Autres journaux :



jeudi 8 août 2019 à 16:50

Réactualisé – « Aventure dans la jungle du marais des Morands » (Suite)

La réponse de Jean-Marc FrIzot , président du Syndicat Mixte du Bassin versant de la Bourbince



 

 



Suite à l’article paru début août sur le marais des Morands (communiqué de M.Marascia), le président du syndicat  répond avec des photos en meilleure définition ! 

 

 

« M. Marascia, président de Montchanin Alternative et candidat déclaré pour les prochaines élections municipales de Montchanin, a cru bon d’adresser récemment à tous les médias locaux un communiqué attirant l’attention sur le manque d’entretien du marais des Morands. C’est son droit, même si bien évidemment les arrière-pensées électorales n’étaient pas absentes de cette initiative.

 

J’observe simplement que M.Marascia aurait pu s’adresser directement au syndicat mixte, propriétaire des lieux, c’est-à-dire à moi-même ou bien au responsable du syndicat qu’il pouvait saisir directement par l’intermédiaire de notre site internet « Bourbince.fr ». C’est avec plaisir que nous lui aurions donné toutes les explications nécessaires.

 

Ce marais acheté en 2012 et mis en valeur en 2014-2015, notamment avec l’aide d’écoliers de Montchanin et St Eusèbe, est régulièrement emprunté par de nombreux promeneurs. Depuis sa création et jusqu’à la fin juin 2019, il a toujours été très bien entretenu … sans d’ailleurs que M.Marascia ne rédige un communiqué à la presse pour nous féliciter de cette belle initiative. Ce marais a même été choisi par France 3 pour son journal télévisé régional en direct du 15 février 2019, à l’occasion de la journée mondiale des zones humides. Là non plus, pas de communiqué de M.Mararascia pour saluer cet événement exceptionnel, dommage !

 

Alors que s’est-il passé de particulier pour en arriver à la situation -effectivement critique- que nous avons connue en juillet ? Tout d’abord, et c’est bien triste, pour la 1ère fois, le marais a été vandalisé. Nous pensions que les panneaux pédagogiques réalisés par des enfants seraient mieux respectés, il n’en a malheureusement rien été. Ils ont été arrachés, tout comme les rambardes des ponts, rendant le sentier potentiellement dangereux. J’ai bien sûr déposé plainte et une enquête de gendarmerie est en cours, les dégâts étant estimés à 3500 euros environ.

 

Un choix financier évident a alors été fait, priorité a été donnée en urgence à la sécurité au détriment de l’entretien normal du marais. Par contre, effectivement, les panneaux pédagogiques ne sont pas remplacés à ce jour pour des raisons de délai de fabrication et l’entretien du marais a été exceptionnellement décalé de quelques semaines. De plus, les conditions météorologiques exceptionnelles de cette année n’ont pas été favorables … sauf pour les orties et les ronces. Nous en sommes sincèrement désolés mais que vos lecteurs se rassurent, ils pourront bientôt de nouveau arpenter le marais des Morands, de préférence depuis le parking le long du canal (voir photos ci-jointes).

 

En ces temps toujours délicats de campagne électorale municipale, plus que de communiqués critiques envoyés à la presse, ce sont des projets que les habitants de nos communes attendent des élus que nous sommes … et que M.Marascia aspire à être. « La critique est plus facile que la pratique » disait George Sand. »

 

Jean-Marc FrIzot , président du Syndicat Mixte du Bassin versant de la Bourbince

 

Pour mémoire :  http://montceau-news.com/environnement/559314-aventure-dans-la-jungle-du-marais-des-morands.html

 

 

 

livre 2003194

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Réactualisé – « Aventure dans la jungle du marais des Morands » (Suite)”

  1. kilukru dit :

    Que de belles lignes pour remettre les pendules à l’heure, avec en toile de fond ; toujours hélas ; la politique. Bon à savoir tout cela. Néanmoins comme évoqué dans les précédents articles du même sujet, l’entretien pourrait être quand même fait par des bras en mal de travail. Les incivilités, le vandalisme sont omniprésents partout, un 4/4 (entre autre) détruit par le feu dans un lotissement MONTCHANINOIS il y a quelques jours, heureusement sans dégâts à l’habitation proche ; grâce aux pompiers rapidement sur place, ils sont à remercier. Il serait urgent que « nos politiques » justement prennent le mal à la racine pour endiguer ce déferlement de « violences » et essaient de se poser les bonnes questions. Pourquoi des individus, souvent très jeunes, en arrivent à basculer dans ces pratiques de destruction, de mal à autrui, en principe punit par les lois.