Autres journaux :



jeudi 20 avril 2017 à 10:45

« La France insoumise et créatrice avec Jean-Luc Mélenchon » (Politique)

Communiqué



On nous prie d’insérer :

 

« La France insoumise et créatrice avec Jean-Luc Mélenchon

 

 

Au bout de cette campagne de la dernière chance, c’est la vie qui doit gagner

 

 

Pourquoi « de la dernière chance » :

 

le réchauffement climatique, la destruction des forêts et la perte de biodiversité qui s ‘accélèrent de jour en jour sous la pression des grandes industries partout sur la planète

 

l’obésité et les cancers en constante progression sous l’effet de la pollution, de la malbouffe et de la pression sociale

 

l’individualisme, la compétitivité forcenée et la solitude qui poussent à la guerre ou au suicide

 

 

Tout ça pour quoi ?

 

Pour que quelques uns s’en mettent plein les poches, en régnant sur le monde par la peur que distillent partout les médias à leurs bottes.

 

 

Ce monde là est à bout de souffle !

 

Et partout en Europe, dans le monde et sur tout le territoire de notre belle France, des citoyens se sont levés en masse pour dire STOP à toute cette destruction, reprendre la main sur leur destin et reconstruire un autre monde, le NÔTRE !!!

 

 

Nous avons tout ce qu’il faut pour ça : le nombre, les idées, les compétences, l‘énergie, la volonté.

 

Il ne nous manque qu’une chose : faire revenir l’argent, ce fruit de notre travail à tous, qui a été kidnappé par des gens qui, après avoir profité de l’école gratuite payée par nos impôts à tous, vont placer les bénéfices des entreprises dans les paradis fiscaux pour échapper à l’impôt au lieu de les réinjecter dans l’économie réelle qui doit tous nous faire vivre.

 

La seule façon de récupérer cet argent est de changer les règles du jeu.

 

 

C’est tout le projet du programme de la France Insoumise :

 

d’abord écrire une nouvelle constitution, celle de la 6e république, dans laquelle sera prévue la révocation des élus qui n’auront respecté ni leurs engagements ni la loi, ainsi que l’interdiction de prendre à la nature plus que ce qu’elle peut reconstituer, et le droit pour chacun(e) de disposer de son corps d’un bout à l’autre de sa vie.

 

stopper définitivement la fraude fiscale et les fuites de capitaux

 

interdire les délocalisations

 

passer à 100% d’énergies renouvelables

 

développer l’agriculture bio

 

créer plus de 3 millions d’emplois pour la relance de l’activité, l’amélioration des services publics dans la santé et l’éducation, la fin des déserts médicaux, et la transition écologique

 

augmenter les salaires, imposer l’égalité hommes-femmes, et verser une allocation d’autonomie aux jeunes pour qu’ils puissent étudier sans devoir travailler à côté

 

créer un système fiscal juste par la mise en place de 14 tranches d’impôts

 

rembourser les soins à 100%

 

ramener la retraite à 60 ans

 

recréer la police de proximité pour une vraie sécurité au quotidien

 

 

130 économistes de haut niveau international ont appelé aujourd’hui à voter Jean-Luc Mélenchon en déclarant que c’est le vote sérieux et économiquement responsable, déclaration confortée par cette sentence récente du FMI : plus la fortune des riches s’accroît, plus la croissance est faible.

 

 

Retrouvez tous les détails du programme de la France Insoumise sur jlm2017.fr

 

 

et le clip officiel « 1 AN APRÈS L’ÉLECTION, CE QUI A CHANGÉ » :

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=Z6wIDOUDkao

 

 

 

 

illustration election 22 01 17

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




9 commentaires sur “« La France insoumise et créatrice avec Jean-Luc Mélenchon » (Politique)”

  1. Kikidilui dit :

    Et pour payer tout çà,vous allez augmenter la dette de 2200 milliards à combien????Il faut bien vous dire une chose,si les détenteurs des capitaux n’investissent plus en France,il y a de grosses raisons:çà ne rapporte plus,baisse du temps de travail avec plus de monde à payer,en augmentant les salaires,assistanat à outrance…la FRANCE est à fond de cale avec 30 ans de socialislme!

  2. marius8 dit :

    Mélenchon : Vers le péril rouge ?
    Depuis que les sondages placent Mélenchon comme possible troisième, voire comme possible candidat de second tour, les discours annonçant l’apocalypse se sont multipliés de toutes parts…
    En opérant une remontée fulgurante dans les sondages, Mélenchon devient désormais « l’homme à abattre » pour ses adversaires. Macron et Fillon n’ont de cessent depuis quelques jours de dénoncer son programme « communiste » ou « cubain »… Le Pen dénonce une politique qui laisserait la porte grande ouverte aux migrants… Même Hollande, qu’on avait presque oublié, s’est rappelé à notre bon souvenir pour mettre en garde contre la possible qualification de Mélenchon pour le second tour : « Il y a un péril face aux simplifications, face aux falsifications, qui fait que l’on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte », a-t-il notamment déclaré au Point. Mais Mélenchon n’inquiète pas seulement au sein de la classe politique, les éditorialistes et autre « bien-pensants »se sont également lâchés.
    Procès en fascisation
    À lire certains journaux, le danger Le Pen aurait disparu des radars, certains décrivant même Mélenchon comme tout aussi dangereux que la candidate d’extrême droite, voire plus si affinités. Ainsi le Point n’a pas hésité à faire de Le Pen et Mélenchon « les jumeaux du repli et de la ruine ». Dans les Échos, sous le titre « Tant de façons d’être fascistes », Roger-Pol Droit indique qu’« en matière de possible dérive autoritaire, le patron du Front de gauche n’a rien à envier à la patronne du Front national »… Dans le même journal, Dominique Seux, éditorialiste de France Inter et chantre de la pensée « économique » unique, assène : « Il est temps, vraiment temps, que les yeux se dessillent. Jean-Luc Mélenchon défend un projet insensé que peu de gens ont apparemment lu. »
    En conséquence, ne pas faire de différence entre les deux… c’est du coup participer à la dédiabolisation du FN et de leurs idées nauséabondes.
    Mais ce n’est pas tout : si « Maximilien Ilitch Mélenchon », comme le nomme très finement (!) le Figaro, était élu, ce serait le cataclysme : « explosion des impôts, des dépenses publiques et de la dette », confiscation des richesses… Bref, un emballement sans précédent… qui montre surtout que tous ces éditorialistes ou « spécialistes » n’ont pas bien lu le programme de Mélenchon, qui est moins radical que celui de Mitterrand en 1981.
    En effet, son programme économique est dans la ligne des préconisations actuelles du FMI, de l’OCDE, voir de la Commission européenne et de la BCE comme aime le dire l’économiste en chef des Insoumis, Jacques Généreux.

    • virginie85 dit :

      en parlant de s en mettre plein les poches il fera comme son grand kamarade CASTROqu il admirait qui a maintenu son peuple dans la misére…..lui par contre a sa mort sa fortune a été éstimée en centaine de millions de dollars ……quand au kamarade mélenchon son patrmoine se monte quand méme a 1 million d euro…..lol ..

    • chimel dit :

      bsr camarade ,

      le temps est peut etre venu d’arreter de prendre la totalité des français pour des « benets rouges » . ceux qui n’ont pas un bandeau idéologique sur les yeux se sont quand meme aperçu que jean luc melanchon s’est presque toujours trompé dans ses annonces retentissantes .
      -se prenant pour la nouvelle jeanne d’arc il a claironné il ya 2ans qu’il allait bouter hors du pas de calais marine le pen et ses affidés .le preux chevalier s’est pris la patée s’est enfuit piteusement et n’est jamais revenu au combat .
      – a grand vacarme il a hissé tsipras sur un piedestal et quelques jours plus tard son heros était devenu le meilleur éléve du FMI .
      -il a glorifié la victoire electorale de podemos et 7 mois plus tard les espagnols excedés de ne pas avoir de gouvernement depuis des mois ont réinstallé la droite aux commandes .
      -il a versé des pleurs abondants lors de la mort du dictateur cubain mais n’a pas eu un regard pour les 10.000 prisonniers politiques encore détenus dans les prisons castristes .
      -il nous a donné en exemple le régime chavez puis son successeur et en quelques années le premier détenteur mondial de reserves pétrolieres n’a plus que des cuves et des reservoirs vides tout comme le sont les rayons des magasins d’alimentation obligeant les habitants qui le peuvent a chercher leur nourriture dans les pays voisins et réçement la police tire sur les pauvres gens affamés qui manifestent .
      alors si votre candidat obtient malgré ce que disent les sondages le meme score qu’en 2012 ne soyez pas trop étonné .

      je vous souhaite tout de meme bonne chance

      • marius8 dit :

        Critiqué pour son absence de libertés et sa longue dépendance totale à l’économie soviétique, le régime castriste peut s’enorgueillir de sa politique de santé. Dans le cadre difficile de son isolement politique et géographique du fait de l’embargo, Cuba a su créer une politique de santé efficace et égalitaire de haut niveau, à comparer avec les autres Etats de la région.
        On a souvent présenté la santé comme étant la principale réussite du régime de Castro. Il n’est pas rare de lire que Cuba a un des meilleurs services de santé du monde. «A Cuba, la gratuité de la santé est consacrée dans l’article 50 de la Constitution de 1976 (réformée en 1992). Selon cette dernière, les Cubains doivent avoir accès gratuitement à tous les services hospitaliers, assistance stomatologie, plans de prévention ou campagnes de vaccination massives», rappelle le site Cubania.

        Mais derrière l’image d’Epinal du socialisme triomphant sur la petite île entourée d’ennemis capitalistes, il semble bien qu’après la prise de pouvoir par Castro et ses barbudos, le régime cubain a réussi à mettre sur pied une véritable politique de santé.

        Un nombre record de médecins
        «En 2012, Cuba a formé plus de 11.000 nouveaux docteurs, lesquels ont accompli leur cursus de six ans, au sein de ses facultés de médecine reconnues pour l’excellence de leurs enseignements. Il s’agit de la plus importante promotion médicale de l’histoire du pays, qui a fait du développement de la médecine et du bien être social les priorités nationales », explique un blog de Médiapart. Des chiffres qui montrent le succès de la politique de santé publique décrétée par Castro. En 1959, l’ile ne comptait que 6.000 médecins dont 3.000 fuirent le pays. Depuis 1959, près de 109 000 médecins ont été formés dans l’île.

        Les chiffres officiels semblent valider l’investissement fait par Cuba dans ce secteur. Le taux de mortalité infantile chez les nourrissons de moins d’un an est très faible à 4,5 décès pour mille nouveaux nés en 2010 (un taux approchant les résultats de plusieurs pays d’Europe et d’Amérique du Nord). En outre, l’espérance de vie s’élève à 77 ans, aussi élevée que dans les pays développés, indiquent les statistiques officielles. Ce résultat était considéré comme le meilleur de l’Amérique latine. Selon le Bureau National des Statistiques (ONE), «l’Île compte 1 médecin pour 147 habitants (incluant ceux qui travaillent via des missions de coopération internationale). Il y a 40 ans, ce chiffre approchait 1 pour 1400 habitants». Cuba possède un des plus haut taux de médecins pour 1.000 habitants. Un taux qui a augmenté de 611% en 50 ans.

        Chiffres l’OMS sur santé à Cuba
        Chiffres de l’OMS sur la santé à Cuba, en comparaison avec les résultats de la région.
        La première courbe montre les résultats de Cuba .

  3. catenaccio2 dit :

    Bonjour, (déjà)

    Je pense que Mr Mélenchon est le seul qui a un programme pour améliorer et penser à l’avenir de nos enfants, quand ont a un cerveau il faut s’en servir, l’argent et le capitalisme nous tuent à petit feux.

    Je voterai 0Mr Mélenchon sans hésiter et beaucoup de mon entourage même des indécis ou qui n’ont jamais votés , vont voter Mr Mélenchon pour une raison très importante, l’avenir de nos enfants!!!!

  4. marius8 dit :

    Tu en pense quoi de tes amis Virginie.Soupçons d’emplois fictifs : Marine Le Pen refuse toujours de se rendre à sa convocation devant le juge

    Le 31 janvier, la députée européenne s’est retrouvée en compagnie de son père dans les bureaux de la commission départementale de conciliation — organisme présidé par un magistrat, qui règle les différends entre fisc et contribuables. Pendant près de deux heures, l’un et l’autre, assistés de leurs avocats, ont plaidé leur cause commune sur le dossier de la valeur de Montretout. Et ce, malgré leur rupture sur le plan politique.

    Père et fille sont obligés de s’entendre tant leurs patrimoines respectifs sont confondus. En substance, le fisc reproche aux Le Pen d’avoir sous-estimé la valeur de leurs parts dans la SCI de Montretout, le domaine valant au moins, selon les services fiscaux, le double du montant affiché (2,5 millions d’euros selon l’estimation fournie par Jean-Marie Le Pen, contre 5 millions selon celle du fisc).

    Dans le livre Dans l’enfer de Montretout, paru le 1er mars , le journaliste Olivier Beaumont assure que la demeure a été évaluée à 6 millions d’euros en 2006 et en vaudrait aujourd’hui, « selon plusieurs professionnels à Saint-Cloud », près de 9 millions.

  5. gilbert71 dit :

    oui il est vraiment temps, que les yeux se dessillent pour dire stop a l’admirateur cubain (pourtant il était absent à ses obsèques ) bref de nous enfumer mais c’est un bon parleur et un refuge des déçus donc il fera combien aux législatives ? ce sera son vrai barometre