Autres journaux :


jeudi 28 janvier 2016 à 06:12

Centre hospitalier de Montceau

Visite des services pneumologie et chirurgie ambulatoire, rénovés !




Ce mercredi après-midi, l’hôpital de Montceau organisait une visite des deux services ayant fait l’objet de travaux ces derniers mois, pour le confort, la mise aux normes et de meilleures conditions d’accueil des patients et des soignants.

 

 

Ce sont ainsi Bruno Legourd et Isabelle Tabyaoui, chacun à la tête d’un groupe, qui ont conduit élus, représentants du personnel et la presse dans les couloirs de l’hôpital à la découverte des services remis à neuf.

 

 

 

Marie-Claude Jarrot et Alain Philibert se sont félicités des travaux et du confort apporté aux locaux.

 

 

Le service pneumologie

 

 

Comme l’a expliqué Isabelle Tabyaoui, le service pneumologie avait déjà fait l’objet de travaux pour partie en 2012. Une aile seulement du service avait alors été remise à neuf. Avec les travaux réalisés ces derniers mois, ce sont neuf chambres qui ont été entièrement refaites, comprenant chacune une salle de bain accessible facilement.

 

 

Dans le service, les Docteur Jarry et Ngnie nous ont accueillis, le sourire aux lèvres.

 

 

Avant les travaux, la même superficie contenait 14 lits, dans des chambres comprenant deux lits chacune. Le service ayant des besoins réduits en lits, il a été possible d’envisager de faire des chambres individuelles.

 

 

Les superficies de 17 m² (chambre et salle de bain comprise) ont permis d’intégrer facilement des salles de bain pré-fabriquées, comme nous l’a expliqué Pierre Toque, ingénieur de l’hôpital de Chalon et mis à disposition grâce au GHT.

 

 

« On les amène toutes montées. On n’a plus qu’à les raccorder. Le sol est souple et la salle de bain se nettoie intégralement et facilement » a-t-il expliqué.

 

 

Et d’ajouter : « Les travaux ont été réalisés rapidement de ce fait. Le plan vasque est en résine et le wc en céramique. ».

 

 

Au cours de ces travaux, pratiquement aucun mur n’a été détruit. Il s’agissait là d’une contrainte. Seul un côté du couloir a été concerné par le déplacement de parois : « On a adapté trois chambres en deux. Pour l’ensemble, nous avons refait le sol, la salle de bain et le plafond ainsi que la remise aux normes électriques. Nous avons aussi intégré une poire de commande » a précisé Pierre Toque.

 

 

Les travaux avaient débuté en octobre, pour une mise en service lundi 4 janvier.

 

 

Avec les choix opérés, l’ingénieur a indiqué que le coût était en-dessous du prix initial. « On a fait des modifications en cours de route. Par exemple, la solution initiale était un sanitaire et un évier. Et là nous avons une salle de bain complète pour moins cher. »

 

 

Le coût des travaux s’est élevé à 250 000 € pour une superficie de 200 m² environ.

 

 

La chirurgie ambulatoire

 

 

La chirurgie ambulatoire devrait accueillir les patients dans ses nouveaux locaux dès lundi prochain. Ici, les travaux se sont étendus sur 90 m² pour un coût de 50 000 € pour les travaux et 20 000 € pour le mobilier. A noter : pour le service pneumologie, il n’y a eu aucun coût pour le mobilier.

Les gros travaux ont été achevés à Noël et ceux des vestiaires en janvier.

 

 

Les couleurs des peintures ainsi que le nouveau matériel ont été choisis par l’équipe du service.

 

 

Les travaux, dans le service chirurgie ambulatoire, ont permis d’aménager un bureau d’accueil où une infirmière recevra les patients. Elle prendra les entrées administratives et accompagnera les patients dans les vestiaires. Il y a ainsi deux vestiaires, qui ont aussi fait l’objet des travaux : un vestiaire pour les femmes et un autre pour les hommes. Chaque vestiaire comporte des casiers.

 

 

Ces travaux ont nécessité l’abattement de parois et la reconfiguration de l’espace, puisque les locaux abritaient à cet endroit plusieurs chambres. Les entrées ont aussi été agrandies afin de faciliter le passage des lits.

 

 

De plus, la configuration de l’espace a été pensée en fonction du circuit de « marche en avant du patient » qui comprend l’accueil, le vestiaire, puis la prise en charge pré-opératoire. Dans le sens inverse, le circuit comprend le retour du bloc opératoire, le vestiaire et le salon de sortie.

 

 

L’espace comprend donc des chambres, un salon de sortie, mais aussi un bureau d’annonce, lequel permet au patient de rencontrer un médecin s’il y a quelque chose à reprendre à l’issue de l’opération (traitement, précautions etc.).

 

 

Le service chirurgie ambulatoire accueillera les patients dès 7h, pour les premières arrivées et selon les opérations. Puis les arrivées seront décalées dans la journée afin d’optimiser les places. La sortie du patient sera obligatoirement accompagnée par une personne de l’entourage conformément à la réglementation.

 

 

Le service accueille aussi bien les anesthésies générales que locales. Deux types de circuits sont organisés dans le service : le circuit long et le circuit court.

 

 

Le circuit long est destiné à accueillir les patients pour une journée entière. Ils repartiront le soir.

 

 

Le circuit court est destiné aux anesthésies légères. Les patients restent alors une demi-journée (le matin ou l’après-midi). Toutefois en cas de complication et d’examens supplémentaires nécessaires, le patient sur un circuit court peut passer sur un circuit long.

 

 

De la même manière, un patient du circuit long jugé encore un peu faible pourra faire l’objet d’une hospitalisation si nécessaire.

 

 

Quoiqu’il en soit, toutes les sorties sont validées par les anesthésistes.

 

 

Le service chirurgie ambulatoire peut accueillir jusqu’à 24 patients en une journée. Toutefois le circuit court constitue une variable d’ajustement. Et selon les programmations de chaque semaine, l’effectif pouvant être accueilli peut être revu à la hausse. La programmation se fait d’une semaine à une autre.

 

 

Une signalétique refaite et de nouveaux travaux à venir

 

 

Pendant notre visite, nous avons pu aussi constater que la signalétique de l’hôpital a été refaite afin de permettre aux patients de mieux se situer et ce, avec le concours du GHT (Groupement Hospitalier de Territoire).

 

 

Dès le 1er février, des travaux débuteront dans le service cardiologie pour une durée de trois mois. Une aile du service sera concernée par ces travaux. L’idée est d’introduire une salle de bain dans chaque chambre suivant le modèle des nouvelles chambres du service pneumologie. Ce sont ainsi trois chambres double et trois chambres simples qui sont concernées.

 

 

D’autres travaux ont aussi débuté à l’accueil.

 

 

La visite des locaux s’est terminée au service restauration où un magnifique gâteau créé par Alain Squeville, responsable de restauration, attendait les visiteurs. Pour la direction de l’hôpital, ce moment festif était l’occasion de remercier toutes les équipes ayant participé à ces travaux et notamment Monsieur Toque, ingénieur à l’hôpital de Chalon et mis à disposition grâce au GHT.

 

 

Petit à petit, l’hôpital de Montceau fait peau neuve, afin de poursuivre un accueil de ses patients de qualité et permettre une bonne qualité de travail à ses soignants.

 

 

Assurément, les sourires des soignants confirment la satisfaction des changements de leurs conditions de travail.

 

 

Annabelle Berthier et Émilie Mondoloni

 

 

 

 

nouv hop 28011621

 

 

nouv hop 2801162

 

 

nouv hop 2801163

 

nouv hop 2801164

 

 

nouv hop 2801165

 

 

nouv hop 2801166

 

 

nouv hop 2801167

 

 

nouv hop 2801168

 

 

nouv hop 2801169

 

 

nouv hop 28011610

 

 

nouv hop 28011611

 

nouv hop 28011612

 

 

nouv hop 28011613

 

 

nouv hop 28011622

 

 

nouv hop 28011619

 

nouv hop 28011614

 

 

nouv hop 28011615

 

 

nouv hop 28011616

 

 

nouv hop 28011617

 

nouv hop 28011618
nouv hop 28011620

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Centre hospitalier de Montceau”

  1. blondin dit :

    Bonjour à tous,
    Le confort du patient est primordial ! Mais les douces types  » hôtel formule 1  » avec le sol souple ( d’ailleurs Mme Jarrot se tiens à levier 😉) peut être déroutant pour des personnes âgées. ….
    Mais ce qu’il faut surtout relever c’est la perte de 33 % ! Des lits !
    Et oui demandez voir à quelle hauteur d’économies est soumis la CHT suite au COPERMO ? ( on parle de 10 millions d’€ ! ) la variable sera t’elle encore le personnel ? Parce que manifestement ce ne sera pas l’immobilier 😊
    Allez bonne journée et courage aux soignants !

  2. loupblanc dit :

    comme le dit blondin
    de belles images , de beaux sourires , ce met un rayon de soleil
    mais dans quelques jours
    on nous reparlera comme la Fondation Hôtel Dieu , du déficit
    La stratégie gouvernementale aurait été un seul grand hôpital surdimensionné pour la CUCM et chalonnais
    Chalon , déficit énorme , dans le top français
    Montceau , suite aux prochains épisodes
    bon il y a des gestionnaires qui s’y attellent depuis des années en se renvoyant la patate chaude
    le malade , le citoyen secondaire et bientôt le personnel de l’hôpital qui aura moins le sourire à mon avis