Autres journaux :



vendredi 31 mai 2019 à 19:44

« Européennes 2019 : et maintenant, on se compte ou on se rassemble ? » (Politique – Montceau)

Le collectif Energies Citoyennes - Montceau 2020 pose la question et vous donnez rendez-vous...






On nous prie d’insérer :

 

 

 

« Au soir des élections européennes du 26 mai, le paysage politique français apparaît plus que jamais atomisé, « éparpillé façon puzzle » comme le disait Michel Audiard.

 

La stratégie de M. Macron, vite avalisée par Mme Le Pen, a plutôt bien fonctionné. Mais à quel prix ! On a certes assisté à un regain de mobilisation – ce dont on ne peut que se réjouir – mais les Français ont été sommés de se mobiliser pour « faire barrage » : barrage à Marine Le Pen pour les uns, barrage à Emmanuel Macron pour les autres.

 

Résultat : après le siphonage de la gauche aux élections présidentielle et législative, on a assisté dimanche soir au naufrage électoral de la droite républicaine.

 

A Montceau et dans le bassin minier, comme dans de nombreuses villes moyennes et petites de cette France qu’on appelle maintenant « périphérique », cette France qui souffre tout particulièrement de la désindustrialisation, ces coins de France où la mobilisation des Gilets Jaunes a été importante, localement donc la situation est encore bien plus inquiétante.

 

A Montceau, le RN enregistre 7 points de plus que son score national. Si on y ajoute les scores de Debout la France et des Patriotes, c’est près de quatre électeurs montcelliens sur dix qui ont apporté leur suffrage à un parti d’extrême-droite.

 

En face, à gauche, aucun des partis qui structuraient la vie politique locale ces dernières années ne dépasse les 8 % de suffrages. Même les Verts, qui font un très bon score au niveau national, sont en-dessous des 8 % à Montceau.

 

A droite, le parti de Mme Jarrot est même légèrement en deçà des 8,5 % réalisés par Les Républicains au niveau national. Pour La République en Marche, c’est quatre points de moins !

 

Un gros tiers de l’électorat montcellien (37 %) a donné sa voix à un parti d’extrême droite. Les Républicains et La République en Marche – s’ils parvenaient à faire liste commune – représenteraient à peine un autre tiers de l’électorat.

 

La gauche et les écologistes représentent également un tiers de l’électorat, mais aucun des partis qui composent cet ensemble n’est aujourd’hui en mesure de prendre le leadership.

 

Bien sûr, une élection européenne ne préfigure en rien une élection municipale : dans une élection municipale, les facteurs locaux, les personnalités des un(e)s et des autres et les  projets qu’ils ou elles porteront joueront un rôle prépondérant. Néanmoins, fait-on comme si rien ne s’était passé ce 26 mai 2019 ?

 

Continue t’on de faire comme avant, en mettant sous le tapis ce que veut dire l’enracinement du RN dans notre bassin minier, l’éclatement des structures partisanes traditionnelles et surtout la triple crise identitaire, sociale et écologique que vivent nos concitoyens ?

 

Ou alors, fait-on collectivement l’effort de rassembler la gauche, les écologistes, et au-delà toutes celles et ceux qui partagent des valeurs humanistes pour inventer, réinventer un nouvel avenir, de nouvelles solutions pour répondre localement et concrètement aux enjeux sociaux, environnementaux, démocratiques… ?

 

C’est le choix qu’Energies Citoyennes a fait depuis l’automne 2018. Et le résultat des européennes nous conforte dans notre dans notre démarche : construire avec les Montcelliens une plate-forme de projets ambitieux et réalistes pour notre ville.

 

Notre collectif de citoyennes et citoyens engagés, regroupant déjà en son sein les différentes sensibilités de la gauche et des écologistes, appelle toutes celles et tous ceux qui aspirent réellement à ce que Montceau prenne un nouveau départ à nous rejoindre et à participer à
nos travaux.

 

Prochain rendez-vous : le dimanche 16 juin à 10 heures. A l’ordre du jour, le pacte social et écologique, 66 propositions élaborées par 19 organisations associatives et syndicales à l’échelle nationale que nous souhaitons décliner au niveau local. »

 

Le collectif Energies Citoyennes
Montceau 2020

 

 

 

commeau 0902197

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “« Européennes 2019 : et maintenant, on se compte ou on se rassemble ? » (Politique – Montceau)”

  1. Lecocodu71 dit :

    C’est amusant de voir que tous les mouvements de gauche qui ont pilotés leur campagne électorale des européennes sous l’égide des ambitions personnelles se réveillent maintenant. Avec plus de 30 listes aux europeennes « la gamelle » était non seulement prévisible mais assuré !
    Le Front de gauche a déjà été tenté, l’ouverture au rassemblement à déjà été proposé par la FI sans succès, le rassemblement des listes écologiques n’a jamais eu lieu. Pareil à droite.
    De vaines paroles, certes avec du bon sens, mais qui resteront des paroles en l’air.