Autres journaux :



mardi 13 octobre 2015 à 17:55

« Où va l’Hôtel Dieu du Creusot ? »

S'interroge le PCF, membre du Front de Gauche !



« La situation actuelle de l’Hôtel Dieu du Creusot nous interpelle car l’issue aura des conséquences sur notre Centre Hospitalier et sur l’offre des soins au niveau Communautaire. Pour essayer de voir où il va, sans remonter trop loin dans son histoire, il n’est pas inutile de rappeler d’où il vient.

 

2009 – Le protocole d’accord entre les hôpitaux de la communauté urbaine Le Creusot/Montceau-les-Mines et l’Agence Régionale de l’Hospitalisation de Bourgogne (ARH) signé le 22 mai à Montchanin prévoit la création d’un Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) dénommé « Groupe hospitalier Le Creusot/Montceau-les-Mines ». Ce GCS devait permettre, par la répartitions des activités sur les deux sites actuels et par la mise en place d’un plan de restructuration, de « retrouver l’équilibre budgétaire et financier et de préparer le projet d’hôpital unique et neuf de la Communauté Urbaine ». Le retour à l’équilibre est prévu pour 2012.

 

2011 – Le Tribunal de Grande Instance de Chalon-sur-Saône, par jugement du 31 janvier, ouvre une procédure de redressement judiciaire à l’encontre de la Fondation Hôtel Dieu du Creusot, dont la durée est à plusieurs reprises prolongée.

 

2012 – Le conseil municipal du Creusot, réuni le 17 février, approuve à l’unanimité le rachat par la Ville des bâtiments du site Foch de l’Hôtel Dieu pour un montant de dix millions d’euros en contrepartie d’un loyer annuel. Ce rachat devait contribuer à un éventuel plan de continuation d’atteindre un retour à l’équilibre dès 2013.

 

2013 – Le 10 janvier André Billardon devant les personnalités et les corps constitués de la Ville rappelle la longue période d’incertitude traversée par l’Hôtel Dieu, affirme que la crise est passée et que l’Hôtel Dieu est en état de marche.

 

2014 – Le 29 octobre Christophe Lannelongue, directeur général de l’ARS, annonce aux personnels que le danger d’une liquidation judiciaire est imminent et que l’Hôtel Dieu doit changer de statut en devenant une clinique et il promet une aide financière de l’Etat. Dans le même temps il affirme de mettre fin définitivement à la coopération entre Creusot et Montceau et il exprime sa volonté de mettre en concurrence  l’Hôtel Dieu avec les hôpitaux publics de Chalon, Montceau et Autun.

 

2015 –En mai André Billardon devant l’AG de l’Association de soutien à l’Hôtel-dieu affirme « J’ai une conviction (…) l’avenir de cet hôpital est assuré ». Le 1er juin le Tribunal de Chalon désignera un conciliateur pour faire le lien avec les deux repreneurs. Décision définitive au début de l’automne.

 

2015 –Liquidation judiciaire – Audience au Tribunal le 13 octobre…

 

A suivre…« 

 

NOUVEAU PCF 20 04 15

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




11 commentaires sur “« Où va l’Hôtel Dieu du Creusot ? »”

  1. talaouano dit :

    Demander a Mr Billardon c’est votre ami pourtant….

  2. montcellienbis dit :

    DEMANDEZ DONC AU MAIRE DU CREUSOT IL VOUS REPONDRA….

  3. loupblanc dit :

    bonne analyse des faits et demandez à Mrs Mathus et Billardon le grand hôpital communautaire avec la 1 ère pierre , c’est vrai que la politique est un métier et il faut surtout assurer son poste ( responsable mais pas coupable , déjà connu )

    • catalogne dit :

      Je vous rappelle que l’ARS était seule décisionnaire dans se dossier. Les présidents de chaque entité ne faisaient qu’obéir sans possibilité réelle de s’opposer à ce rapprochement.

      • talaouano dit :

        oui bien sur, et la marmotte plie pour ranger les tablettes de chocolats…

        • catalogne dit :

          Bravo pour votre humour elliptique mais je maintiens totalement mes propos. J’ai dans mon ancienne vie professionnelle souvent eu affaire à l’ ARH et ARS pour vous dire que ces organismes sont en fait les préfets de la santé totalement et uniquement acquis aux seules notions de rentabilité que ce soit un gouvernement de gauche ou de droite et ce ne sont pas des maires, députés ou ancien ministre qui va influer sur leur mission. En fait, c’est le BERCY de la santé.

  4. loupblanc dit :

    cher catalogne
    alors à quoi servent les députés ou dépités, à part écouter
    d’autre part à ma connaissance l’ARS  » préfet de la santé  » est bien le fruit d’une politique , et qui votent les lois ou réorganisations , les politiques

  5. roussillon dit :

    « L’avenir, l’avenir..c’est le tombeau.. »…Plus sérieusement, l’Hôtel Dieu du Creusot conserve de beaux restes, et si d’aucun se réjouissait secrètement de ses déboires, il en retirerait peut être des fruits amers.