Autres journaux :


vendredi 5 février 2016 à 07:49

Question supplémentaire à l’ordre du jour du conseil de Montceau

... la future Maison des parents !



 

 

 

Deux questions supplémentaires ont été ajoutées à l’ordre du jour du conseil. L’une d’entre elles concerne un dossier important et structurant de mandat. Il s’agit de la création d’une maison des parents. En fait le dossier est abordé lors de cette séance sous l’angle du financement par le biais d’une délibération pour demander des subventions à le CAF et au Département. Et approuver la création.

 

 

 

 

Mme Bérard est la rapporteuse du projet, elle rappelle que la ville de Montceau a placé la famille et l’enfant au cœur de son action politique. Elle précise qu’une étude menée par le Département courant 2014 a mis en avant le fait que la fonction de parents devenait de plus en plus compliquée sur notre territoire du fait de la dégradation des situations familiales et de l’émergence de situations nouvelles (violences, dangers liés à Internet.

 

Elle en conclut donc qu’il est primordial pour les pouvoirs publics de développer des lieux de soutien aux parents.

 

La municipalité a donc pour projet de créer en 2016, une maison des parents dans un espace unique, proche de plusieurs quartiers identifiés comme fragiles (Salengro, Le Plessis, Bellevue). 

 

Madame Bérard présente cette future Maison des parents « Ce lieu, ouvert à tous, regrouperait des actions de soutien à la parentalité par le biais d’animations, d’activités, de conférences, de moments d’échanges, mais également par la mise en place de permanences plus spécialisées (PMI, assistantes sociales, médiations…)

 

Mais qu’est-ce vraiment qu’une maison des parents ?

 

On peut se poser la question pour mieux comprendre.

 

 

Pour l’instant en ce qui concerne la compétence départementale, lorsque l’on va sur le site

 

http://www.saoneetloire71.fr/grandir/parentalite-et-protection-de-lenfance/soutien-a-la-parentalite/#.VrHnc-TSk5s

 

nous lisons ceci « De l’enfance à l’adolescence, le chemin est semé d’incertitudes et d’interrogations, pour les enfants comme pour les parents. Information, prévention, orientation… Le Département vous aide à franchir le cap. »

 

 

Rencontrer d’autres parents : des lieux d’accueil existent dans tout le département pour permettre aux parents d’échanger et de se confier. Ils sont conçus pour recevoir de jeunes enfants jusqu’à environ 4 ans et permettre aux parents de rencontrer, sur leur demande, une infirmière-puéricultrice ou un assistant social.

 

Pour en savoir plus, contactez la Maison départementale des solidarités proche de chez vous. ».

 

Donc nous pouvons en déduire que le projet communal vient en complément de la maison départementale des solidarités pour régler d’autres problématiques à partir de 5 ans »

 

 

En même temps Mme Bérard indique que « plus généralement et afin de faciliter les démarches et déplacements des parents et futurs parents, le pôle regrouperait également les services administratifs de la petite enfance et de l’enfance, pour les parents de 0 à 11/12 ans maximum. »… ce sont les pré-ados, qu’en est-il pour les ados ?

 

 

Là nous n’avons à faire qu’aux demandes de subventions, mais le fond du projet n’est pas connu. Alors forcément certaines questions se posent. Et en même temps l’on demande au Conseil d’approuver le fond du dossier, la création de cette maison de parents, pour laquelle les subventions sont demandées. On ne connaît pas le montant de l’investissement en travaux Mais cela a pu être donné en commission…

 

La ville du Creusot a réalisé un tel équipement pour un tel service à la population. Il suffit d’aller sur son site pour y lire :

 

« L’objectif de la Maison des parents du Creusot : accompagner – sans juger – tous les parents dans l’exercice de leur fonction parentale. Mais pas seulement pour les seuls parents, la Maison des parents est LE lieu ressource pour les futurs parents, les enfants, les familles… »

 

 

Bien entendu les « crédits » sont mis en valeur : « Récompensée d’un Prix d’excellence dans la catégorie « offre jeunesse, enfance » par le Concours national des villes 2013, la Maison des parents du Creusot est unique dans sa conception et innovante dans sa démarche, Co-construite avec la Ville du Creusot, le Conseil général et la Caisse d’allocations familiales (Caf) et cofinancée par le Conseil régional, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), la Ville du Creusot et le Conseil général. »

 

 

Mme Bérard continue donc «  pour une année civile, le budget de fonctionnement de la Maison des parents est fixé à 146 500€. Le budget d’investissement en mobilier et matériel destiné à l’aménagement est d’environ 10000€, et des travaux sont prévus en 2016.

 

Des demandes de subventions en fonctionnement et en investissement ont été présentées à la CAF et au Conseil départemental de Saône et Loire, partenaires de ce projet. »

 

Le Conseil a donc eu à approuver la création de la maison des parents, le fond du dossier, la décision originelle créatrice des dépenses à financer. Puis en second à autoriser les subventions recherchées, en incluant à côté de la CAF et du département d’autres organismes partenaires potentiels.

 

 

Monsieur Selvez au nom de la gauche rassemblée s’élève contre la manière de faire, contre l’absence d’éléments précis, de chiffrage de l’investissement. Même si l’idée est d’un intérêt certain, le fait de déposer ce projet de délibération à l’ouverture de la séance pour l’examiner rapidement en fin pose problème. Et où se situera cette Maison des parents proches des quartiers dits fragiles ?

 

 

Mme Bérard indique que ce sera le « Lieu Jeune » qui sera utilisé pour accueillir la Maison des Parents.

 

 

Cette délibération est très importante, plus qu’il n’y parait dans son inscription en ordre du jour complémentaire et son mode de déclinaison. Les éclaircissements voulus seront forcément donnés en temps voulu…A suivre.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

mais 03 02 16

 

 

mais 03 02 161

 

 

mais 03 02 162

 

 

mais 03 02 163

 

 

mais 03 02 164

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Question supplémentaire à l’ordre du jour du conseil de Montceau”

  1. rosemicjar dit :

    Pas d’argent, mais des idées..Il faut dans ce domaine un encadrement de médecins spécialisés, une assistante sociale ne suffit pas..Les tribunaux sont là, ces intermédiaires coûtent cher pour très peu d’efficacité..car souvent du personnel incompétent..pas de médecins..ni juges..

  2. roussillon dit :

    Photographies parfaitement conformes au lieu d’accueil précédemment dévolu à un accueil jeunes, et transféré aux Ateliers du Jour

  3. pas71 dit :

    Je pense que la vrai dénomination du lieu serait plutôt la maison de la parentalité.
    Dans une maison des parents ont y trouve des professionnels de santé ,alors que dans la maison de la parentalité les familles sont accueilli par des professionnels de la petite enfance
    Alors s il vous plait arrêter d être toujours négatif dans vos commentaires