Autres journaux :



mercredi 4 octobre 2017 à 03:05

Les retraités CGT du bassin minier à la rencontre de leur député (Politique – social)

Des questions et les réponses de M. Raphaël GAUVAIN



 

On nous prie d’insérer :

 

 

À l’initiative du syndicat multipro retraités CGT, et suite à la décision prise lors de notre réunion du 4 septembre 2017, nous avons rencontré le député de notre circonscription : Monsieur Raphaël GAUVAIN, du groupe parlementaire « La République en Marche ». Vingt-quatre camarades retraités étaient présents à cet
entretien.

 

Trois principales revendications, ainsi qu’une intervention de nos camarades retraités mineurs, ont été abordées.

 

Perte du pouvoir d’achat :

 

La perte du pouvoir d’achat depuis plusieurs années devient insupportable pour les retraités. Le recul de notre pouvoir d’achat est évalué à près de 20% en 12 ans. La CGT revendique depuis longtemps une augmentation mensuelle de 300€ pour tous les retraités, ce qui ne représenterait qu’une compensation de la
perte de notre pouvoir d’achat. Notre demande d’augmentation se justifie par la non revalorisation des retraites depuis avril 2013, la création de la taxe CASA (contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie) pour les retraités imposables, l’augmentation de la TVA de 19,60% à 20%, la suppression de la demi-part fiscale pour les familles de trois enfants et plus, ainsi que pour les veuves et veufs.

 

Réponse du Député :

 

Je prends note et je fais remonter vos doléances, je suis à votre écoute et je vous donnerai des réponses. Hausse de la CSG de 1,7 point au premier janvier 2018 :

 

C’est encore une ponction supplémentaire pour 60% des retraités. Cette hausse concerne les retraités à partir d’une retraite de 1200€ mensuel (brut ou net, le Député ne sait pas !) soit 20,40€ de moins par mois pour cette retraite de prétendu nanti. Pour la CGT, la CSG est un impôt et non un salaire différé. Donc, cet impôt peut être utilisé pour financer la Sécurité Sociale (c’est permis de rêver) ou l’intervention de nos forces armées au Mali ou ailleurs. L’augmentation de la CSG de 1,7 point représente 25% de plus que le taux de la CSG actuelle.

 

Réponse du Député :

 

Il comprend nos revendications et notre inquiétude ; il transmettra. Pas d’autre commentaire sur ce sujet. Baisse de l’APL :

 

La CGT s’oppose fermement à la baisse mensuelle de l’APL de 5 €. Une fois de plus, ce sont les retraités les plus précaires qui seront pénalisés. Ils devront bientôt aller aux Restos du Cœur pour subvenir à leurs besoins, et cela bien souvent après avoir cotisé plus de 40 ans pour percevoir leurs retraites.

 

Réponse du Député :

 

Pas de réponse, il semble trouver ça normal !

 

Régime Minier :

 

Le régime minier a développé une offre de soins de qualité au cœur des populations. Tous les centres de santé de la mine sont agréés et ouverts à tous les publics depuis 2005. Fin 2010, un projet de centre de santé regroupant toutes les spécialités : médecine de base, médecin spécialiste, cabinets dentaires, soins infirmiers …etc a été voté à l’unanimité par le Conseil d’Administration de la CARMI EST. Ce centre multidisciplinaire de santé est ouvert au public depuis le premier juillet 2017 avec des médecins salariés de secteur 1 sans dépassement d’honoraires. La pharmacie minière doit être transférée prochainement au Centre.

 

La CGT ainsi que toutes les organisations syndicales minières revendiquent l’ouverture de cette pharmacie à toutes les personnes se soignant au Centre de santé.

 

Réponse du Député :

 

Le Député demande qu’on lui écrive un courrier à ce sujet et promet qu’il interviendra sur ce dossier.

 

Conclusions

 

Le Député semble à notre écoute et nous promet de faire remonter nos revendications et demandes. Nous lui faisons remarquer la montée en puissance de la colère et de la mobilisation des retraités. 650 manifestants à Mâcon le 28 septembre, 3500 consultations exigeant la revalorisation des retraites et l’abandon de la hausse
de la CSG qui ont permis un dialogue constructif entre la Cgt et les retraités.

 

Il nous a écoutés, il nous a entendus, mais nous avons la certitude qu’il appliquera la politique que le gouvernement Macron/Philippe lui dictera.

 

Ceux qui nous gouvernent ont retenu la citation de Colbert :« Il faut plumer l’oie sans qu’elle crie.»

 

MOBILISONS-NOUS ENCORE PLUS NOMBREUX POUR EXIGER NOTRE DÛ !

 

 

 

 

cgt 03 10 17

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Les retraités CGT du bassin minier à la rencontre de leur député (Politique – social)”

  1. roussillon dit :

    ….Il faut faire revenir les talents, assassinés d’impôts en France..Il faut tout changer pour tout conserver….