Autres journaux :



jeudi 8 novembre 2018 à 05:57

Montceau-les-Mines : « Montceau ma Vie »

Réunion publique : la CCM au centre du débat Les municipales 2020 "en ligne de mire"...



 

 




 

Mercredi soir, au Centre Nautique, l’association « Montceau, ma vie » a organisé une réunion publique sur le thème « La C.C.M du Nord au Sud », animée par Charles Landre, conseiller municipal de l’opposition au Creusot et Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines.

 

 

Jacques Talpin, président de l’association « Montceau Ma Vie » présente en quelques mots Charles Landre et pose le thème de la soirée : la C.C.M, du Nord au Sud, cette communauté de communes bicéphale, pour quelles compétences et quel avenir ?

 

 

 

Charles Landre pose les fondements de son intervention . Il place celle-ci dans la perspective des futures élections municipales de 2020. En s’adressant aux élus des autres communes présents, il précise qu’il est important de se rencontrer et d’identifier ce qui rassemble au  niveau de l’intercommunalité. Il déplore la gouvernance archaïque de l’exécutif de la C.C.M et de son président.

 

 

Il oriente son discours sur deux axes : en premier lieu, C. Landre critique la pertinence de reprendre en régie la gestion des services publics (l’eau, les déchets, les transports) qui engendrent de lourdes dépenses. Il ajoute : « Partout en France, il y a des politiques innovantes, et là, rien, on fait comme avant, avec les mêmes délégataires qui changent de nom. »

 

 

Dans un second temps, il s’attarde sur le développement économique et l’attractivité. « Il ne suffit pas de créer des infrastructures lourdes dont nous ne voyons pas les retombées. La course à la subvention est le seul but, capter les enveloppes ! »

 

 

Il ajoute : « Pour nous, il faut définir une vraie stratégie économique, de l’habitat, de l’aménagement du territoire,… Par exemple, les projets de cinéma auraient dû être portés au niveau C.C.M dans une démarche cohérente complémentaire dans la forme et la programmation. »

 

 

 

Du point de vue de l’Ecomusée, « nous ne faisons rien pour donner une image, une identité  communautaire à ce territoire. L’exécutif maintient l’écomusée sur le Creusot alors que d’autres lieux se meurent. »

 

 

« L’opposition n’est pas considérée. Lorsqu’elle intervient, elle est ignorée. Par exemple, lors de l’évocation des aires d’accueil des gens du voyage. Il existe un schéma départemental, que la C.C.M ne respectait pas, la majorité l’ignore. »

 

 

« Au niveau de la santé : depuis 2014, nous demandons un schéma de santé communautaire afin que le président joue son rôle de modérateur et de coordinateur. Les maisons de santé fleurissent sans aucune concertation, vidant les cabinets médicaux de certaines communes. »

 

 

  1. Landre insiste sur le fait que les élus doivent se rencontrer, établir des plateformes d’échanges et de mise en réseau.

 

Concernant les comptes, les finances, il semble que la C.C.M soit pointé du doigt par la chambre régionale des comptes qui aurait indiqué que la capacité d’investissement ne pourra pas être poursuivie dans ce sens indéfiniment.

 

 

« Nous devons travailler ensemble, construire une identité, des politiques publiques pérennes, imaginer et apporter des structures publiques efficaces pour préparer l’avenir, ensemble pour 2020 ! »

 

 

 

Marie-Claude Jarrot, retenue par un très long conseil de surveillance de l’hôpital arrive et prend la parole.

 

 

Le constat est le même que C. Landre sur la gouvernance et la considération de l’opposition. Elle note la particularité de cette communauté bicéphale avec ses deux centres, Montceau et Le Creusot. « À ce titre, il faut qu’il y ait un ou  plusieurs vice-président de ces deux centres. C’est ahurissant, ça n’existe nulle part ailleurs. De plus, ce n’est pas très malin… Un EPCI (Etablissement public de coopération intercommunale) ne doit pas être géré comme un parti politique sinon il devient une chambre d’enregistrement et ça ne peut pas fonctionner. »

 

 

 

Concernant l’attractivité, M.C Jarrot lance un appel à David Marti « pour que nous puissions travailler sur le marketing du territoire, décliner les projets, le passé,le présent, l’avenir, rassembler les moyens… Nous avons tous les critères ! Pourquoi serions nous mis de côté ! La guerre « Le Creusot vs Montceau ne nous intéresse pas. Nous sommes d’une autre génération ! »

 

 

M.C Jarrot, en mode campagne, ajoute : « ma parole est libre. Si nous ne travaillons pas ensemble, nous aurons des soucis. Sur l’attractivité la C.C.M a failli.

 

 

Changeons de génération, nous sommes de celle qui s’unit ! »

 

 

 

Pour conclure cette réunion, le président Jacques Talpin a invité l’assemblée à poursuivre les échanges en partageant le verre de l’amitié.

 

 

 

 

J.L Pradines

 

 

vie 0811186

 

 

vie 0811182

 

vie 0811183

 

 

vie 0811184

 

 

vie 0811185

 

 

 

 

vie 0811187

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer