Autres journaux :



vendredi 13 novembre 2015 à 06:59

Club coeur et santé (Bassin Minier)

1ère conférence médicale réussie



A l’invitation de Daniel Bouffange, animateur responsable du club, environ 90 personnes ont répondu positivement ce Jeudi soir au Syndicat des Mineurs de Montceau-Les-Mines.

 

Madame Jarrot, maire de la commune s’étant excusée, c’est donc Monsieur Perrigueur qui représentait la municipalité. Municipalité qui soutient les actions du club dans toutes ses entreprises.

 

C’est donc entouré de Madame Werle, marraine du club, Madame Desmerger, présidente de Bourgogne Cardio, et bien sûr des bénévoles, que Daniel Bouffange a rappelé les actions, missions, de ce club. Il n’a pas omis de rappeler le rôle important du pôle Santé de la ville qui a contribué à la réussite de cette soirée. Ce pôle était représenté par Pascale Merlin, directrice. Sans oublier bien évidemment le rôle primordial qu’a tenu le Docteur Dubreuil dès l’origine du club.

 

Puis Madame Desmerger a présenté Bourgogne Cardio, dont le siège est à Saint-Sernin-du-Bois. Les missions essentielles sont : solidarité et prévention.

 

 

Mais le but principal de cette soirée était la 1ère conférence médicale.

 

Le thème portait sur : l’anévrisme de l’aorte et le traitement chirurgical.

 

La présentation a été faite par le Docteur Sassard, accompagné du Docteur Lapeze, tous 2 exerçant à Caluire.

Présentation simple, précise, et donc appréciée par l’auditoire

 

Définition : L’anévrisme aortique est une maladie de l’Aorte consistant en une dilatation de cette dernière.

Elle peut concerner n’importe quel segment de ce vaisseau.

Le Docteur Sassard rappelle la difficulté de diagnostic de par une maladie asymptomatique.

 

Anatomie : L’Aorte est classiquement divisée en Aorte thoracique et en Aorte abdominale, par rapport au diaphragme.
L’Aorte thoracique comprend 3 parties : ascendante, horizontale et descendante.

 

Une particularité qui a toute son importance pour les techniques chirurgicales porte sur l’Aorte horizontale qui irrigue la tête, le cou et les bras.

 

L’Aorte abdominale irrigue le pelvis, les membres inférieurs

 

 

Les risques : rupture nette et franche

Dissection aortique

 

Les interventions :Intervention de Bentall :

 

Il s’agit d’un tube en Dacron auquel est fixé à une extrémité une prothèse valvulaire mécanique. Les coronaires droite et gauche sont réimplantées directement sur le tube.

 

Cette intervention concerne l’Aorte ascendante et se réalise sous CEC ( circulation extra corporelle)

 

L’inconvénient de cette technique est, pour le patient, un traitement anticoagulant à vie du fait de la prothèse valvulaire.

 

Intervention de Tiron David :

 

Elle a l’intérêt de conserver la valve aortique et n’est possible qu’en cas d’une fuite modérée et de sigmoîdes peu altérées.
La valve du patient est implantée dans le tube et le gros intérêt de cette chirurgie est que le patient n’aura pas de traitement anti-coagulant.

 

 

Interventions sur l’Aorte horizontale :

 

 

Par le fait qu’elle irrigue le cou, la tête, les bras , il est primordial que la protection cérébrale soit assurée ;
Le patient sera donc soumis à une hypothermie ( 28°) , perfusion cérébrale sélective.

Les actes sont invasifs avec des risques d’AVC post-opératoires.

 

 

 

Interventions sur l’Aorte descendante

La chirurgie peut être associée à la cardiologie interventionnelle au sein de « salles hybrides ».

 

Ces salles doivent obéir aux spécificités des 2 spécialités.

 

Elles sont équipées avec du matériel de pointe et obéissent à des critères très pointus en matière d’asepsie.

 

Les techniques mixtes : chirurgie +cardiologie interventionnelle ( salle hybride) ont pour but d’être de moins en moins invasives

 

 

Interventions sur l’Aorte abdominale

Son anévrisme concerne 4 à 8% des plus de 65 ans.

Elle est souvent héréditaire.

Nécessite la mise en place d’une culotte aortique.

Une mise en place de prothèse peut également être envisagée par voie endo-vasculaire en salle hybride.

 

 

La conclusion du Docteur Sassard

 

Le plus difficile est de poser la bonne indication.

L’anévrisme est une maladie silencieuse mais dangereuse, Madame Werle donne pour conclure le conseil à tous de surveiller la tension artérielle.

 

Ceci contribue à prévenir sérieusement les risques d’anévrisme.

 

 

En résumé, une très bonne soirée qui a particulièrement intéressé le public.

 

 

Un buffet a terminé ce moment, buffet offert par le club et le pôle Santé.

 

 

 

coeur sante 1311157

 

 

coeur sante 1311152

 

 

coeur sante 1311153

 

 

coeur sante 1311154

 

 

coeur sante 1311155

 

 

coeur sante 1311156

 

 


coeur sante 1311158

 

 

coeur sante 1311159

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer