Autres journaux :



jeudi 15 juin 2017 à 19:02

« Donner aux policiers de Chalon et de France les moyens d’assurer notre sécurité » (Politique)

Communiqué de Gilles Platret, candidat aux législatives sur la 5ème circonscription de Saône-et-Loire !



 

Le candidat nous prie d’insérer :

 

 

« Le syndicat unité SGP Police ayant à juste titre interpelé les candidats aux législatives sur les conditions d’exercice du métier de policier au sein du commissariat de Chalon, j’ai souhaité pouvoir rencontrer très rapidement ses représentants.

 

 

Cette rencontre s’est déroulée cet après-midi en présence de Laurent Chauvenet et Stéphane Gayte et s’est montrée très digne d’intérêt, faisant suite aux échanges que j’ai déjà pu nourrir avec les policiers nationaux par le passé et au souci constant que j’ai montré comme maire de Chalon-sur-Saône d’assurer au mieux de la sécurité de nos concitoyens.

 

 

Nous avons ainsi abordé un point central pour les policiers, leurs revendications « pour pouvoir travailler afin de rendre un service public honorable ».

 

 

Il ne s’agit donc pas de revendications catégorielles ou corporatistes, mais de l’expression du souci qu’ont les policiers de pouvoir exercer leurs missions dans des conditions leur permettant de les accomplir pleinement.

 

 

La décrue du nombre de policiers (de 165 fonctionnaires de police à Chalon en 2009 à 129 actuellement) génère de la tension dans le fonctionnement de l’ensemble des services et met à mal l’impératif de proximité sur le terrain.

 

 

Si les policiers ont une véritable conscience professionnelle qui les honore et les amène à accepter des conditions de travail parfois limite, ils demeurent soumis à un rythme très intense. Le nouveau système de « vacation forte » leur permet sans aucun doute de bénéficier d’un cycle de travail plus adapté que par le passé à leur vie sociale et familiale, mais il ne peut tout régler à lui seul.

 

 

Cette tension sur les effectifs se ressent également de façon quasi-mécanique sur l’allongement des délais nécessaires pour traiter les dossiers des plaignants.

Les travaux de rénovation effectués récemment au commissariat de Chalon ont certes apporté une amélioration Des conditions de travail des policiers, mais l’état de leurs véhicules laisse vraiment à désirer et appelle un renouvellement urgent du parc.

 

 

Cette rencontre ayant donné lieu à de longs échanges, j’ai indiqué aux deux représentants syndicaux la façon dont je concevais les choses. La nécessité me paraît aujourd’hui criante de pouvoir augmenter les effectifs de police pour assurer normalement la sécurité de nos concitoyens, qui plus est dans le contexte d’agitation communautariste et de menaces terroristes qui est désormais celui de la France.

 

 

Je propose donc tout à la fois d’augmenter les effectifs des forces de l’ordre de 10.000 postes supplémentaires et de réarmer l’État sur le plan pénal. Cela passe par l’abaissement de la majorité pénale des mineurs récidivistes à 16 ans, par le retour des peines-plancher automatiques afin de sanctionner les récidivistes, par la suppression des réductions automatiques de peine en prison et par la construction de 16.000 nouvelles places de prison en renforçant dans le même temps les effectifs des personnels pénitentiaires.

 

 

C’est par ces mesures fortes que nous recréerons un climat de sécurité dans notre pays en permettant aux personnels de Police nationale, au même titre que les autres forces de l’ordre, d’assumer pleinement et résolument la mission qui est la leur. »

 

 

 

pla 15 06 17

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer