Autres journaux :


samedi 17 septembre 2016 à 07:48

Cyclosein (Santé)

De passage à Laizy, ce samedi 17 septembre 2016..



Tout le monde connait le désormais célèbre « octobre rose », cette campagne d’information du mois d’octobre, sensibilisant au dépistage précoce du cancer du sein. Mais connaissez vous l’association Cyclosein? Présidée par l’infirmière Sylvie Pioli, Cyclosein organise des actions de sensibilisation à l’attention du grand public sur l’augmentation du risque de cancer du sein chez les professionnels en poste de nuit.

 
 
Selon l’étude française CECILE (Cancer En Côte-d’or et Ile-et-Vilaine) pilotée par l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) et initiée en 2005, le travail de nuit aurait un impact significatif sur le cancer du sein. En effet, cette étude menée sur plus de 2.500 femmes avait pour but de démontrer les liens entre l’environnement professionnel et l’apparition de cette maladie. Elle met en évidence que les femmes, ayant travaillé de nuit (entre 23h et 5h) durant leur carrière, ont un risque de cancer du sein accru de 30%.
 
Depuis sa création en septembre 2015, l’Association Cyclosein, autour de ses actions, réunit des personnes souhaitant :
 
Sensibiliser les pouvoirs publics et la population à l’augmentation du risque de cancer du sein pour les travailleurs de nuit :
 
 
Améliorer la surveillance de ces personnes ;
 
Soutenir la recherche médicale dans ce domaine ;
 
Obtenir une reconnaissance comme maladie professionnelle.
 
Depuis le 10 septembre et jusqu’au 26 septembre 2016, l’Association Cyclosein organise un périple à vélo de plus de 900 km, ralliant Saint-Mitre-les-Remparts au ministère de la santé à Paris.
 
Samedi 17 septembre,elle fera une halte à Laizy où se déroulera la conférence « Peut-on prévenir le cancer du sein » à partir de 19 heures à la salle des fêtes de Laizy (en entrée libre), en partenariat avec le Relais de La Gourgeoise.
 
Cette rencontre-débat sera animée par le professeur Pierre-Henry Martin et le Docteur Marcel Henry.
 
A l’issue de ce beau parcours, Cyclosein se rendra au  ministère des Affaires sociales et de la Santé. L’association remettra une pétition de plus de 4000 signatures récoltées en 6 mois afin qu’une étude nationale soit mise en place pour affiner les connaissances sur le sujet.
 
MK
 
cyc-17-09-16

 


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer