Autres journaux :


vendredi 21 avril 2017 à 10:11

Réunion publique de « Montceau ma vie » (Montceau – Politique)

«Travaux, entretien, propreté, actions quotidiennes et rapports avec la CUCM dans le cadre de ces actions»



 

Un assez nombreux public pour cette une réunion publique organisée par Montceau ma vie sur le thème : « Travaux, entretien, propreté, actions quotidiennes et rapports avec la CUCM dans le cadre de ces actions ».

 

Nous rencontrons des responsables d’associations ou de partis politiques, des élus.

 

Le Président Talpin a invité Gérard Gronfier, Maire Adjoint et Michel Furno, Conseiller Municipal délégué aux travaux, pour animer la présentation du thème et ensuite répondre aux diverses questions de l’assemblée.

 

En effet, le Président Talpin explique que des précisions sont nécessaires sur la répartition des responsabilités des élus ayant maintenant en charge l’ensemble des attributions municipales réglant les problèmes évoqués.

 

 

Le Maire Adjoint Gérard Gronfier commence par rappeler que c’est à la suite de la démission de l’Adjoint en charge des domaines précités, que Madame le Maire a entendu répartir les missions entre 3 de ses élus.

 

 

Tout ce qui concerne les services techniques (bâtiments et Espaces verts), la voirie, l’éclairage public, la propreté, la proximité et les relations avec la CUCM, a été dévolu à Gérard Gronfier.

 

 

Guy Souvigny a pris en charge l’urbanisme ce qui est complémentaire de ses attributions actuelles et Michel Furno s’est vu confier le suivi des travaux et des marchés passés dans ce domaine.

 

 

Gérard Gronfier commence par expliquer au public qu’en ce qui concerne l’entretien des bâtiments il existe deux solutions.

La première c’est la régie avec les services municipaux qui possèdent les compétences et les professionnels adéquats mais pas forcément les moyens techniques pour les très gros chantiers, et qui surtout ont suffisamment à faire avec le programme d’entretien d’un patrimoine très important et pas forcément en état ou aux normes.

 

 

La seconde c’est la passation de marchés avec des entreprises.

 

Gérard Gronfier appuie sur le fait que la ville essaie de faire travailler au maximum des entreprises locales, du bassin minier ou du département.

C’est Michel Furno qui est ensuite chargé du suivi des chantiers : il en cite certains comme la Maison médicale pluridisciplinaire, les berges du Lac, la résidence des peupliers, la création du Fitness des grands parcs, etc.

 

 

Il présente aussi les travaux en cours comme la 3ème tranche des berges du lac du plessis avec installation de toilettes public et de coffrets électriques.

 

 

Ensuite Gérard Gronfier intervient sur le problème, crucial pour beaucoup, de l’éclairage public. Il souligne qu’il s’agit là d’une délégation de service.
Le réseau est formé de 4500 points lumineux et 90 coffrets. Le coût annuel en énergie est de 300 000€ et le coût d’entretien de 125 000€.
D’où sa préoccupation de faire diminuer tous ces coûts. Première action enclenchée : un diagnostic pour permettre ensuite le renouvellement des sources lumineuses. Il y aura grâce à cela de substantielles économies tout en maintenant ou améliorant le service.

En ce qui concerne le travail avec la CUCM au travers des réunions mensuelles appelées « Territo » l’élu explique qu’il faut trouver un juste équilibre dans les relations. On peut penser qu’il parle là de diplomatie.

 

 

Chaque mois des élus de la CUCM et de la ville, des fonctionnaires de la Ville et de la CUCM, la police municipale, se rencontrent pour traiter des problèmes dits de proximité (trous dans chaussée ou trottoirs, arbres à tailler, problèmes de propreté urbaine, etc…)
Là aussi s’élaborent et se décident des réponses à des problèmes spécifiques de fonctionnement de l’espace public.
Un exemple : accès et parking pour ADJ, Médiathèque et espace Jeunesse. Des difficultés de stationnement, de circulation, etc. se posaient. Des travaux ont été arrêtés de concert et sont en cours d’exécution.

 

 

Gérard Gronfier explique le fonctionnement des services techniques et met en exergue le travail fait pour donner les moyens matériels, assurer l’autonomie des équipes au niveau de la flotte de véhicules et ainsi diminuer très sensiblement les coûts directs et indirects pour le budget municipal.

L’adjoint passe ensuite aux modalités d’établissement des listes de priorités d’interventions sur les voiries par la CUCM qui a seule la compétence. Bien sur les demandes sont bien plus nombreuses que les crédits attribués, mais les élus travaillent à améliorer les choses au maximum.

Il explique aussi comment fonctionne le service des espaces verts qui gère ces derniers en milieu urbain, qui a la responsabilité des stades et des sites miniers et bien sûr l’entretien des cimetières.

 

Pour ces derniers il explique qu’il a fallu moderniser les systèmes de contrôle des accès en posant des barrières à badges pour améliorer la sécurité, ralentir les dégradation des voiries et limiter les incivilités.

 

Michel Furno, en ce qui concerne les espaces verts, rappelle des chiffres éloquents : 280 ha en comprenant les grands parcs, 27,2 ha concernés par le plan de désherbage.

 

 

Les questions sont nombreuses, elles portent essentiellement sur des points de détail des sujets abordés, ou sur des cas particuliers.

 

Une réunion studieuse où semble-t-il chacun a pu s’exprimer.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

ma vie 2104172

 

ma vie 2104173

 

 

ma vie 2104174

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer