Autres journaux :



jeudi 14 septembre 2017 à 05:48

« Sauvons le code du travail !’ (Politique – social)

La France Insoumise du Bassin Montcellien annonce une 'marche contre le coup d'état social'...



On nous prie d’insérer :

 

 

 

« Le gouvernement veut détruire le code du travail par « ordonnances » (c’est -à-dire en écrivant la loi à la place des députés). La loi ne fixera plus rien, toutes les règles sociales se décideront dans l’entreprise !

 

 

C’est « open bar » pour le MEDEF :

 

la fin du CDI en rendant les licenciements plus faciles et moins chers et en ajoutant un nouveau contrat (le contrat de chantier à durée limitée sans prime de précarité ni limite de nombre).

 

Des conditions de salaire et un temps de travail négociés entreprise par entreprise sans limite légale.

 

 

C’est toujours plus d’efforts pour le peuple et toujours plus de cadeaux pour l’oligarchie.

 

 

Ne laissons pas faire !

 

La préférence pour les riches, ça suffit !

 

Macron est le nouveau président des ultra-riches. Il va prendre 60 euros par an aux bénéficiaires d’aides au logement et augmenter la CSG pour tous, notamment pour les retraités et les fonctionnaires. Mais dans le même temps, il va supprimer l’impôt sur la fortune des riches actionnaires pour leur rendre 3 milliards d’euros par an !

Ne le laissons pas vider les poches du peuple pour gaver les riches ! Mieux vaudrait partager équitablement les richesses et rendre l’impôt plus juste !

 

 

Libre-échange avec le Canada :

 

imposons un référendum !

 

 

 

Macron a dit oui : le 21 septembre prochain, l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (traité CETA) va enter en vigeur avant même que la France ne l’ait ratifié ! C’est un traité dangereux, qui menace 200 000 emplois en Europe, nos productions agricoles de qualité et notre environnement. Il donne des privilèges aux multinationnales pour attaquer les Etats devant les tribunaux privés.

 

La France peut encore dire non ! Pour que ce traité s’applique de façon « définitive », une loi est nécessaire. Ne laissons pas Macron entériner ce traité. Imposons un référendum pour rejeter ce traité et agir, au contraire, pour un protectionnisme solidaire, social et écologique !

 

 

Marche contre le coup d’état social

 

 

samedi 23 septembre

 

14h

 

PARIS

 

Place de la Bastille

 

 

logo France Insoumise 13 09 17

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “« Sauvons le code du travail !’ (Politique – social)”

  1. Nikola dit :

    Ne serait-il pas d’abord plus urgent de simplement « sauver le travail » ?

    Le territoire communautaire a connu récemment de nombreux licenciements … Pourtant , malgré un important taux de chômage , un industriel réputé établi zone du monay à st Eusèbe ne peut pas développer sa production par manque de candidatures aux postes qu’il propose .

    Paradoxe troublant …

    cordialement

    • loupblanc dit :

      encore faut il que la qualification corresponde au poste
      n’est pas maçon , charpentier , plombier , boulanger , boucher , ingénieur , enseignant , etc……… qui veut et opérationnel de suite
      quand vous voyez des BAC + 5 avec soit disant  » travail assuré  » ne trouvant pas de poste , et faire des boulots payés au smic…..
      il ne faut pas s’étonner qu’ils quittent la France pour se vendre ailleurs

      • Nikola dit :

        Travailler dans l’entreprise en question ne requiert pas d’être hautement qualifié .
        Le protocole d’assemblage des véhicules frigorifiques étant basé sur une préfabrication poussée de pratiquement tous les éléments , ce travail peut être assumé par n’importe quel travailleur issu des métiers de l’industrie .

        Le travail n’est pas forcément synonyme de qualification , c’est aussi et avant tout une question de motivation .

        cordialement

        • Daniel Z dit :

          Oui, Nikola, mais que doit on comprendre par « motivation » ?

          L’immense majorité des salariés va t’elle travailler par plaisir ou par nécessité ?
          Quelle est la finalité du « travail » ?

          Nous sommes dans un régime libéral, alors soyons cohérents.

          Il existe une solution pour trouver de la « viande à produire » : il suffit d’augmenter les salaires pour les emplois non pourvus, et les diminuer là où il y a pléthore non ?

          Amitiés