Autres journaux :



jeudi 8 février 2018 à 03:05

EELV Bourgogne (Politique – Environnement)

"Priorité aux transports du quotidien, abandon de certains grands projets routiers et ferroviaires inutiles : le choix des écologistes est en partie validé !"



 

On nous prie d’ins√©rer :

 

 

Apr√®s l‚Äôabandon du projet d’a√©roport √† Notre-Dame-des-Landes, c‚Äôest au tour du¬†TGV Paris-Orl√©ans-Clermont-Lyon (POCL) et de la LGV Rhin-Rh√īne d’√™tre¬†abandonn√©s, sans cr√©dits, jusqu‚Äôen 2038 au moins ! La politique du tout TGV avait¬†cr√©√© une v√©ritable fracture ferroviaire, favorisant les grandes m√©tropoles mais¬†laissant √† l’usager quotidien un r√©seau de plus en plus mal desservi et d√©grad√©. Le¬†Conseil d’Orientation des Infrastructures a remis le 31 janvier 2018 √† √Člisabeth¬†Borne, la Ministre des Transports, son rapport sur les priorit√©s en mati√®re d‚Äô¬†infrastructures de transports.

 

On y trouve un constat d’√©chec des tentatives de diminution de l’usage de la voiture individuelle, constat dress√© par les √©cologistes depuis longtemps.

 

Trois scenarii ont¬†√©t√© √©tudi√©s. Le premier rafistole et bouche les plus gros trous. Le second modernise¬†et r√©nove le patrimoine existant, il r√©pond mieux aux besoins de transports du¬†quotidien. Le troisi√®me relance de grands projets routiers et ferroviaires. M√™me s’il¬†est insuffisant, le deuxi√®me sc√©nario pr√©serve l’avenir, et n’engage pas la France¬†dans de grands projets inutiles, co√Ľteux, nuisibles √† la sant√© et au climat. Au¬†contraire, il conforte une politique des transports plus s√Ľre, moins polluante et au¬†service de tous, soutenue par les √©cologistes depuis toujours.

 

A ce titre, nous pr√©conisons la r√©alisation de la Voie Ferr√©e Centre Europe Atlantique¬†dans sa globalit√© et au plus vite comme le pr√©conisent en partie les sc√©narios 2 et 3¬†du rapport, c’est √† dire d√®s la p√©riode 2018-2022. Le choix d’une ligne est-ouest¬†efficace et de la modernisation des r√©seaux est beaucoup plus adapt√© aux besoins¬†des usagers et au d√©veloppement √©conomique que des projets fastueux, co√Ľteux et¬†finalement irr√©alisables.

 

De plus, l’attractivit√© de Dijon M√©tropole serait renforc√©e gr√Ęce √† la modernisation de¬†la ligne Dijon-Modane, participant aussi √† d√©sengorger le nŇďud lyonnais, si¬†important pour les TER de Bourgogne Franche-Comt√©. En revanche, l’exploitation¬†priv√©e de la RCEA, comme le recommandent les trois sc√©narios, n’est pas notre¬†choix. Cette route ne doit pas √™tre privatis√©e, elle doit √™tre s√©curis√©e.

 

Europe Ecologie Les Verts appelle maintenant le gouvernement √† porter une vraie¬†politique des transports du quotidien accessible √† tous, et √† mettre en coh√©rence ses¬†choix budg√©taires avec cet objectif, pour faire mieux vivre les territoires. »

 

Claire Mallard, co-secrétaire régionale

 

Nathalie Charvy et Mourad Laoues, porte-parole régionaux

 

 

 

new EELV BFC 02 03 16

 

 

 

 

 

 


 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “EELV Bourgogne (Politique – Environnement)”

  1. Josall71 dit :

    Les projets concernant la S et L ont ceci de particulier qu’ils se d√©velopperont rapidement…si les d√©fauts de financements de l’Etat et de la SNCF sont combl√©s par les collectivit√©s locales; donc par nos imp√īts locaux! Pour la VFCEA « projet d’autoroute ferroviaire » traversant villages et parcs r√©gional les « verts sont par trop optimistes. Seule la r√©g√©n√©ration, sans am√©lioration ni √©lectrification, est envisag√©e et encore par phases, en d√©calant les dates et surtout sans assurance que bruits et vibrations seront r√©duits (merci pour les riverains!). Et cela si la R√©gion pallie les manques de fond de R√©seau Ferr√© de France; ce qui reviendrait √† financer un concessionnaire louant des voies qu’il n’entretient pas! Encore un transfert de charges qui ne sera pas ou que tr√®s peu compens√©! Donc √† la charge des budgets des collectivit√©s locales d√©j√† pressur√©es par d’autres restrictions. A noter que la Commission « Duron » ne comportait pas de repr√©sentant de la S et L et n’en a consult√© aucun!

  2. loupblanc dit :

    tous les partis qui donnent des recommandations ont eu le pouvoir ,
    pour 2200 milliards de dettes , en laissant le pays en faillite , car si nous √©tions une entreprise , le d√©p√īt de bilan serait d√©j√† tomb√© avec une situation structurelle .
    Faire un budget avec un d√©ficit de 80 milliards rel√®ve de l’utopie .
    avant tout sujet on devrait se poser la question , vieille m√©thode scolaire d√©pass√©e par l’intelligence artificielle
    QQQOQCC
    qui , quand , quoi , ou , quand , comment , combien

    quand vous avez déjà répondu et quantifier ces paramètres , 50 % du boulot fait ( si bien étudié , marge erreur 5 % maximum , soyons large )

    quand on voit que l’√©cotaxe va co√Ľter en co√Ľts et manques √† gagner 10 milliards d’euros , on chercherait 450 millions d’euros pour la RCEA , au contribuable de payer les erreurs de nos grandes √©lites responsables de .