Autres journaux :



lundi 18 décembre 2017 à 16:45

Les forêts de Bourgogne Franche-Comté n’ont pas vocation à être des usines à bois

Communiqué d'EELV BOURGOGNE - FRANCHE COMTE



 

« Suite à la manifestation nationale du collectif SOS forêt à Paris le 12 décembre, EELV appelle à une gestion écologique de la forêt notamment en Bourgogne Franche-Comté.

 

La Région Bourgogne Franche-Comté doit se doter d’une politique forestière à travers un plan régional pour la forêt et le bois. Il s’inscrit dans une déclinaison du plan national. L’ensemble du mouvement écologiste est mobilisé pour participer à son élaboration en apportant une attention toute particulière à la place de la biodiversité et à la gestion durable de nos massifs. Or, la stratégie du plan national repose sur une orientation essentiellement économique négligeant l’urgence des enjeux climatiques et de la reconquête de la biodiversité.

 

 

Pourtant, au delà des acteur-rices de la filière bois, les citoyen-nes attendent du monde politique issu du sommet du Climat que les orientations politiques s’emparent de ces enjeux où la forêt joue un rôle essentiel. Depuis plusieurs mois, l’ensemble du mouvement écologiste s’emploie à concilier fonctionnalités environnementale et activités économiques.

 

EELV souligne que la Région et l’Etat ont mis en oeuvre, en Bourgogne-Franche-Comté, une démarche de consultation/concertation avec l’ensemble des acteurs de la forêt. Lors de la deuxième plénière du Comité régional Forêt – Bois, un ensemble de propositions a fait l’objet de discussion
entre les diverses forces vives de la forêt.

 

EELV salue les dimensions intégrées désormais au plan faisant suite aux propositions de l’écologie citoyen-nes et politique et à la volonté de la Région Bourgogne Franche-Comté et de l’Etat.

 

Cependant, la préservation de la ressource, de la biodiversité et la gestion écologique de la forêt devra se traduire à travers des objectifs opérationnels pour ne pas se réduire à de grands principes.

 

Aussi, nous demandons d’une part l’intégration des mesures dans un programme d’actions défini et d’autre part qu’il soit veillé à la cohérence écologique globale du futur document. Nous considérons également que l’association d’enseignants chercheurs apporterait une dimension scientifique indispensable pour anticiper les aléas climatiques à venir.

 

Dans le cadre de la concertation, EELV a fait part de mesures essentielles visant à assurer le rôle majeur des forêts dans la lutte contre le changement climatique. Elles constituent, entre autres, des puits de carbone qui stockent le dioxyde de carbone et rafraîchissent l’air.

 

Nous demandons une vigilance à ce que le développement de la filière bois-énergie soit encadrée, que la régénération naturelle des forêts et la biodiversité patrimoniale et ordinaire soient préservées et qu’une stratégie carbone soit intégrée par le biais d’indicateurs. Ces mesures devront faire l’objet d’objectifs dans le plan afin que les acteurs économiques tiennent compte de ces mesures dans leurs activités. »

 

 

 

 

Claire MALLARD Christophe BOUDET co-secrétaires régionaux EELV BOURGOGNE

 

Brigitte MONNET et Philippe CHATELAIN co-secrétaires régionaux EELV – FRANCHE COMTE

 

 

 

 

 

new EELV BFC 02 03 16

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Les forêts de Bourgogne Franche-Comté n’ont pas vocation à être des usines à bois”

  1. boris dit :

    Tout a fait d’accord avec ses propos, comme ca, le petit Nicolas pourra aller se balader en foret avec son 4X4tout pourri !!!