais ils font la morale et critiquent tout ceux qui procèdent d’une autre façon qu’eux . ils donnent tres volontiers des leçons de démocratie alors que chez nous , comme vous le soulignez ,les élections sénatoriales ressemblent souvent a des arrangements entre copains .

      je vous souhaite une bonne semaine .

    • chimel dit :

      PS :et je ne vous parle pas des élections de députés européen au scrutin de listes ou vous retrouvez tout ceux qui ont été rejetés par les électeurs .