Autres journaux :



mercredi 14 juin 2017 à 10:47

Après le premier tour des législatives (Politique)

Europe Écologie - Les Verts Bourgogne prend connaissance des résultats des élections législatives et en tire ses conclusions... Soutien aux seuls députés sortants de gauche qualifiés face à la République En Marche et "barrag"e au FN !



Deux des responsables du « mouvement » nous prient d’insérer :

 

 

 

« Globalement, nos résultats aux législatives restent quasi-stables, comparés à ceux de 2012, dans un contexte compliqué pour la gauche et les écologistes.

 

EELV Bourgogne remercie les électeurs qui lui ont fait confiance. Au delà des élections, tous les indicateurs le montrent : l’écologie est incontournable. Elle fait déjà partie du paysage politique et quotidien des Françaises et des Français. Les mesures que nous proposons pour le climat, la biodiversité, la santé, la solidarité restent pertinentes.

 

Nous continuerons de les défendre avec toutes celles et ceux qui se mobilisent au quotidien pour des modes de vie plus soutenables.

 

Cependant l’abstention record, un électeur sur deux ne s’étant pas présenté pour voter, traduit la défiance des Françaises et des Français envers le système politique actuel. Elle illustre la faillite du présidentialisme de la V-ème République qui, paradoxalement, se renforce avec le risque d’une assemblée où la pluralité des expressions politiques est menacée. C’est pourquoi, nous appelons encore de nos vœux une VI-ème République, où toutes les sensibilités politiques seront représentées de manière juste à l’aide du scrutin proportionnel. Cela redonnera du sens aux élections.

 

Les partis traditionnels, notamment le parti socialiste qui porte une part de responsabilité dans cette situation, sortent affaiblis de cette séquence électorale. En revanche, le mouvement d’Emmanuel Macron a séduit un tiers des électeurs.

 

Pour autant, les résultats du premier tour, qui mettent en avant La République En Marche, montrent une tendance à l’hyper-présidentialisation. De plus, les premières déclarations du gouvernement suscitent de fortes inquiétudes : démantèlement du code du travail, caricature de dialogue social, gouvernance par ordonnances, état d’urgence en partie intégré dans le droit commun, remise en cause de l’État de droit, … Des projets aussi autoritaires et les menaces sur les droits fondamentaux appellent à une forte mobilisation citoyenne.

 

EELV Bourgogne souhaite que la pluralité politique soit préservée et, nous l’espérons, débouche sur une opposition démocratique et des propositions alternatives entendues.

 

A ce titre, nous soutenons les seuls députés sortants de gauche qui se sont qualifiés face à la République En Marche au second tour : Christian Paul dans la Nièvre et Cécile Untermaier en Saône-et-Loire.

 

Par ailleurs, nous ne pouvons accepter le moindre risque que le FN accède à l’Assemblée. Nous appelons sans ambiguïté à faire échec à l’extrême-droite, là où le FN est qualifié pour le second tour, c’est à dire en Côte d’Or et dans la Nièvre.

 

EELV Bourgogne reste bien entendu mobilisé pour porter les propositions des écologistes dans le débat public et auprès des Françaises et des Français. »

 

 

Claire MALLARD et Christophe BOUDET, co-secrétaires régionaux

 

Nathalie CHARVY et Mourad LAOUES, porte-paroles régionaux.

 

 

 

new EELV BFC 02 03 16

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Après le premier tour des législatives (Politique)”

  1. Daniel Z dit :

    Êtes vous crédibles ? Tentez vous d’être comiques ?

    Vous faites partie, oh combien, de ces partis traditionnels qui sont responsables de la situation actuelle.

    Europe Ecologie-Les Verts, un parti en miettes, conclusion d’une enquête Le Monde.

    Un parti en tout point miné, comme le P.S., par des égos bien injustifiés.

    Au fait, vous être informés, M. Hulot ne serait il pas ministre, lui qui faisait si peur à vos éléphants ?

    Amitiés

  2. cntrbbl71 dit :

    Plein accord avec Daniel Z.

    Et ce souhait d’une proportionnelle intégrale, rien de mieux pour rendre le pays ingérable, ne jamais réformer, péricliter encore plus… à l’image de ce parti…