Autres journaux :


samedi 1 octobre 2016 à 06:41

Collectif des Usagers des hôpitaux Creusot-Montceau

Le Codef fait le point sur son action



 

Ce vendredi 30 septembre 2016 à 18h00 salle Merzet le Codef (Collectif des Usagers des hôpitaux Creusot-Montceau) tient son assemblée générale 2016.

 

 

 

Un ordre du jour habituel qui tourne autour de l’audition des rapports et de leur approbation.

 

 

Mais avec le Codef et les personnalités qui le composent on ne peut réduire cette assemblée générale à ce simple ordre du jour.

 

 

 

D’abord à signaler que les deux tiers des membres (61 convoqués) sont présents ou représentés (41). Beaucoup d’associations aimeraient dire ça pour leurs AG respectives.

 

Il y a beaucoup à débattre car le combat du CODEF continue, depuis octobre 1995 et la création de l’Association des usagers des hôpitaux du bassin de Montceau-les-Mines (AUHBM), les sujets d’inquiétudes, les pistes à explorer sont très importants et variés.

 

 

 

Comme leur volonté de faire en sorte que les pouvoirs publics politiques et hospitaliers préservent, voire améliorent, l’offre de soins de notre centre hospitalier. Le Codef a demandé d’ailleurs que la convention constitutive et le projet médical partagé contenant des transferts de compétences d’activités médicales vers l’établissement support qui ne pourra être que Chalon, soit refusée.

 

 

 

Le Codef a demandé au Directeur de l’ARS Bourgogne/Franche-Comté, de ne pas donner suite aux injonctions dévastatrices édictées par le Copermo,

On le sait, Montceau News a relayé tous les combats, le Codef fustige la mise en place de Groupements Hospitaliers de Territoires d’un gigantisme jamais vu avec modification et éloignement des lieux de décisions, répètent-ils.

 

 

 

On le voit les sujets ne manquent pas. Un autre sujet important c’est l’interpellation des élus au travers d’une motion à faire voter soit par les élus individuellement soit par les conseils municipaux.

 

 

 

Déjà le Conseil municipal de Saint Vallier, à l’unanimité, et le Maire de Clessy ont approuvé cette motion qui demande à ce que
Les élus “déclarent soutenir les propositions énoncées présentées par le Collectif de défense des usagers des hôpitaux, dans le but de favoriser le retour à l’équilibre financier de nos centres hospitaliers, à savoir :
 
 
• Renégocier les emprunts contractés auprès du secteur bancaire privé à des conditions léonines afin d’obtenir, auprès des organismes publics, des conditions conforme aux conditions actuelles du marché tant au niveau du taux (1%) que de la durée (40 voire 50 ans),
 
 
• Suspendre le paiement de la Taxe sur les Salaires qui constitue un reversement au budget de l’Etat d’une part de nos cotisations sociales qui alimentent les ressources de la Sécurité Sociale qui finance nos hôpitaux.”

Tous les maires de tout le département ont reçu cette motion, le CODEF attend beaucoup d’eux.

 

 

 

Une assemblée générale qui n’a d’ordinaire que le nom, la vigilance est de mise et le combat se poursuit.

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

codef-0110166

 

 

 

codef-0110162

 

codef-0110164

 

 

codef-0110163

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Collectif des Usagers des hôpitaux Creusot-Montceau”

  1. roussillon dit :

    A s’en tenir au seul secteur sanitaire et social, les soins médicaux étroitement liés à l’hospitalisation sont exonérés de la TVA car il ne s’agit pas d’une activité marchande.

    Les hôpitaux publics employeurs, comme le sont les caisses de retraites,la sécurité sociale, les organismes coopératifs, mutualistes sont passibles de la taxe sur les salaires.
    Mais s’ils préféraient la Taxe sur la Valeur Ajoutée cela reviendrait aussi cher car la valeur ajoutée est composée pour les 2/3 par la masse salariale…

    Les prothésistes ne paient plus la TVA, mais désormais la taxe sur les salaires,certains centres de soins privés également.
    C’est plus complexe pour les transports sanitaires !

    Les collectivités territoriales et administrations publiques n’échappent pas à cette alternative ou système mixte.

    S’agissant des emprunts, la Caisse des Dépôts et Consignations
    a accumulé un bénéfice net de 2 milliards d’euros en 2009, après avoir financé le logement social, la modernisation de la Poste, et, quelque peu, la rénovation des hôpitaux…La tutelle d’Etat sur les hôpitaux pouvait s’opposer aux emprunts auprès de la banque Dexia, notamment..La Fédération Hospitalière de France composée de pas mal d’élus communaux aurait pu élever la voix !

    Cela se produira, mais après les élections, comme d’hab.

    Et le Codef patientera tout du long…