Autres journaux :


vendredi 10 février 2017 à 11:09

Spécial Textile  : après la liquidation, quel avenir ? (Social – Politique)

La position de la section PCF du Bassin minier



 

« Par jugement du 2 février 2017, le tribunal de commerce de Chalon-sur Saône a prononcé la conversion en liquidation judiciaire de SPECIAL TEXTILE (SASU – Société par actions simplifiée unipersonnelle), 26 rue de Digoin à Montceau-les-Mines. Activité : fabrication d’éléments en matières plastiques pour la construction. Cette société (ex Bachmann) employait 40 salariés en mars 2011 et était en redressement judiciaire depuis décembre 2015. Le repreneur, la société Losberger, envisage de garder uniquement 16 salariés sur les 26 actuels.

 

 

Le Groupe Losberger, spécialisé au niveau international dans le domaine des constructions mobiles, appartient à la Holding KMH Industrie Service Holding GmbH Hambourg, Allemagne et possède des filiales en Allemagne, au Royaume-Uni, en France, en Italie, aux Etats-Unis, en Chine et au Brésil. Le Groupe Losberger possède 10 sites dans le monde et emploie 800 salariés. (losberger.com) Le site de Montceau-les-Mines, de 40 salariés à 16, restera-t-il en activité ?

 

 

La France en commun

 

« La question du pouvoir est posée en grand : celui des citoyennes et des citoyens sur la cité et sur la politique, celui des travailleuses et des travailleurs sur la production (…) La construction de ce monde du commun appelle à inventer une société de partage des avoirs, des savoirs et des pouvoirs (…) Le capitalisme financiarisé s’en prend frontalement aux salarié-e-s, de l’ouvrier au cadre (…) Dans notre pays, le désir de se libérer du capitalisme grandit. Notre peuple attend une proposition politique nouvelle. Loin d’une recherche désespérée du -grand soir- ou d’une gestion sociale-libérale, nous proposons un processus de transformation sociale fondé sur les luttes, les batailles d’idées et les conquêtes de pouvoirs (…) L’entreprise n’est pas la propriété des seuls porteurs de capitaux. De nouveaux droits d’intervention des travailleuses et des travailleurs dans l’entreprise, dans l’organisation du travail en son sein, comme dans les choix de gestion et de production doivent être inscrits dans la loi pour définir l’entreprise comme collectif de travail » (37ème congrès du PCF) »

 

Montceau-les-Mines, le 10 février 2017

 

 

 

pcf logo

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer