Autres journaux :



mercredi 26 septembre 2018 à 19:34

Lettre ouverte à Mesdames, Messieurs les Députés et Sénateurs de Saône et Loire

Objet : le décret du 12 juillet 2018 relatif à l’obligation d’inscription à l’ordre infirmier






On nous prie d’insérer :

 

 

 

 

« Mesdames, Messieurs,

 

 

Le 12 juillet 2018, le gouvernement publiait, en pleine période de vacances d’été un décret portant obligation pour l’ensemble des infirmiers de s’inscrire à l’ordre infirmier.

 

Il nous faudrait donc payer pour avoir le droit de travailler et pour faire fonctionner une structure que l’immense majorité de la profession refuse depuis sa création !!!!

 

 

Un retour historique nous semble nécessaire : en 2008, ont lieu les premières élections dans le cadre de l’ordre infirmier, on relève alors 13 % de taux de participation soit une abstention massive à hauteur de 87 % qui en dit long sur l’intérêt que portent les infirmiers à cet ordre et qui lui enlève de facto toute légitimité. Les élections suivantes se font sur la seule base des inscrits, l’ordre peut ainsi se prévaloir d’une plus grande participation mais sûrement pas d’une plus grande représentativité…

 

 

Depuis 2008, l’ordre a été contesté par la grande majorité des organisations syndicales et a fait l’objet de multiples tergiversations au niveau politique sans que jamais une décision ferme soit prise à son égard ; il a même été question de son abrogation ou de la limitation des inscriptions aux seuls infirmiers libéraux (proposition soutenue par la Ministre de l’époque Roseline Bachelot, puis par Marisol Touraine).

 

 

L’insuffisance des adhésions, le refus de s’inscrire par une majorité d’infirmiers salariés en particulier, a même menacé l’équilibre financier de cet ordre au point de le conduire au bord du dépôt de bilan.

 

 

Les années ont passé, la désaffection à l’égard de l’ordre est restée la même, malgré toutes les pressions que celui-ci a pu conduire au niveau des professionnels.

 

 

Pourtant le 12 juillet 2018, en catimini, le gouvernement a décidé de promulguer le décret faisant obligation d’inscription.

 

Nous n’aurions donc plus le choix que de nous inscrire sans risquer d’être attaqué pour pratique illégale du métier d’Infirmier !!

 

C’est faire peu de cas des difficultés rencontrées par la profession dans les différentes structures où elle exerce, c’est faire peu de cas des revendications des personnels en terme de conditions de travail, de reconnaissance de la pénibilité, de rémunération, c’est oublier que  la mise en place de l’ordre infirmier ne leur apporte rien puisque toutes les missions qui lui sont attribuées(ou qu’il s’est attribué !!!) sont assurées et déjà prises en charge par les structures existantes.

Nous avons depuis toutes ces années fait état de notre argumentation aux élus, Députés et Sénateurs qui se sont succédés, donc à certains d’entre vous…

 

 

Aussi, nous vous demandons de prendre en considération cet état de fait et d’user de votre rôle d’élus et de représentants pour participer à l’abrogation de cette structure ordinale.

 

 

Nous nous tenons à votre disposition pour toutes informations complémentaires.

 

 

Dans l’attente, recevez, Mesdames, Messieurs, nos salutations citoyennes. »

 

Pour l’USD CGT Saône et Loire

Marie-Claude CAVIN Secrétaire Générale

 

 

 

cgt-sante-08-09-16

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer