Autres journaux :



mercredi 1 novembre 2017 à 11:01

Exclusions (Politique)

Des constructifs de Saône-et-Loire



 

On nous prie d’insérer :

 

 

 

Exclus pour servir la France.

 

Après des mois de « sketchs », terme désigné par les journalistes, la sanction est tombée.

 

Les députés Constructifs, Franck RIESTER et Thierry SOLÈRE ainsi que les ministres étant encartés LR dont le Premier d’entre eux, Édouard PHILIPPE, ont été exclus.

 

Le bureau politique des républicains en a décidé ainsi.

 

Loin d’être une surprise, cette nouvelle ne nous réjouis pas, elle démontre le côté sectaire et ultraconservateur que prend la ligne des républicains dirigée aujourd’hui par Bernard ACCOYER.

 

Alors que certains sont exclus pour mettre leurs énergies au service du pays, d’autres, comme Christophe BILLAN, président de Sens Commun, affirmant notamment que « l’on ne peut pas être Français sans être chrétien » sont maintenus dans le parti malgré des écarts inacceptables selon nous.

 

L’heure est à la construction.

 

Comme annoncé dans les médias par le président des constructifs, Franck RIESTER, nous sommes désormais très actifs à la construction d’un parti de la droite et du centre comprenant, ex-LR, UDI et indépendants. Cette nouvelle entité reprendra nos valeurs historiques en gardant surtout une digue infranchissable voulue par le RPR et l’UMP envers les partis et mouvements « d’extrême droite ».

 

Nous serons prêts à accueillir tous les militants, sympathisants ainsi que les élus ne se retrouvant plus sous cette nouvelle direction que prend la droite des Républicains bientôt dirigée vraisemblablement par Laurent Wauquiez. »

 

ALEXANDRE HEMERY
PRÉSIDENT DES CONSTRUCTIFS DE SAÔNE-ET-LOIRE

 

 

 

 

 

logo les constructifs 05 10 17

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “Exclusions (Politique)”

  1. gilbert71 dit :

    désolé on ne peut pas avoir deux casquettes ,l’une dedans quand çà va bien et une autre quand çà va mal . il faut CHOISIR et repasser devant les électeurs car les résultats ne seront pas les mèmes

  2. clovis dit :

    c’est tout a fait normal qu’ils soient exclus, ils ont été élus en temps que LR et ensuite ils vont a la soupe chez le voisin pour moi ils ont TRAHIS leurs électeurs , qui je l’espère ne leurs pardonneront pas et les sanctionneront a la prochaine élection

  3. moijedisca dit :

    certains maires de la cucm , élus sous l’étiquette socialistes, ont fait allégeance à la REM, trompant ainsi leurs électeurs, qu’en pensent les ( s’il en reste) socialistes locaux et les électeurs considérés comme fainéants, les autres!, ceux qui sont déclarés comme foutant le bordel alors qu’ils défendent leurs acquis tellement mis en avant ( mais c’était avant) par ces élus qui devraient démissionner et se représenter devant les électeurs, quid des ex majorités ps??

  4. Bernard_Gui dit :

    Bof, tant que ce n’est que la droite qui s’auto-détruit, je me contenterait de citer votre ancien chef, Jacques Chirac :
    « Ça m’en touche une sans faire bouger l’autre »

  5. Cyrille71300 dit :

    « Ce n’est pas la gauche, la France ! Ce n’est pas la droite, la France ! Naturellement, les Français, comme de tout temps, ressentent en eux des courants. Il y a l’éternel courant du mouvement qui va aux réformes, qui va aux changements, qui est naturellement nécessaire, et puis, il y a aussi un courant de l’ordre, de la règle, de la tradition, qui, lui aussi, est nécessaire. C’est avec tout cela qu’on fait la France. Prétendre faire la France avec une fraction, c’est une erreur grave, et prétendre représenter la France au nom d’une fraction, c’est une erreur nationale impardonnable. »

    Charles de Gaulle -13 mai 1958

    Servir un parti c’est bien, servir son pays c’est largement mieux, travailler avec d’autres qui n’ont pas les mêmes opinions pour faire réussir la France, j’appelle cela du courage.

    Cyrille.C