Autres journaux :



dimanche 9 juin 2019 à 21:11

En Marche ! pour les municipales

Deux commissions d’investiture pour nommer les têtes de liste Mais chaque candidat à l’investiture ou au soutien, devra s’engager à soutenir clairement l’action gouvernementale...





 

 

 

Communiqué :

 

« Elections Européennes 

 

 

Un grand remerciement aux électrices et  aux électeurs de Saône & Loire, qui le 26 mai dernier, ont fait confiance à la liste Renaissance conduite par Nathalie Loiseau, liste soutenue par La République En Marche. Si nous ne pouvons nous réjouir de finir 0,9% derrière le Rassemblement National, ce scrutin a toutefois permis de souligner l’implantation pérenne de notre mouvement ainsi que la pertinence des propositions que nous formulions, afin de répondre concrètement aux problématiques de nos concitoyens. Grâce à vous, 23 de nos colistiers et colistières siègeront demain au Parlement européen et pourront mener à bien notre projet de Renaissance européenne.

 

 

 

Aujourd’hui, c’est une nouvelle étape que nous vous proposons d’ouvrir ensemble : celle des élections municipales. 

 

 

L’action municipale, c’est par essence agir concrétement pour améliorer le quotidien des citoyens et préparer un avenir humain et durable. Les dernières élections du 26 mai dernier,confirment la recomposition politique française, au niveau national et européen. Les résultats donnent  également des indicateurs très encourageants au niveau départemental. Cette énergie pour faire progresser le pays, nous la porterons sur l’ensemble du territoire, dans toutes les communes et intercommunalités. Nous renforcerons notre implantation locale partout en Saône-et-Loire, en proposant des projets de qualité, ambitieux et progressistes, et en rassemblant largement autour de solutions concrètes qui répondent aux préoccupations quotidiennes des Françaises et des Français.

 

 

 

La République En Marche aborde avec humilité ce scrutin local.

 

 

Dans cette élection de la vie quotidienne, nous donnerons toujours la priorité au projet, fidèles à nos valeurs et à nos pratiques, et au renouvellement des visages, en investissant et accompagnant des personnes issues de la société civile. Une attention particulière sera portée à la place des femmes dans cette élection avec une volonté de voir plus de femmes s’engager.

 

 

C’est une nouvelle étape dans l’implantation territoriale de notre Mouvement, pour porter dans le quotidien des Français notre projet de transformation du pays. 

 

 

Nous allons consacrer toute notre énergie à construire nos projets et à rassembler, afin que les échéances de 2020 permettent de poursuivre la grande recomposition politique engagée en 2017 et qui s’est confirmée avec les élections européennes de 2019.

 

 

 

Deux commissions d’investiture pour nommer les têtes de liste 

 

 

Trois types de propositions faites par les commissions d’investiture : 

 

 

  • L’investiture d’une tête de liste sous l’étiquette de LaREM 
  • Le soutien à une tête de liste qui appartient à une autre composante de la majorité présidentielle (par exemple le MODEM) 
  • Le soutien à une tête de liste non membre de la majorité présidentielle, et sur la base d’un accord d’alliance politique

La Commission Nationale d’Investiture (CNI), sur avis de la Commission Départementale (CDI), proposera au  Bureau Exécutif LREM pour validation. les investitures ou soutiens pour les têtes de liste 

 

 

Pour les villes de + de 9 000 habitants cela concerne :

 

 

Mâcon, Chalon-sur-Saône, Le Creusot, Autun, Montceau et Paray le Monial.

 

 

Chaque candidat à l’investiture ou au soutien, devra s’engager à soutenir clairement l’action gouvernementale.

 

 

Pour les communes de moins de 9 000 habitants 

 

 

La CDI aura pour mission de recevoir, d’examiner et de proposer à la commission nationale, les candidatures des candidats et des candidates qui présenteront des projets municipaux innovants, progressistes et porteurs de réelles améliorations de la vie quotidienne des Français et des Françaises.

 

 

Composition de la Commission Départementale d’Investiture (CDI) :

 

 

  • Jeremy DECERLE, député Européen  

 

  • Benjamin DIRX, Raphaël GAUVAIN & Remy REBEYROTTE, députés de Saône-et-Loire

 

  • Philippe DECROOCQ : maire, en charge des élus du département

 

  • Jean-Thomas DESIRE : référent des JAM (jeunes avec Macron)

 

  • Philippe EXERTIER : référent de la République en Marche en Saône-et-Loire (président de la commission départementale d’investiture)

 

 

La République en Marche a pour vocation à rassembler.

 

 

Nous sommes aujourd’hui dans une position d’ouverture et de rassemblement, sans jamais cependant transiger sur nos valeurs et nos principes. 

 

 

Nous appelons tous les élus, qui partagent les mêmes valeurs d’engagement au service des français, qu’ils soient  LR, PS, ou EELV, à soutenir clairement et sans ambiguïté, l’action du Président de la République et du gouvernement et faire passer ainsi le pays avant le parti, pour sortir du duel réducteur droite-gauche, qui brident souvent l’énergie de nos territoires.

 

 

Nous appelons tous les citoyens engagés au quotidien dans la vie locale et qui ont un projet municipal progressiste, à nous rejoindre. 

 

 

Notre vocation est également de susciter des engagements nouveaux et ainsi mettre en responsabilité une nouvelle génération d’élus. »

 

 

 

 

 LREM 050218

 





Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




8 commentaires sur “En Marche ! pour les municipales”

  1. tato6971 dit :

    Je ne savais pas que la république en marche connaissait le mot humilité

  2. Mickaellito dit :

    Les futurs candidats de la REM sont comme le coucou qui cherche désespérément un nid.

  3. Kikidilui dit :

    en marche pour la poursuite de la chienlit…on se demande à quoi pense les gens LR…qui se défilent chez REM…???

  4. tato6971 dit :

    La république en marche veut verrouiller l’état français et réduire les libertés individuelles

  5. Kikidilui dit :

    Pour Chimel..on a vu le résultat…un gouvernement absolument incompétent en matière de maintien de l’ordre…Au départ les GJ.;n’étaient pas infestés comme vous dites..n’empêche qu’il y a eu énormément de casse…de la part des gauchistes..!!!

  6. Lecocodu71 dit :

    Les municipales sont lancées et comme par hasard des tags jaunes sur les permanences des partis qui sont allés sur la RCEA avec les gilets jaunes en novembre et décembre. Plus c’est gros et plus les idiots de la république pensent que l’on va gober. Je ne pense pas que les gilets jaunes se soient amusés à porter atteinte à ceux qui ont manifesté du soutien mais plutôt à un acte malveillant dans le but de faire d’une pierre deux coups. A mon sens seule la REM et ses copain ont à y gagner dans ces coups tordus.

    • LibEgFra dit :

      C’est assez drôle comme commentaire ; vous ne pensez pas que les GJ se soient amusés mais cela fait maintenant près de 4 mois que les GJ « s’amusent  » à dégrader , casser , empêcher les salariés d’aller travailler , les commerçants de travailler normalement . Alors un graffiti de plus ou de moins pour eux ,ce n’est pas important . Et pour ce qui est des coups tordus , il est très facile de faire porter le chapeau à ceux qui gouvernent alors que cela peut très bien venir de sympathisants de l’extrême droite ou de l’extrême gauche ; les soutiens des GJ.